TEST BLU-RAY IMPORT : Plus fort que le diable (Beat the Devil)


Plus fort que le diable BFI

B Blu-ray 1080p 1.37:1 AVC-MPEG4 DI - 4K

Version Anglaise PCM 2.0 2.3 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 16/03/2020
Awards Must Have

Le test

Une restauration 4K efficace...

Comme Twilight Time aux USA en janvier 2019 (mais contrairement à l'édition française de juin 2016 parue chez Rimini), le BFI part ici de la nouvelle restauration 4K du film, effectuée en 2016 par Sony Pictures, en partenariat avec The Film Foundation. Cette restauration a été effectuée à partir du négatif original 35mm et d'un interpositif 35mm et découpée comme suit : la numérisation a été effectuée chez Cineric, la restauration chez L'immagine Ritrovata, et l'étalonnage (ainsi que quelques touches de restauration supplémentaires) chez Deluxe Culver City. Cette restauration est parue 5 minutes plus longue que le montage précédent (utilisé, donc, par Rimini).

Techniquement, on a déjà vu restauration 4K plus fine mais le résultat est régulièrement enchanteur. On trouve en effet une patine argentique très plaisante, quoique parfois un peu plus épaisse qu'attendue, avec un grain fin typique et ici plutôt harmonieux et bien retranscrit, et un très joli niveau de détails. Les plans rapprochés en particulier (captures 12 et 15) permettent d'apprécier le gain en détails fins, tandis que les plans larges flattent plutôt le rendu naturel de l'image, visiblement vierge de filtrage numérique superflu. Ce rendu est constant et homogène tout le long du film, offrant une précision et une décision très confortable. Seule petite section en retrait : un bref passage (environ 1 minute) autour de la 51e minute, et qui semble être tirée de l'interpositif.

L'étalonnage est plutôt convaincant, avec une palette de gris dynamique et variée. Les noirs sont peut-être parfois un peu trop appuyés mais ils conservent suffisamment de détails sombres pour que cela ne paraisse pas bouché. La photo reste cependant contrastée de façon efficace, renforçant au passage la sensation de piqué du film. C'est donc là aussi plutôt plaisant.

Enfin, l'image a été largement nettoyée et stabilisée, tandis que l'encodage restitue de façon très satisfaisante tout cela.

...mais une piste son moins impressionnante.

La piste son est plus classique et moins flatteuse. Elle fait bien le travail au niveau de la musique et des dialogues, mais reste sourde et manque de punch dans les mediums et les hautes fréquences. Dommage car elle est sinon plutôt agréable et pourvue d'une légère dynamique soutenant les quelques séquences un peu plus mouvementées du film.

Suppléments

Le BFI reprend les principaux suppléments déjà trouvables sur l'édition US, mais y ajoute une courte publicité pour du thé et surtout un court-métrage informatif, issu du COI, sur les avancées nucléaires en Angleterre (l'intrigue de Beat the Devil reposant sur de l'uranium). Comme toujours, ces suppléments anglophones ne sont pas sous-titrés.

  • Commentaire audio des historiens du cinéma Lem Dobbs, Julie Kirgo, et Nick Redman (2018)
  • Commentaire audio du directeur de la photo Oswald Morris, de la scripte Angela Allen et de l'assistante-réalisateur Jeanie Sims (2007)
  • Alexander Cockburn on Beat the Devil (22 min 30, 1080p, 2012) : l'écrivain parle de son père et de son livre, dont le film est adapté
  • By the Fireside (2 min 05, 1080p upscalé, 1945) : publicité pour Maypole Tea, appuyant sur l'angle de la tradition britannique du thé de l'après-midi 
  • Atomic Achievement (20 min 08, 1080p remasterisé, 1976) : film d'information produit par le COI et détaillant l'industrie nucléaire anglaise et ses avancées, depuis le fonctionnement d'une centrale nucléaire jusqu'aux recherches alors en cours (le film éludant bien évidemment les risques inhérents à l'énergie nucléaire). Le film a clairement été nouvellement remasterisé et si tout n'est pas parfait, la présentation est techniquement très jolie à voir.
  • Galerie photos (1080p)
  • Livret de 26 pages, contenant un nouveau texte de 5 pages de Peter Tonguette sur le film et sa production, un nouveau texte de 9 d'Alexander Cockburn sur son père, l'adaptation de son film par Huston et sa relation avec le réalisateur, et 2 pages de notes sur les bonus par Alex Davidson et Tony Dykes

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Anglaise 9 9 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
19.5 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests