TEST BLU-RAY IMPORT : The Guinea Pig


The Guinea Pig BFI

B Blu-ray 1080p 1.37:1 AVC-MPEG4 DI - 2K

Version Anglaise PCM 2.0 2.3 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 20/07/2020
Awards Aucun

Le test

Une restauration plutôt agréable mais perfectible...

The Guinea Pig a été restauré en 2K par Restore Studios pour le BFI, à partir de 2 interpositifs 35mm.

L'image souffre principalement de nombreux dégats résiduels (rayures verticales et poussières) (capture 14) mais surtout de défauts récurrents de densité donnant une fluctuation de l'image (grain, contraste, comme si des vagues de sable balayaient l'écran). On suppose que les éléments utilisés étaient trop problématiques et que la stabilisation de l'image n'a pas pu se faire plus loin que cela. C'est notable, mais on peut s'habituer à ces vacillements même s'ils peuvent fatiguer un peu les yeux. Heureusement, le cadre de l'image est par contre très stable, ce qui évite de fatiguer aussi de cette manière.

La texture argentique a autrement été admirablement conservée, avec un rendu fin et détaillé très appréciable (captures 1 et 2, par exemple). Quelques plans paraissent légèrement en retrait, mais ils s'avèrent très peu nombreux au final. Les fondus enchaînés sont eux aussi typiquement moins définis.

Enfin, l'étalonnage parait tout de même très contrasté avec notamment des noirs très profonds et probablement bouchés par endroits (capture 1). Si cela renforce la sensation de netteté renvoyée par l'image, cet aspect parait peut-être exagérément poussé et on peut se demander si la photo du film n'est pas censée être légèrement moins tranchée.

...et une piste son honorable.

La piste son est assez classique et remplit honorablement le contrat, sans pour autant être particulièrement mémorable. Elle reste en effet plutôt plate (même dans les moments de chahut) et les dialogues restent clairs mais un peu sourds et légèrement rapeux. La musique s'en sort plutôt bien même si on soupçonne une très légère distorsion par endroits.

Suppléments

Sur le disque, on trouve (outre une galerie photos) deux suppléments contextuels autour des thématiques du film, plutôt amusants et curieux. Si on aimerait un peu plus de matériel directement lié au film, on apprécie toujours que le BFI profite de ses sorties pour exploiter leurs archives.

  • Old School (1h 10 min 39, 1080p de qualité HD variable, 1901-1987, anglais non sous-titré) : collection de 6 court-métrages autour des méthodes éducatives anglaises passées
  • The Make-Do-And-Menders (24 min 36, 1080p de qualité HD variable, 1941-1945, anglais non sous-titré) : collection de 4 court-métrages autour du rationnement alimentaire de l'Angleterre de la seconde guerre mondiale

Le livret de 26 pages contient un nouveau texte de 6 pages sur le film par John Oliver, une biographie des frères Boulting de 3 pages par Corinna Reicher, et 6 pages par Vic Pratt détaillant les bonus.

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Anglaise 9 9 / 12 9.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
18.5 / 24 Dans les règles Moyen.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests