TEST BLU-RAY IMPORT : La Longue Route (Distant Journey)


La Longue Route Second Run DVD

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 1.37:1 AVC-MPEG4 DI - 4K

Version Tchèque PCM 1.0 1.15 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Anglais
Sortie Blu-ray 25/05/2020
Awards Aucun

Le test

Une restauration 4K jolie mais pas totalement convaincante...

Un panneau texte introductif au film nous explique que cette restauration 4K a été effectuée à Prague en 2019 à partir d'un "duplicate positive" complété par une copie nitrate de la Cinémathèque de Toulouse, et que le résultat reste limité par certains choix cinématographiques lors du tournage (l'utilisation d'images d'archives, notamment). Cependant, si elle s'avère effectivement limitée par ces éléments explicables, d'autres parties du résultat final semblent plutôt dus à un choix technique à la restauration.

En effet, dans l'ensemble, la restauration est plutôt jolie, avec une très bonne définition (aux images d'archives près), un assez bon niveau de détails (captures 6 et 14) et dans l'ensemble un rendu HD indéniable quoique forcément un peu moindre que quand un négatif original (en bon état) est utilisé. Cependant, l'image semble avoir été plus ou moins légèrement dégrainée en fonction des plans. Le grain se fait alors plus atténué, en partie dans les zones moins lumineuses, ce qui est plus souvent le signe d'un traitement numérique que d'un élément abîmé (captures 5 et 8). C'est de fait visible de façon variable en fonction des plans, mais dans l'ensemble, difficile de ne pas avoir une sensation d'un léger manque de naturel. Dommage.

Même constat pour l'étalonnage, qui est dans l'ensemble relativement convaincant, en partie dans les scènes plus éclairées (captures 9, 12 et 15), mais qui s'avère tout de même très terne dans l'ensemble, tant dans les hautes lumières que, surtout, les zones les plus sombres. En effet, les noirs paraissent trop décollés, ce qui donne aux scènes plus sombres un aspect voilé pas forcément très agréable (captures 3, 13 et 16).

La propreté de l'image est, elle, très bonne (même si les marqueurs de changements de bobines ont été conservés / recréés) et la stabilité du cadre et de la luminosité aussi (quoique légèrement imparfaite). Enfin, l'encodage s'avère plutôt efficace, même si le décollement des noirs et le léger dégrainage lui génèrent quelques difficultés dans les aplats sombres (capture 7).

...et une piste son convenable mais un peu sourde.

La piste son s'avère très classique, quoiqu'un peu sourde. Le mixage est équilibré entre voix, effets et musique, mais l'ensemble possède un rendu assez étouffé, comme trop grave, en particulier pour les dialogues. Cela reste largement convenable dans l'ensemble, mais on a tout de même connu mieux.

Suppléments

Second Run ont inclus 2 court-métrages (sous-titrés en anglais) : The Opening of the Wells (Alfred Radok, 1960, 18 min 24, 1080p d'une qualité correcte) et Butterflies Don't Live Here (Miro Bernat, 1958, 14 min 24, 1080p restauré).

Le film lui-même est accompagné d'un commentaire audio par Mike White, Samm Deighan et Kat Ellinger (en anglais non sous-titré).

Enfin, l'édition contient un livret de 20 pages incluant un nouveau texte de 11 pages sur le film par Jonathan Owen.

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Tchèque 8.5 8.5 / 12 9.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
18 / 24 Correct Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests