TEST BLU-RAY IMPORT : L'ouragan vient de Navarone (Force 10 from Navarone)


L'ouragan vient de Navarone Indicator

B Blu-ray 1080p 2.40:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 2.3 Mb/s

Version Anglaise PCM 1.0 1.15 Mb/s

Autres pistes Anglais
Sous-titres Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 29/06/2020
Awards Aucun

Le test

Un master HD tout de même notablement daté...

Powerhouse exploite ici le film sous 2 montages : celui de 126 minutes paru en Blu-ray notamment aux USA, et celui, plus rare, de 118 minutes paru en Allemagne et en Italie.

Le montage de 126 minutes semble repartir du même master HD que les éditions MGM et Sony parues entre 2009 et 2014. Il s'agit là, malheureusement, d'un master HD déjà daté à l'époque et encore plus 11 ans plus tard. En effet, l'image semble constamment tirée d'un ancien master HD, lui-même tiré probablement d'un interpositif, probablement numérisé sur un scanner aujourd'hui dépassé. Le niveau de détails s'avère en effet assez limité, particulièrement dans les scènes les plus sombres. Si le rendu s'avère dans l'ensemble assez naturel, difficile de ne pas trouver l'image à la fois un peu lisse mais aussi potentiellement légèrement accentuée artificiellement. L'upgrade HD reste visible, mais possède une variabilité assez notable, avec des plans franchement datés et d'autres plus convaincants, d'une manière qui ne semble pas due au matériel d'origine.

Cet aspect daté n'est pas aidé par un étalonnage clairement à l'ancienne, entre un contraste géré de façon particulièrement balourde (en particulier dans les scènes les moins éclairées) et des carnations tellement rosées qu'elles sont parfois à la limite du violet. Les scènes les plus lumineuses sont cependant plus convaincantes, en particulier certains extérieurs jour plutôt jolis, mais dans l'ensemble, nul doute qu'une nouvelle restauration du film donnerait une photographie très différente.

Enfin, si la propreté est plutôt correcte malgré quelques petites poussières, le cadre tremblotte notablement tout du long du film, tandis que la densité de l'image et sa luminosité manquent elles aussi de stabilité.

A cause de la quantité de différences entres les deux montages, le montage cinéma est présenté sur un disque dédié, pour un résultat virtuellement identique à celui du montage de 126 minutes.

Compte tenu du matériel utilisé, les encodages des 2 montages ne montrent aucune difficulté.

NB : les 16 premières captures sont tirées du montage 126 minutes, les 2 dernières du montage 118 minutes.

...mais des pistes sons plutôt efficaces.

Le montage de 126 minutes est proposé avec 3 pistes sons : la piste Dolby Stéréo originale, une piste mono et une piste 5.1.

Etonamment, c'est la piste stéréo originale qui s'avère la moins agréable à l'oreille. Elle sonne assez creux, avec des dialogues trop en retrait et un manque de punch flagrant.

La piste mono, a contrario, s'avère surprenamment énergique. Si elle reste limitée par son unique canal central, elle possède du peps à revendre et est soutenue par des dialogues clairs et intelligibles quoique parfois très légèrement saturés. L'ensemble soutient bien l'action à l'écran.

Quant au mixage 5.1, il se rapproche des prestations de la VO mono, mais avec évidemment une ouverture plus large permise par l'utilisation de l'ensemble des enceintes. La piste reste cependant assez timorée de ce côté et est loin d'être une démonstration de spatialisation en tout genre. Qui plus est, les dialogues sont très légèrement plus saturés que sur la piste mono, qui a fini par avoir notre préférence.

Le montage cinéma est lui uniquement proposé dans une piste mono dont le rendu est très proche de celui de la piste mono du montage de 126 minutes (à la post-synchronisation récurrente près).

Suppléments

Cette édition fait partie des éditions limitées "Premium" d'Indicator, comme Night Tide, Scum, The Last Movie ou Night of the Demon. Limitée à 5000 exemplaires, elle vient avec un fourreau cartonné dur, 5 reproductions de photos de tournage, un livret de 80 pages et un 2nd Blu-ray contenant le montage original cinéma d'1h58, présenté en VO mono (avec sous-titre anglais optionnels). Tous ces éléments sont exclusifs à cette édition limitée.

Tous les bonus vidéo sont sur le 1er Blu-ray (qui contient le montage de 2h06 du film). Ils sont tous en anglais non sous-titré, sauf la version Super 8 du film, qui possède des sous-titres anglais optionnels.

  • Commentaire audio du montage de 126 min avec Steve Mitchell et Steven Jay Rubin (2020)
  • This Is a Giant Movie (21 min 24, 1080p upscalé, 1978) : reportage d'époque sur le tournage du film, filmé par Channel Television et avec des interviews de Oliver A Unger, Edward Fox et Carl Weathers
  • Tour de Force (23 min 50, 1080p, 2020) : l'acteur Angus MacInnes discute du tournage du film
  • From Žabljak with Love (27 min 42, 1080p, 2020) : le tournage du film vu à travers les expériences du responsable de la construction Terry Apsey, le cascadeur Jim Dowdall, le machiniste Dennis Fraser, le coiffeur Colin Jamison et le maquilleur Peter Robb-King
  • A Life Behind the Lens (32 min 16, 1080p, 2020) : documentaire rétrospectif sur le chef opérateur Christopher Challis
  • The BEHP Interview with Ron Goodwin (1h 28 min 34, 1080i upscalé, 1999) : vidéo d'archives du compositeur, interviewé dans le cadre du British Entertainment History Project par Linda Wood
  • A Show of Force (24 min 51, 1080p, 2020) : module récapitulant les différences entre les 2 montages du film
  • Version Super 8 du film (17 min 10, 1080p non restauré, avec sous-titres anglais optionels)
  • Bandes-annonces originales anglaise (2 min 42, 1080p) et US (1 min 52, 1080p non restauré), spot TV US (30 sec, 1080p non restauré) et spot radio anglais (23 sec, audio)
  • Galerie photos
  • Livret de 78 pages contenant un nouveau texte de 10 pages sur le film par Sheldon Hall, un reportage de 12 pages de William Hall sur le tournage du film (publié dans Photoplay en 1978), une interview de 3 pages de Robert Shaw de 1978, 11 pages sur le tournage du film compilées des autobiographies de Christopher Challis et George MacDonald Fraser et enfin 2 pages de critiques d'époque du film

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 (VO) Audio Vidéo
Version Anglaise 4.5 Version Anglaise 5 9.5 / 12 7.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
17 / 24 Le Nirvana Moyen.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests