TEST BLU-RAY IMPORT Carnage (The Burning)

Carnage

B Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4

Version Anglaise PCM 1.0 0.768 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 10/10/2016
Awards Aucun

Le test

Ce test se base sur le Steelbook UK sorti le 10 octobre, limité à 3 000 exemplaires et déjà épuisé. Cependant, une édition en boîtier plastique classique sortira le 19 décembre 2016, avec un contenu 100% identique (elle contiendra aussi le livret pour son premier pressage).

 

Légère déception visuelle, car les annonces publicitaires de Arrow sur leurs projections en salles de The Burning parlait de « leur nouvelle restauration ». Abus de langage ? Exagération volontaire ? Copie différente de celle utilisée pour l’édition Blu-ray ? Quoiqu’il en soit, le Blu-ray de The Burning exploite simplement le même master HD que celui utilisé en 2013 aux USA par Shout Factory. Selon toute vraisemblance (aucune précision dans le livret sur le sujet), ce master HD n’est pas tout jeune, même s’il ne démérite pas particulièrement.

Côté des faiblesses, on notera des points blancs et noirs assez fréquents (mais pas gênants), quelques plans avec une très légère instabilité du cadre, et un aspect un peu plus épais que ce qu’offrirait une nouvelle restauration 2K. Si le niveau de détails reste parfaitement correct, certains plans montrent quelques faiblesses côté définition, avec un aspect un tout petit peu moins fin que ce qu’on aimerait. On notera aussi un grain bien résolu mais qui se fait plus intense et moins fin lors des plans larges de transition.

Cependant, dans l’ensemble, le master ne parait pas filtré (un bon point), avec une colorimétrie sans dérive visible et faisant régulièrement la part belle à une photographie lumineuse et joliment saturée, et légèrement vaporeuse. Le niveau de détails reste, donc, tout à fait acceptable, même si ce sont avant tout les séquences les plus lumineuses qui s’en sortent le mieux, en particulier au niveau des gros plans sur les acteurs. Les quelques séquences plus sombres ne sont pas en reste, mais la définition impressionne moins, et le final possède quelques plans avec une remontée de bruit visible.

 

La piste son 1.0, totalement non filtrée, possède un rendu sonore ample, équilibré et ouvert fort agréable. Sa dynamique n’est pas en reste, même si ce n’est pas la plus mémorable du monde non plus. Cependant, elle soutient de façon adéquate l’action à l’écran, y compris durant les quelques jump scares du film. Les dialogues sont clairs et intelligibles. Pas de souffle audible.

 

Comme pour l'image, Arrow se contente quasiment de reprendre les bonus trouvables sur l'édition US sortie en 2013.

Outre 2 commentaires audio (un avec le réalisateur et Alan Jones, l'autre avec les actrices Shelley Bruce et Bonnie Deroski), on retrouve ainsi :

Blood 'n' Fire Memories (18 min 01, 1080p) : module où Tom Savini revient sur les effets spéciaux qu'il a conçu pour le film

Slash & Cut (12 min 04, 1080p) : interview de Jack Sholder

Cropsy Speaks (11 min 19, 1080p) : interview de Lou David

Summer Camp Nightmare (6 min 45, 1080p) : interview de Leah Ayres

Images tournées pendant le tournage (7 min 56, 1080i)

Galerie photos et posters (3 min 05, 1080p)

Galerie photos des effets spéciaux et maquillages (2 min 25, 1080p)

Bande annonce (1 min 27, 1080p)

A ces suppléments s'ajoutent 3 éléments spécifiques à cette édition :

Commentaire audio de The Hysteria Continues

Synthly the Best (11 min 33, 1080p) : interview de Rick Wakeman

Livret de 24 pages contenant un texte de 6 pages de Justin Kerswell sur le film en général (ses références à saga Vendredi 13, la production du film, son tournage, etc).

Tous les suppléments sont en anglais non sous-titré.

Les notes

Piste 1 (VO) Note Son Note Image Verdict Bonus Artistique
Version Anglaise 9.5 9.5 / 12 9.5 / 12 19 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Rémy Pignatiello

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.