TEST BLU-RAY IMPORT : Cisco Pike


Cisco Pike Indicator

B Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise PCM 1.0 1.15 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 25/05/2020
Awards Aucun

Le test

Un master HD certes pre-existant mais très correct...

Cisco Pike est édité en Blu-ray chez Indicator via un master HD pre-existant un peu limité mais dans l'ensemble très correct.

En effet, on perçoit assez facilement les limites habituelles de ce genre de matériel : un niveau de détails parfois un peu restreint (captures 1, 2 et 9), un grain légèrement épais (capture 15) et des plans sombres montrant des remontées de grain et une définition un peu en retrait (captures 5, 8 et 10). Cependant, nous sommes plutôt dans le haut du panier, notamment grâce à l'absence visible de filtrage numérique superflu (pas d'accentuation artificielle, notamment), ce qui permet à l'image de conserver un rendu naturel plutôt plaisant et d'éviter tout aspect électronique. Tout en conservant une marge d'amélioration, l'image s'avère ainsi offrir un upgrade visible et relativement confortable, et une image plutôt naturelle et détaillée.

L'étalonnage, lui aussi, parait à la fois plutôt convaincant quoique probablement perfectible par endroits. Il est plutôt équilibré, même si les visages peuvent paraître un peu roses (capture 7), et le contraste tend à être géré "à l'ancienne" de façon un peu agressive. Cela donne des plans plus sombres là aussi assez typiques d'anciens masters HD de studio (capture 8, typiquement). Dans l'ensemble cependant, le résultat s'avère positif.

Enfin, l'image est plutôt stable et très propre (même si quelques poussières subsistent).

...et une piste son perfectible mais satisfaisante.

Une piste son mono dont profite surtout la musique et les chansons de Kris Kristofferson. Pour le reste, la piste s'avère un peu plate et manque de dynamique, ce qui peut gêner lors des passages les plus chargés (y compris musicalement, comme sur Wailin' and Whoopin'). Les dialogues restent cependant plutôt clairs et intelligibles, même s'ils conservent un léger voile qui vieillit un peu la piste.

Suppléments

Un ensemble de bonus solide de la part d'Indicator. Tous sont en anglais non sous-titré.

  • Commentaire audio de Bill L. Norton et Elijah Drenner (2020)
  • Walking Contradictions – Cisco Pike : Then and Now (9 min 53, 1080p, 2020) : module d'Elijah Drenner sur les lieux du tournage du film à Los Angeles
  • Ode to Joy (42 min 45, 1080i, 2020) : Kier-La Janisse retrace la vie et la carrière de l'actrice Joy Bang
  • Galerie photos
  • Bande-annonce originale (2 min 51, 1080p)
  • Spot TV (30 sec, 1080p)
  • Livret de 40 pages incluant un nouveau texte de 4 pages par Christina Newland sur le film, 4 pages des notes incluses dans l'EP de la musique du film, 5 pages d'interview de Kris Kristofferson par Corinne Musgrave (1972), un article de 5 pages sur le film écrit par Stephen Farber en 1972 pour le New York Times et enfin 1 page de critiques d'époque du film

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Anglaise 9.5 9.5 / 12 9 / 12
Verdict Bonus Artistique
18.5 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests