TEST BLU-RAY IMPORT : John Ford at Columbia, 1935-1958


John Ford at Columbia, 1935-1958 Indicator

B Blu-ray 1080p 16/9 - Divers AVC-MPEG4 DI - 4K

Version Anglaise PCM 1.0 1.15 Mb/s

Version Anglaise DTS HD Master Audio 3.0 2.3 Mb/s

Autres pistes Anglais
Sous-titres Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 27/04/2020
Awards Must Have

Le test

Quatre splendides restaurations...

Le coffret John Ford at Columbia est plus que bien équipé puisque sur 4 films... 4 ont été nouvellement restaurés ! On trouve ainsi une restauration 2K (The Last Hurrah) et trois restaurations 4K (The Whole Town's Taking, The Long Gray Line et Gideon's Day).

Les quatre restaurations sont splendides, même si on peut percevoir quelques différences.

La plus douce est celle du film le plus ancien, The Whole Town's Talking. Le résultat est plus que compétent, avec une belle définition et un rendu naturel, mais on perçoit plusieurs plans plus en retrait et moins précis. Il n'empêche que cela reste instantanément "4K" dans son aspect et plus que confortable au visionnage. L'étalonnage parait convaincant, avec un N&B contrasté mais pas trop.

L'autre film en Noir et Blanc, The Last Hurrah, parait plus fin et précis malgré sa restauration "seulement" en 2K. Il faut dire que plus de 20 ans séparent les deux films. Le résultat est quoiqu'il en soit largement satisfaisant, avec un rendu très détaillé qui est très agréable à visionner. Les gros plans sur les visages burinés, celui de Spencer Tracy en tête, révèlent une foule de détails faciaux, le tout avec naturel et sans bidouillage superflu. Là encore, l'étalonnage est lui aussi efficace, avec un N&B tranché mais pas exagérément.

Des deux films en couleurs, The Long Gray Line est assurément le plus impressionnant, et sans doute le plus beau des quatre films tout court. L'image est absolument époustouflante, avec une définition et une précision irréprochables. L'ensemble est majestueux de bout en bout (hormis les fondus enchaînés) et d'un naturel sans faille. L'étalonnage semble peut-être légèrement terne-marron par endroits (capture 11) mais c'est vraiment pour pinailler car il est l'extrême majorité du temps très convaincant.

Gideon's Day parait plus épais, presque comme si c'était lui, le film restauré en 2K. Il n'empêche que cela reste largement efficace là aussi, avec une très bonne définition et un excellent niveau de détails. C'est simplement légèrement épais par endroit pour une restauration 4K, même si cela donne au film un aspect légèrement plus "roots" qui colle bien à sa thématique "détective anglais". L'étalonnage est dynamique et rend joliment justice à la photo colorée du film sans pour autant être excessivement saturée.

Les 4 films sont parfaitement nettoyés et stabilisés, et les encodages impeccables.

Note image : The Whole Town's Talking : 10 / The Long Gray Line : 11.5 / Gideon's Day : 10.5 / The Last Hurrah : 11

NB : captures 1 à 10 : The Whole Town's Talking / 11 à 20 : The Long Gray Line / 21 à 30 : Gideon's Day / 31 à 40 : The Last Hurrah

...et des pistes sons largement commandables.

Des 4 films, The Long Gray Line et sa piste 3.0 s'en sort le mieux. Cette piste offre en effet un rendu sonore ouvert, ample et rond avec un chouia de dynamique permettant de rajeunir le tout. C'est très appréciable et surtout assez agréable à l'oreille. La piste 2.0 parait un peu plus claire et anémique en comparaison.

Un petit cran en dessous, on trouve The Last Hurrah et un poil en-dessous Gideon's Day, deux films surtout bavards et aux pistes sons plus classiquement légèrement plate et datée. Cependant, elles restent très propres et intelligibles, permettant de profiter sans problème des films.

Enfin, un peu plus plat et nasillard, The Whole Town's Talking est le moins bien pourvu acoustiquement, probablement à cause de son âge plus avancé. Cela reste cependant largement serviciable mais la piste reste daté et vieillotte, avec un côté un peu voilé.

Note son : The Whole Town's Talking : 4 / The Long Gray Line : 5 / Gideon's Day : 4.5 / The Last Hurrah : 4.75

Suppléments

Le coffret consacré au travail de John Ford pour la Columbia est bien fourni, même si certains films sont un peu moins bien lotis. Le contenu éditorial offre quoiqu'il en soit des intervenants et des interventions exhaustives, ce qui est d'autant plus appréciable quand on compare aux éditions US de The Whole Town's Talking, Gideon's Day et The Last Hurrah, plutôt onéreuses mais bien moins fournies (2 des 3 sont d'ailleurs sans aucun bonus).

Tous les suppléments sont en anglais non sous-titré.

The Whole Town's Talking

  • Cymbaline (6 min 15, 1080p, 2020) : essai vidéo de Tag Gallagher sur le film
  • Leonard Maltin on The Whole Town’s Talking (6 min 03, 1080i, 2014) : analyse du film par le critique
  • Sheldon Hall on The Whole Town’s Talking (22 min 26, 1080p, 2020) : l'historien du cinéma discute et analyse le film
  • Pamela Hutchinson on Jean Arthur (17 min 56, 1080p, 2020) : retour sur la carrière et la vie de l'actrice
  • Adaptation radio du film pour le Lux Radio Theatre, avec Jim Jordan et Marian Jordan, retransmise le 24 février 1941 (52 min 30, audio)
  • Galerie photos
  • Livret de 36 pages incluant un nouveau texte de 6 pages de Farran Smith Nehme sur le film, 3 pages tirées du feuilleton Jail Breaker (écrit par W R Burnett et dont le film est tiré), 4 pages d'extraits de l'autobiographie de Edward G Robinson où il revient sur le film et 4 pages de critiques d'époque du film.

The Long Gray Line

  • Commentaire audio de Diana Drumm, Glenn Kenny et Farran Smith Nehme
  • Living and Dead (16 min 48, 1080p, 2020) : essai vidéo de Tag Gallagher sur le film
  • Leonard Maltin on The Long Gray Line (5 min 43, 1080i, 2014) : analyse du film par le critique
  • The Red, White and Blue Line (10 min 01, 1080p mais abimé et aux couleurs passées, 1955) : court-métrage promotionnel sur le film, incluant les interprètes principaux
  • Bande-annonce originale (4 min 27, 1080p non restauré)
  • Galerie photos
  • Livret de 40 pages contenant un nouveau texte de 6 pages de Nick Pinkerton sur le film, 3 pages extraites de l'autobiographie de Maureen O’Hara où elle discute du comportement de Ford avec elle sur le tournage du film, 7 pages d'interview de 1955 avec John Ford durant la promotion du film, 3 pages de critiques d'époque du film et un nouveaux texte de 2 pages d'Anthony Nield sur The Red, White and Blue Line.

Gideon's Day

  • Générique introductif US du film : Gideon of Scotland Yard
  • Commentaire audio de Charles Barr (2020)
  • Interview audio de Freddie Francis pour le BEHP (proposée en commentaire audio du film, 1987)
  • Milk and Sugar (9 min 11, 1080p, 2020) : essai vidéo de Tag Gallagher sur le film
  • Interview with Elaine Schreyeck (5 min 33, 1080p, 2020) : la scripte du film se souvient du tournage du film
  • Leonard Maltin on Gideon’s Day (3 min 28, 1080i, 2014) : analyse du film par le critique
  • A Day To Remember (28 min 16, 1080p, 2020) : analyse du film par Adrian Wootton
  • John Ford and Lindsay Anderson at the NFT (4 min 29, 1080p non restauré, 1957) : images muettes de John Ford visitant le London’s National Film Theatre durant la production du film
  • Gideon's London (3 min 33, 1080p, 2020) : featurette revenant sur les lieux de tournage du film
  • Bande-annonce originale britannique (2 min 29, 1080p non restauré)
  • Galerie photos
  • Livret de 40 pages contenant un nouveau texte de 7 pages de Robert Murphy sur le film, une interview de 4 pages avec Michael Killanin et parue en 1958, 4 pages extraites de l'autobiographie de Jack Hawkins où il revient sur le film, 5 pages autour du film et tirées du livre de Lindsay Anderson About John Ford et 2 pages de critiques d'époque du film.

The Last Hurrah

  • True Blue (7 min 13, 1080p, 2020) : essai vidéo de Tag Gallagher sur le film
  • Leonard Maltin on The Last Hurrah (4 min 56, 1080i, 2014) : analyse du film par le critique
  • Version Super 8 du film (19 min 53, 1080p non restauré)
  • Bande-annonce originale (3 min 05, 1080p non restauré)
  • Galerie photos
  • Livret de 32 pages contenant un nouveau texte de 6 pages de Imogen Sarah Smith sur le film, une interview de 3 pages de John Ford sur Spencer Tracy et The Last Hurrah (parue dans Newsweek en 1958), 4 pages compilant diverses interviews du scénariste Frank S Nugent sur John Ford et 4 pages de critiques d'époque du film.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 (VO) Audio Vidéo
Version Anglaise 4.5 Version Anglaise 5 9.5 / 12 11 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.5 / 24 Le Nirvana Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests