TEST BLU-RAY IMPORT Red Mob (Chtoby vyzhit)

Red Mob

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4

Version Anglaise DTS HD Master Audio 2.0 2.3 Mb/s

Version Russe Dolby Digital 1.0 0.096 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Anglais - Anglais sourds et malentendants - Russe
Sortie Blu-ray 26/05/2017
Awards Aucun

Le test

2 montages sont proposés : le montage Russe (1h 50 min 54) en Russe avec sous-titres optionnels anglais (mais aussi russes, parce que pourquoi pas), et le montage US légèrement plus long (1h 53 min 34), doublé en anglais et avec sous-titres optionnels anglais pour sourds et malentendants. La qualité entre les 2 montages est parfaitement équivalente, même si étrangement, ils ne sont pas encodés en seamless branching alors qu'il ne semble pas y avoir de nombreuses différences de montage entre les deux.

Comme à leur habitude, Vinegar Syndrome ont effectué à l'occasion de cette sortie une nouvelle restauration du film, ici en 2K à partir d'un interpositif 35mm. Le résultat est plus que compétent, même s'il reste limité.

La limite la plus flagrante est l'état de propreté de l'image. En effet, malgré le travail de restauration de l'éditeur, il subsiste de nombreuses poussières et surtout rayures verticales tout le long du film. Elles ne sont pas gênantes en tant que tel, mais leur nombre est suffisamment important pour qu'on ne puisse pas passer à côté.

Autrement, l'image est tout à fait dans les attentes qu'on peut avoir pour un projet de ce genre et ce type de restauration. On trouve un upgrade HD flagrant, avec un bon niveau de détails, mais une patine typiquement liée à ce type de restauration. L'image est donc légèrement douce, avec un grain intense légèrement épais mais bien retranscrit. Certains plans sont plus granuleux, comme s'ils avaient été tournés en 16mm (cf capture 1), mais rien de problématique. L’étalonnage est convaincant, avec une palette dynamique et un contraste qui parait correct.

 

Côté son, c’est un peu plus compliqué.

D’un côté, sur le montage US, seul un doublage anglophone est proposé (en DTS HD MA 2.0). Le résultat est plutôt quelconque, avec des dialogues en retrait, clairement post synchronisés, et une piste manquant globalement de dynamique et de punch. Si l’ensemble reste décent, il sonne aussi nettement daté.

De l’autre, sur le montage russe, on trouve une VO russe, mais seulement en DD 1.0 96kbps. Cet encodage très restreint vient du fait que la piste est tirée d’un enregistrement sur bande déjà très limité. La piste est mixée plus fort que le doublage US, ce qui lui confère un peu plus de punch, mais le tout est très plat et semble intégralement poussé à fond, comme si tout gueulait. Pour de la finesse sonore, on repassera. Cependant, au-delà d’un aspect par moment légèrement craquelant et de son origine limitée, cette VO offre un confort de visionnage légèrement supérieur grâce à sa meilleure intégration des dialogues.

 

Interview avec le producteur Albert Schweitzer (18 min 02, 1080p)

Shooting from the Hip (23 min 41, 1080p) : module sur la société de production, Cinevest

Bande annonce anglaise originale (2 min 28, 1080p)

Galerie photos

Les notes

Piste 1 Piste 2 (VO) Note Son Note Image Verdict Bonus Artistique
Version Anglaise 3 Version Russe 2.25 5.25 / 12 10 / 12 15.25 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Rémy Pignatiello

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.