TEST BLU-RAY IMPORT : Scandal


Scandal BFI

B Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - 4K

Version Anglaise PCM 2.0 2.3 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 24/02/2020
Awards Must Have

Le test

Une restauration 4K visuellement splendide...

Restauré en 4K à partir du négatif original 35mm par Restore Studios, Scandal est absolument splendide en Blu-ray. Visuellement, l'image restaurée est d'un naturel sans faille, avec une texture magnifique soutenue par un grain parfaitement retranscrit, le tout restituant parfaitement les ambiances tour à tour feutrées (capture 8), vaporeuses (captures 1 et 4) ou exubérantes (capture 10) du film. Le niveau de détails est dans cette lignée, avec une excellente délinéation, tant dans les gros plans (captures 5 et 12) que dans les plans larges (captures 3, 7 et 14). Aucun filtrage superflu ne vient niveler par le bas ce résultat, et le tout est absolument flamboyant.

L'étalonnage, dynamique, naturel et plutôt bien équilibré, renforce cette impression d'une restauration très soignée, offrant des noirs profonds mais jamais bouchés et une palette de couleurs franches sans jamais paraître excessivement poussées. Là aussi, cela permet de restituer sans faillir les multiples ambiances du film.

Aussi, l'image, passée un générique introductif qui fait un peu peur, s'avère extrêmement propre et stable, tandis que l'encodage ne faillit pas malgré la quantité d'informations très fines à l'écran.

...mais une piste son bien plus limitée.

La piste son s'avère plus limitée que l'image, entre léger sous-mixage et rendu assez sourd un peu déplaisant. Les dialogues sont les premiers à en souffrir, avec un rendu assez étouffé et sourd, ce qui est dommage car, a contrario, la musique et les effets sonores s'en sortent eux très bien même si la piste manque de dynamique de ce côté aussi. Au final, le constat est donc plutôt mitigé.

Suppléments

Le BFI propose une édition très complète du film, offrant à la fois des anciens bonus, de nouveaux suppléments, et des courts-métrages autour du film. Tous sont en anglais non sous-titré.

  • Commentaire audio de Stephen Woolley et Michael Thomas (2010)
  • Commentaire audio de director Michael Caton-Jones (2010)
  • The Minister, the Model & the Russian Spy : Making Scandal (25 min 35, 1080p upscalé, 2010) : l'équipe du film revient sur sa production, son tournage et sa réception
  • Michael Caton-Jones Remembers Scandal (26 min 40, 1080p, 2019) : nouvelle interview du réalisateur sur le film
  • Stephen Woolley Remembers Scandal (39 min 52, 1080p, 2019) : nouvelle interview du producteur sur la production du film et son tournage
  • Nothing Has Been Proved (5 min 04, 1080p upscalé, 1989) : clip vidéo de la chanson de Dusty Springfield, réalisé par Michael Caton-Jones
  • Cabaret Girl (26 min 24, 1080p restauré, 1956) : documentaire sur le Murray's Cabaret Club, tourné trois ans avant que son propriétaire n'embauche Christine Keeler et Mandy Rice-Davies comme danseuses
  • The Riveter (35 min 21, 1080p, dans un état assez moyen, 1986) : court-métrage réalisé par Michael Caton-Jones, quand il étudiait au National Film and Television School
  • Bande-annonce originale du film (2 min 55, 1080p upscalé)
  • Galerie photos (1080p)
  • Livret de 34 pages, incluant un nouveau texte de 8 pages de Jane Giles sur la production du film, un nouveau texte de 6 pages Augustin Macellari sur les scandales ayant traversé l'histoire politique britannique récente et environ 1 pages de notes de Vic Pratt sur Cabaret Girl et The Riveter

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Anglaise 9 9 / 12 11 / 12
Verdict Bonus Artistique
20 / 24 Délaissé Un très bon moment en perspective.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests