TEST BLU-RAY : The Dark Knight Rises


The Dark Knight Rises Warner Bros

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.40:1 - Cinémascope / 1.78:1 - Imax AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 6 Mb/s

Version Française Dolby Digital 5.1 0.64 Mb/s

Autres pistes Allemand - Espagnol - Italien
Sous-titres Français - Anglais sourds et malentendants - Allemand - Espagnol - Italien
Sortie Blu-ray 28/11/2012
Awards Démo Technique - Démo Image - Démo Son VO

Critique image

Passé les défuntes croyances du commissaire Gordon en cinémascope, le film nous dévoile sa pièce maitresse visuelle : l'IMAX. Cette prise d'otage orchestrée par Bane et ses mercenaires est éblouissante. Le piqué tout comme le découpage prennent une ampleur délirante! La profondeur et le détachement rendent fou. Quelle immersion! Filmé pendant 1 heure dans ce format, vous le retrouverez sur les plus grands moments du film (combat Bane/Batman, séquence finale...) et tous les plans aériens. Un spectacle vraiment stupéfiant de beauté et surtout de maitrise. Bon dieu ça défonce! Du coup, quelle difficulté que le chapitre qui suit cette séquence amuse-gueule (2 NDLR). Revoir ce même commissaire Gordon de nouveau en cinémascope (2.40:1) est un tue-bonheur. On vous rassure immédiatement, soucieux de ne pas irriter le consommateur, Warner Bros à travailler sa définition de manière professionnelle et ça se sent. Justement, cette séquence où Anne Hathaway fait son entrée possède beaucoup de charmes à commencer par des noirs aussi puissants qu'un hypercut de Bane : la Batcave est une merveille de tous les instants ( 16'). Ajouté à cela une luminosité aussi belle et féline que Catwoman et vous obtenez un duo de feu. Mais comme dit plus haut, face à la définition IMAX, on a le sentiment d'une atténuation irritante de l'image alors qu'il n'en est rien. On distingue quand même ici et là de petites imperfections qui auraient pu être bannies (baisse du piqué généralement) mais rien de bien méchant. La colorimétrie remplit parfaitement son cahier des charges (ton très chaud). Si l'on s'en réfère aux définitions généralement proposées en Cinémascope, celle de TDK-R fait assurément partie des meilleures. Mention spéciale au chapitre 8 : La chute de la grille séparant Batman de Catwoman fait office de changement de format (2.40/IMAX). Rapide et efficace, on nous accueille dans un monde divin visuellement parlant!


Critique sonore

Note: Ce qui va suivre tient de la version originale en Master Audio. Une exploitation maximale de tous les canaux. Aussi bien sur les effets que sur la bande originale. La partition de Hanz Zimmer bénéficie d'un excellent équilibre comme en atteste l'ouverture avec la prise d'otage. C'est propre, clair et divin. Jouant également avec tous les canaux comme au chapitre 10 lors de la traversée des sous-terrains par Batman et Catwoman, les effets 'stéréo' qu'ils soient frontaux ou surrounds sont parfaitement délectables. Un must. Cette même séquence démontre également la très bonne précision des effets ainsi que l'incroyable virulence des basses. Du lourd.. du très lourd. Un conseil: baissez votre volume LFE habituel, vous risquez d'être choqué! L'arrivée des mercenaires par avion à la 3'43 (oui très tôt en effet!) vous plongera immédiatement dans l'immersion. La gestion des basses ne s'arrête cependant pas en si bon chemin. Il est amusant de constater la différence entre certaines d'entre elles lors d'une même scène. L'affrontement entre Bane et Batman (chapitre 10) est stupéfiant de maitrise. Les coups de l'homme chauve-souris sonnent sec sans trop de débordement à contrario, ceux du mercenaire sont bien plus lourds. Grâce à cette intelligence, on ressent vraiment la différence de force entre les deux protagonistes. Fabuleux! Dernier élément fort du film : Les voix. Et celle de Bane est du pain bénie pour nos tympans exigeants. Son traitement est une merveille. la sonorité et surtout ses variations vocales dévoilent un sentiment de souffrance et de colère inimitables. L'entendre dire "members of The League of Shadows" (1h23'20) donne des frissons. Une expérience rare de Home-Cinéphile, votre hôte vous le garantie! Ça devait être sympa en post-production... Intelligence, maitrise, volontaire... que de superlatifs qui nous font dire qu'il s'agit bien d'une des meilleures bande-sons de l'année tout simplement. La V.F : Proposée en Dolby Digital conventionnel, cette dernière à tout de même son mot à dire. Il faudra cependant monter le volume généreusement pour espérer une expérience significative. Bien-sur, la voix de Bane est sympathique mais le travail sur ses cordes vocales n'est assurément pas le même voir inexistant. Tenez les voix justement, ces dernières sont le mal de cette piste SD. Une incroyable inintelligibilité se fait entendre. Tous les dialogues semblent sourds et/ou lointains. Lors de l'affrontement Bane/Batman au chapitre 10 (décidément), il est très difficile d'entendre l'homme en costume dire "Tu as été excommunié par une bande de psychopathes". Ça vient de loin, très (trop) loin. Horrible! Tout le film bénéficie malheureusement de ce problème. Pour le reste c'est du D.D (640 Kb/s) et du bon. C'est tout de même moins précis, moins dynamique, moins clair... moins quoi! Optez pour la V.O, l'expérience est sans pareille!


Conclusion technique

Tout comme The Dark Knight : le Chevalier Noir, l'image jongle entre le cinémascope et l'IMAX. Une sensation étrange qui fruste autant qu'elle emballe. Sur le plan sonore, l'obstination d'offrir du SD pour la version française afin de pouvoir placer d'autres pistes est tout bonnement impardonnable. Déjà que le Dolby Digital est une souffrance quand on est possesseur d'un équipement HD, mais si en plus son traitement est 'foireux' (incroyable problème de voix!), on devient rouge de colère! Pour en savoir plus, rendez-vous prochainement dans le dossier "To be Concluded : Batman : The Dark Knight".


Suppléments

Il y a de quoi faire et satisfaire : - "La Batmobile" : les 5 Batmobiles réunies pour la première fois dans un documentaire révélant tous les aspects de ce véhicule mythique "La fin du chevalier" : - "Le prologue : détournement en haute-altitude" : découvrez les dessous de la séquence d'ouverture - "Gotham Souterrain" : Chris Nolan et les chefs décorateurs discutent et construisent le repaire de Bane - "Retour à la Batcave" : au coeur de la reconstruction de la Batcave avec des images en accéléré, parsemées d'interviews et de commentaires - "Batman vs Bane" : les acteurs et l'équipe du film révèlent la manière dont ils ont préparé et tourné la scène de combat épique entre Batman et Bane - "La Bat" : retour sur la création du nouveau moyen de transport apporté par Nolan - "Arsenal accepté" : découvrez comment furent utilisés les effets spéciaux et les unités miniatures afin de simuler une démolition de plafond par le Tumbler - "Le gouffre" : les secrets de la construction de deux immenses plateaux de tournage verticaux - "Jour de destruction" : l'équipe du film décrit la séquence de destruction du stade de Gotham - "La démolition d'une rue" : découvrez comment une série d'effets spéciaux très pratiques furent utilisés pour simuler la démolition d'une rue - "Le chant" : Christopher Nolan et Hans Zimmer reviennent sur la création du chant qui sera repris pour le thème musical de Bane - "Guerre à Wall Street" : observez la coordination et la production de la scène de bataille à Manhattan - "La course au réacteur" : l'orchestration par l'équipe du film de la séquence de poursuite, avec plusieurs Tumblers et Batpods - "Le voyage du Chevalier noir" : plongez au coeur de l'histoire et des choix thématiques qui structurent le dernier chapitre du voyage de Bruce Wayne. Avec les interviews de Chistopher Nolan, Jonah Nolan, David Goyer, Emma Thomas - "L'expiation de Gotham" : découvrez comment l'équipe du film réinventa le personnage de Bane - "Un personnage féminin" : discussion sur le challenge de la création du personnage de Selina Kyle - "La fin d'une légende" : l'équipe du film évoquent le fait d'avoir travailler sur The Dark Knight Rises, et leur participation sur la saga


Critique artistique

Du grand, du très grand spectacle. Une apothéose sensationnelle. Trilogie clôturée!


Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 6 Version Française 0 6 / 12 11 / 12
Verdict Bonus Artistique
17 / 24 Dans les règles Un très bon moment en perspective.

Par Sylvain Camps

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests