TEST BLU-RAY IMPORT : Goodbye, Dragon Inn (Bú sàn)


Goodbye, Dragon Inn Second Run DVD

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - 4K

Version Tawanaise DTS HD Master Audio 5.1 3.3 Mb/s

Autres pistes Autres
Sous-titres Anglais
Sortie Blu-ray 23/11/2020
Awards Must Have

Le test

Une très jolie restauration 4K...

Goodbye, Dragon Inn a été récemment restauré en 4K par la Cinémathèque royale de Belgique, sans doute à partir du négatif original.

Le résultat est particulièrement plaisant et offre un confort de visionnage indéniable. Si l'on excepte quelques limites visuelles liées au style du film lui-même (capture 15 par exemple), l'ensemble du film profite d'une restauration naturelle et compétente, conservant respectueusement la patine argentique du film et son grain pellicule, et offrant une précision très agréable. Même si le film possède de nombreuses scènes assez sombres ce qui limite évidemment la sensation de définition, il n'empêche que l'image offre un niveau de détails remarquable tout au long du film (captures 9, 11 et 13 par exemple). Le film s'en retrouve en tout cas profondément rajeuni.

L'étalonnage semble convaincant par sa dynamique et sa palette de couleurs à la fois variée mais sans être excessivement typée. Le film alterne ainsi les ambiances, parfois plutôt neutres (capture 6), parfois plus froides (capture 8) et d'autres fois un peu plus chaudes (capture 7), mais toujours de manière nuancée, avec notamment une gestion efficace du contraste et de la luminosité, évitant de boucher les zones sombres (notamment dans les scènes dans la salle de cinéma pendant la projection) ou de brûler les hautes lumières.

Enfin, l'image a été notablement stabilisée et nettoyée, le seul défaut "notable" étant des résidus de gros dégâts matériels autour de la 7e et de la 72e minute (type pellicule déchirée). Ils ont été extrêmement atténué mais restent encore très très légèrement visibles (cf captures 3 et 4 - le défaut est surtout visible en mouvement et donc difficilement capturable à l'arrêt mais se voit en basculant d'une capture à l'autre).

Pas de soucis d'encodage à noter.

...et une piste 5.1 toute en subtilité.

Le film n'est pas très démonstratif mais la piste 5.1 s'avère efficace à offrir doucement mais sûrement une ambiance sonore plutôt enveloppante. Les effets sonores sont judicieusement placés au gré des allées et venues des personnages/spectateurs, tandis que le déluge final exploite parfaitement les 5 enceintes. Les quelques lignes de dialogues sont efficacement retranscrites tandis que la bande son du film dans le film parait un peu plate (un aspect peut-être volontaire) mais plutôt claire et efficace.

A noter que le film vient aussi avec une VO 2.0.

Suppléments

"Seulement" 2 suppléments vidéo mais pas des moindres puisqu'on a une nouvelle (et plutôt copieuse) interview de Tsai Ming-liang (35 min 37, 1080p) ainsi que Madam Butterfly (36 min 41, 1080p upscalé), le court-métrage réalisé en 2009 par Tsai Ming-liang et revisitant l'opéra de Puccini, ici présenté pour la première fois au monde en vidéo. On regrettera par contre l'absence complète de la moindre ponctuation dans les sous-titres de l'interview de Tsai Ming-liang, ce qui rend leur lecture parfois un peu fastidieuse vu leur vitesse de défilement. 

L'édition contient aussi son habituel livret. Il fait ici 20 pages et contient un nouveau texte de 6 pages sur le film par Tony Rayns, un texte de 2 pages par Apichatpong Weerasethakul sur le film et Tsai Ming-liang et un texte d'1 page par Tony Rayns sur Madam Butterfly.

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Tawanaise 10 10 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.5 / 24 Dans les règles Un très bon moment en perspective.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests