TEST BLU-RAY IMPORT : Il était une fois en Chine - Trilogie (Once Upon A Time In China - Trilogy)


Il était une fois en Chine - Trilogie Eureka

B Blu-ray 1080p 2.39:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - 4K

Version Chinoise PCM 2.0 2.3 Mb/s

Version Chinoise PCM 5.1 1.15 Mb/s

Autres pistes Anglais - Chinois
Sous-titres Anglais
Sortie Blu-ray 08/12/0018
Awards Must Have

Le test

Dans le cadre d'une vaste campagne de restauration, Fortune Star a fait restauré (principalement, si ce n'est intégralement) une liste de 28 films, dont 11 en 4K. C'est sur cette vague de restaurations que se base ce coffret de la trilogie Il était une fois en Chine (restaurée en 4K), auquel s'ajoute en bonus le 6e film de la saga, Dr Wong en Amérique (restauré lui en 2K).

Les trois premiers films offrent des images aux bases techniques très similaires, même si on peut repérer des différences et effectuer un classement technique.

Des trois films, le deuxième est probablement le plus convaincant sur tous les niveaux. La restauration 4K fait des merveilles sur les textures (vêtements, décors, visages), et le tout est particulièrement beau, propre et défini, avec un rendu naturel très plaisant. On est très très loin des masters upscalés jusqu'ici disponibles (et repris tristement, faute de mieux à l'époque, par HK Vidéo) et l'upgrade est évident. L'étalonnage parait aussi plus convaincant et efficace, sans dérive ostensible et avec des couleurs dynamiques et chatoyantes joliment contrastées. Enfin, l'image est parfaitement propre et stabilisée, et impeccablement encodée.

Le premier film est lui un léger cran en-dessous, car de nombreux plans souffrent d'un flou notable, ce qui impacte l'impression de définition et de netteté. Vu le rendu à l'écran, on suppose que c'est d'origine et du à une mise au point parfois approximative, mais à la comparaison, le résultat visuel reste le même. Cependant, les qualités visibles sur le deuxième film restent bien visibles ici : naturel, propreté, stabilité, étalonnage.

Le troisième film fait, lui, tout aussi bien que le second, mais avec un étalonnage à la fois plus chatoyant sur certains plans (faisant ressortir l'excellent niveau de détails offert par la restauration 4K) mais montrant sur d'autres des résidus de la patte du laboratoire italien (via sa branche asiatique) (cf capture 28). Dans un contexte où la première moitié du film a une photographique pour le moins variable d'une scène à l'autre, et après deux films évitant cet écueil, c'est d'autant plus visible. Cela étant, ces plans sont relativement peu nombreux et ne suffisent pas à entamer les qualités de la restauration, dans la lignée des deux films précédents. Il s'agit plus d'une légère réserve.

Reste le (techniquement) sixième film, le seul du coffret à avoir été restauré en 2K plutôt qu'en 4K, et il faut admettre que si les bases techniques offrent un rendu aux premiers abords très honorable, à y regarder de plus près, l'image semble assez visiblement bidouillée. L'image semble lissée (capture 31) mais aussi artificiellement accentuée (captures 32 et 33), ce qui donne au film un aspect beaucoup moins naturel mais au contraire plus électronique (capture 37). Ce rendu est surprenant car Iron Monkey et City Hunter, eux aussi restaurés en 2K pour Fortune Star et récemment édités par Eureka en Angleterre, ne présentent pas cet aspect bidouillé. C'est dommage car sans ces filtrages, l'image aurait probablement été excellente, les autres points d'attention étant plutôt bien traités.

Notes : Il était une fois en Chine 1 : 9.5 / Il était une fois en Chine 2 : 10.5 / Il était une fois en Chine 3 : 10 / Dr Wong en Amérique : 8

NB : 10 captures de chaque film sont proposées ci dessous, soit les captures 1 à 10 pour le 1er film, 11 à 20 pour le 2ème, 21 à 30 pour le 3ème et 31 à 40 pour le dernier.

 

Les 4 films sont présentés dans de multiples pistes sons. Les 4 proposent un doublage anglais en DTS HD MA 5.1 ainsi qu'une piste en Mandarin LPCM 2.0. Pour les pistes en Cantonais, les 4 films proposent une piste mono, tandis que seuls les 2 premiers ont aussi un équivalent en stéréo. Nous n'avons que rapidement testé les pistes en Mandarin et en Cantonais avant de sélectionner pour le visionnage les versions cantonaises stéréo pour les 2 premiers films et mono pour les 2 suivants, tant pour des questions artistiques que techniques.

Sur les deux premiers films, les pistes Cantonais stéréo sont plus agréables à l'oreille que leurs équivalents mono. Mixées plus fort, elles paraissent aussi plus dynamiques et moins étouffées à volume égal. Les dialogues, la musique et les effets sonores y sont bien équilibrés, pour un rendu sonore agréable et assez ouvert. Attention aux oreilles, la version cantonaise du 2ème film est mixée TRÈS fort et il faut baisser le volume général pour retrouver un niveau d'écoute normal.

Les pistes mono du 3ème et 6ème film ne déméritent et sont globalement meilleures que celles des deux premiers films. Elles ne souffrent pas de cet aspect étouffé et offrent à la place des prestations sonores finalement proches des pistes 2.0 des deux premiers films (avec ainsi une bonne continuité pour ceux enchaînant les 4 films). C'est cependant un petit cran en-dessous niveau dynamique.

Les 4 pistes sont propres et sans distorsion notable.

Pour les plus courageux, les doublages anglais sont non seulement artistiquement affreux, mais souffrent d'un aspect sonore très artificiel et pas très agréable à l'oreille.

Notes : Il était une fois en Chine 1 : 5 / Il était une fois en Chine 2 : 5 / Il était une fois en Chine 3 : 4.75 / Dr Wong en Amérique : 4.75

Attention : les 4 films, en particulier Dr Wong en Amérique (et, dans une moindre mesure, Il était une fois en Chine 3), possède plusieurs passages parlés en Anglais. Comme cette édition ne propose pas de sous-titres pour sourds et malentendants mais uniquement des sous-titres "classiques", cela signifie que tous les dialogues en anglais n'ont pas de sous-titres.

On appréciera cependant qu'Eureka n'hésite pas, sur ces titres hong-kongais, à faire appel à des fans asiatiques afin de les aider à obtenir des sous-titres les plus justes et complets possibles (même si cela donne parfois lieu à des cafouillages niveau fautes de frappe, comme sur Police Story).

 

 

Le coffret contient 4 Blu-rays, chaque film (et ses bonus) ayant son disque dédié. Le disque du 6e film (Dr Wong en Amérique) est trouvable dans le boîtier du 3e film.

Chaque boîtier vient avec son livret, écrit par James Oliver, celui-ci revenant à la fois sur la production de ces 4 films, le contexte cinématographique de l'époque à Hong Kong, ainsi que les qualités (et dans certains cas défauts) de chaque film. Les deux premiers livrets font 24 pages et le troisième 32 pages et cumulent au total 20 pages de texte (ce qui est court, mais les textes vont heureusement directement dans le vif du sujet).

Niveau bonus vidéo, ils sont répartis sur chaque disque.

Il était une fois en Chine :

  • Commentaire audio de Mike Leeder et Arne Venema (anglais non sous-titré)
  • The Legend Of The Wong Fei Hung I (12 min 59, 720p, sous-titres anglais) : documentaire sur Wong Fei Hong
  • Interview d'archives avec Yen Shi-Kwan (7 min 50, 720p, anglais non sous-titré)
  • Interview d'archives avec Jet Li (10 min 35, 720p, sous-titres anglais)
  • Bande annonce originale (4 min 31, 1080p, sous-titres anglais)

Il était une fois en Chine 2 :

  • Commentaire audio de Mike Leeder et Arne Venema (anglais non sous-titré)
  • Mike Miller : Memories Of Once Upon A Time In China II (51 min 11, 1080i, anglais non sous-titré)
  • The Legend Of Wong Fei Hung II (15 min 32, 720p, sous-titres anglais)
  • Session d'archives de questions-réponses avec Jet Li (10 min 53, 720p, sous-titres anglais)
  • Interview d'archives avec Donnie Yen (16 min 28, 720p, anglais non sous-titré)
  • Bande annonce originale (3 min 08, 1080p, sous-titres anglais)

Il était une fois en Chine 3 :

  • Commentaire audio de Mike Leeder et Arne Venema (anglais non sous-titré)
  • John Wakefield : Memories Of Once Upon A Time In China III (29 min 14, 1080i, anglais non sous-titré)
  • The Legend Of Wong Fei Hung III (13 min 28, 720p, sous-titres anglais)
  • Interview d'archives avec Tsui Hark (22 min 56, 720p, anglais non sous-titré)
  • Interview d'archives avec John Wakefield (10 min 56, 720p, anglais non sous-titré)
  • Coulisses du tournage (2 min 51, 720p, pas de dialogues)
  • Bande annonce originale (2 min 56, 1080p, sous-titres anglais)

Dr Wong en Amérique :

  • Making of (25 min 05, 720p, sous-titres anglais)
  • Bande annonce originale (3 min 23, 1080p, pas de dialogues)
  • Bande annonce US (3 min 50, 1080p upscalé, anglais non sous-titré)

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 (VO) Audio Vidéo
Version Chinoise 5 Version Chinoise 4.75 9.75 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.25 / 24 Le Nirvana Un très bon moment en perspective.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests