TEST BLU-RAY IMPORT : Le Renard s'évade à trois heures (After the Fox)


Le Renard s'évade à trois heures BFI

B Blu-ray 1080p 2.35:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise PCM 2.0 2.3 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 21/09/2020
Awards Aucun

Le test

Un master HD pre-existant manquant surtout de propreté...

After The Fox semble ici partir d'un master HD MGM pas très récent, et ça se voit.

Sans être fondamentalement problématique (pas de dégrainage ni d'accentuation artificielle en vue), l'image possède des limites typiques assez intenses. Niveau définition, l'image reste détaillée mais s'avère limitée dans les détails les plus fins (capture 5). Le grain est un peu épais, le trait manque un chouia de finesse, bref, l'ensemble n'est pas tout jeune. Ce n'est pas aidé par une précision un peu variable et un manque de stabilité récurrent qui fait valser le rendu. Cependant, l'upgrade HD se voit, l'ensemble paraissant notamment plutôt naturel et très peu bidouillé numériquement. Mais la somme de petites limites et imperfections limitent notablement le résultat final.

L'étalonnage parait lui aussi un peu limite, sans être peu convaincant non plus. Il y a une légère touche "old school" à l'étalonnage, notamment dans ses carnations et dans la balance des blancs, mais le tout s'avère plus nuancé qu'on ne s'y attendait. Le contraste, notamment dans les zones sombres, est moins brutal qu'on peut le voir sur de nombreux masters HD pre-existants, ce qui offre la sensation d'un travail un peu plus raffiné qu'à l'accoutumée. A côté de cela, la palette de couleurs parait dynamique et adéquate, plutôt chatoyante et légèrement saturée, évitant tout rendu terne sans paraître excessive non plus.

Par contre, le film souffre d'un manque criant de stabilisation et globalement de nettoyage. Le cadre tremble fréquemment tandis que l'image et le grain vacillent régulièrement à cause d'un manque de stabilisation physique et de densité. A cela s'ajoutent pléthore de poussières, rayures (capture 9) et tâches (captures 11 et 16). On suppose que la MGM a proposé ce résultat tel quel au BFI, mais il est dommage que les Britanniques ne semblent pas avoir effectuer de nettoyage complémentaire.

Enfin, malgré un débit vidéo confortable, l'encodage est légèrement inconsistant et le grain est parfois retranscrit de façon erratique.

...et une piste son typiquement satisfaisante mais plate.

La piste son est plus classique. C'est globalement satisfaisant mais très plat. Les dialogues sonnent légèrement sourds, mais rien de bien gênant. La musique et les effets sonores sont propres et bien intégrés, mais l'ensemble manque tout de même de punch et de dynamique. On conseille de monter un peu le son pour réveiller tout ça.

Suppléments

Une édition plutôt complète, puisqu'en plus des bonus "indirects" habituels chez le BFI, on trouve des suppléments plus directement liés au film. Tous sont en anglais non sous-titrés.

  • After the Fox - A Socially Distanced Interview (15 min 14, 1080p via un logiciel de visioconférence) : nouvelle interview de l'actrice Britt Ekland, qui revient sur les débuts de sa carrière et sa participation au film
  • Peter Sellers : Master of Disguise (14 min 30, 1080p) : essai audio de Vic Pratt sur les multiples rôles de Peter Sellers (notamment déguisés)
  • DDR Magazin Nummer 11 (1962, 12 min 17, 1080p en plutôt bon état) : document journalistique (tendance propagande) de 1962 sur l'Allemagne de l'Est, et dans lequel Vittorio de Sica est très présent
  • Robbery (1897, 1 min 00, 1080p semble-t'il restauré) : court-métrage mettant en scène un "braquage"
  • The Man With the Velvet Voice : Maurice Denham (1961 + 1975, 55 min 28 + 17 min 13, 1080p upscalé) : 2 films tirés des archives du BFI et dans lesquels joue Maurice Denham : The Last Rhino et Go As You Please... in Britain
  • Bande-annonce du film (2 min 48, 1080p non restauré)
  • Livret de 26 pages contenant un nouveau texte de 6 pages sur le film Vic Pratt, un texte de 3 pages par Dr. Deborah Allison sur le générique animé du film, un texte de 3 pages par Howard Hughes sur les les films hollywoodiens tournés en Italie, et enfin 2 pages détaillant les bonus.

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Anglaise 9 9 / 12 8.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
17.5 / 24 Le Nirvana Moyen.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests