TEST BLU-RAY IMPORT Ghosts of Mars

Ghosts of Mars

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.40:1 - Cinémascope AVC-MPEG4

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 5 Mb/s

Autres pistes Anglais
Sous-titres Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 30/01/2017
Awards Aucun

Le test

Ghosts of Mars, sa photographie rougeoyante et ses décors de studios n’ont probablement jamais eu un aspect ultra fin et défini. Si nous sommes vraisemblablement devant un master Sony préexistant, il est fort probable que cette photographie explique aussi le résultat à l’écran.

Quoiqu’il en soit, de façon plus objective, le rendu visuel est globalement correct mais n’est pas exempt de limites. L’image manque globalement de piqué, ce qui limite l’impact visuel. Le film parait du coup plus daté que ce que donnerait une nouvelle restauration, notamment au niveau des gros plans sur les acteurs.

Du côté des bons points, le master HD utilisé est très propre et très stable. Il parait vierge de bidouillage numérique superflu, ce qui lui permet de conserver un aspect général naturel. L’upgrade HD est visible grâce à un niveau de détails très correct, même s’il n’est pas particulièrement impressionnant. L’étalonnage est plutôt convaincant, même si certaines zones les plus sombres semblent légèrement bouchées (rien de dramatique cependant).

 

2 VO sont proposées : LPCM 2.0 et DTS HD MA 5.1. Pour ce test, le film a été regardé exclusivement en 5.1.

Il y a un aspect sonore un peu daté dans le rendu général de la piste, notamment dans sa dynamique lors des explosions. Cependant, hormis un niveau sonore global un peu bas, elle offre des prestations tout à fait correctes. Les dialogues sont intelligibles (on se délectera ainsi de l’accent pourrave du personnage de Jason Statham ainsi que de la diction toute en finesse de Ice Cube) tandis que le mixage est équilibré entre dialogues, musique et effets sonores. Les scènes d’action (explosions mises à part, donc) tirent parti de la dynamique de la piste pour délivrer un son assez punchy, soutenant plutôt bien l’action à l’écran.

La piste est cependant assez frontale, à l’exception d’éléments spécifiques (musiques et coups de feu ou armes blanches), mais proposent au moins une stéréo très utilisée.

 

La grande majorité des suppléments vidéo sont tirés des éditions passées du film.

On trouve parmi ces bonus :

Commentaire audio de John Carpenter et Natasha Henstridge (2009)

Scoring Ghosts of Mars (6 min 22, 1080i, 2001) : featurette sur la bande originale du film

Special Effects Deconstruction (6 min 32, 1080i, 2001) : featurette sur les effets spéciaux

Red Desert Nights : Making of du film (16 min 58, 1080i, 2001)

Galerie d’artworks conceptuels du film (24 sec,1080p)

Bande annonce du film (2 min 07, 1080p)

Cependant, Indicator ajoute à son édition 2 éléments exclusifs :

La 2e partie de l’interview de Carpenter faite par Guardian le 29 juillet 1994 (41 min 04, 1080i, 1994) (la 1e partie est trouvable sur l’édition de Vampires)

Un livret de 24 pages contenant un texte de 6 pages de Nick Pinkerton sur le film, sa production, et sa réception critique et public (ainsi que quelques croquis préparatoires), ainsi qu'une interview de 5 pages Carpenter datant de 2001.

Tous les suppléments sont en anglais non sous-titré.

Les notes

Piste 1 (VO) Note Son Note Image Verdict Bonus Artistique
Version Anglaise 9.5 9.5 / 12 9.5 / 12 19 / 24 Le Nirvana Maladroit sur de nombreux points.

Les screenshots

Rémy Pignatiello

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.