TEST BLU-RAY IMPORT Dead End Drive-In

Dead End Drive-In

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4

Version Anglaise PCM 2.0 2.3 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 20/08/2016
Awards Démo Restauration

Le test

La nouvelle restauration 2K (effectuée à Pinewood à partir du négatif original 35mm) de Dead-End Drive-In est plutôt impressionnante. Visuellement, elle possède un rendu à la fois moderne et convaincant (c'est-à-dire qui ne parait révisionniste) grâce à un rendu très naturel et un étalonnage efficace au contraste appuyé (mais pas trop).

Dès les premiers instants, on trouve ainsi une colorimétrie punchy retranscrivant bien l’aspect très néon du film. Un grain fin finement restitué couvre l’ensemble du film sans gêner et sans fluctuation de densité (y compris lors des plans les moins éclairés). La définition est excellente, avec un excellent niveau de détails quelque soit le type de plan ou les éléments à l’écran : décors post-apo, costumes et maquillages, voitures, tout possède une lisibilité qui fait plaisir à voir.

L’image est très propre et stable aussi (hormis un générique introductif qui tremble pas mal). Enfin, aucun souci de compression n’est à noter.

 

La piste son ne démérite pas mais est moins impressionnante que la partie visuelle. Elle est propre et plutôt équilibrée mais manque globalement d’énergie et de dynamique. Cependant, elle ne possède pas non plus de gros défauts pénalisants.

 

On trouve dans les suppléments :

Commentaire audio de Brian Trenchard Smith

The Stuntmen (48 min 46, 1080i, qualité vidéo) : documentaire de Trenchard Smith sur Grant Page (Mad Max, Road Games) et d'autres cascadeurs australiens 

Hospitals Don’t Burn Down (24 min 10, 1080p, qualité vidéo-VHS) : film de 1978 à portée éducative, réalisé par Trenchard-Smith, sur les risques d'incendies dans les hôpitaux.

Galerie photos autour du graffeur Vladimir Cherepanoff (18 sec, 1080p)

Bande annonce du film (1 min 36, 1080p, upscalé)

Livret de 28 pages contenant un texte de 5 pages de Cullen Gallagher sur le film, un texte de 3 pages de Neil Mitchell sur le documentaire The Stuntmen et un autre de 2 pages (par Neil Mitchell à nouveau) sur Hospitals Don't Burn Down (l'article renvoie aussi vers une passionnante note de formation officielle utilisée par les hôpitaux australiens).

Tous les suppléments sont en anglais non sous-titré.

Les notes

Piste 1 (VO) Note Son Note Image Verdict Bonus Artistique
Version Anglaise 9 9 / 12 11 / 12 20 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Rémy Pignatiello

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.