TEST BLU-RAY IMPORT : The Red Queen Kills Seven Times (La dama rossa uccide sette volte)


The Red Queen Kills Seven Times Arrow Films

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.35:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - ?

Version Italienne DTS HD Master Audio 1.0 1.1 Mb/s

Version Anglaise DTS HD Master Audio 1.0 1.1 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Anglais - Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 23/05/2016
Awards Aucun

Le test

La restauration exploitée par cette édition Blu Ray a été effectuée récemment en 2K à partir du négatif 35mm Techniscope 2-perf original. La numérisation et la restauration ont été effectuées à L'immagine Ritrovata Bologne avec une restauration supervisée par James White.

Le rendu visuel est très proche de celui visible sur The Night Evelyn Came Out of the Grave, soit un aspect très solide, notamment grâce à un très bon niveau de détails, mais aussi une image parfaitement nettoyée et stabilisée tout en lui laissant son rendu pellicule d'origine. A choisir entre les 2 films cependant, The Red Queen a une finesse un tout petit peu inférieure à celle de Evelyn. Mais on chipote.

Ici aussi, on retrouve une image parfois un peu trop claire, même si cette limite est moins présente sur ce film ci.

 

Les 2 pistes sons ont un rendu sonore très proche, même si la piste italienne est un peu plus forte et un peu plus dynamique que la piste anglaise. Dans l'ensemble, elles offrent un mixage équilibré, des dialogues intelligibles et surtout une partition musicale fort bien restituée, quoiqu'un peu criarde par moments.

 

Sur le même modèle que The Night Evelyn Came Out of the Grave, les suppléments se répartissent de 3 façons.

D'un côté, de nouveaux bonus ont été créés pour cette édition. Il y a un commentaire audio de Alan Jones et Kim Newman (anglais non sous-titré), une interview de Sybil Danning (19 min 47, 1080p, anglais non sous-titré) et une interview du critique Stephen Thrower (13 min 48, 1080p, anglais non sous-titré). On trouve aussi la bande annonce US du film (3 min 13, 1080p, anglais non sous-titré) et la bande annonce italienne (3 min 13, 1080p, italien sous-titré anglais)

On trouve aussi des bonus d'archives : une introduction au film par le costumier Lorenzo Baraldi (38 sec, 1080p, italien sous-titré anglais) ainsi qu'une interview de lui (13 min 38, 1080i, italien sous-titré anglais), une interview de l'acteur Marino Masé (18 min 24, 1080i, italien sous-titré anglais), un module d'époque avec Erika Blanc, Lorenzo Baraldi et Marino Masé (4 min 14, 1080i, italien sous-titré anglais), une très courte interview d'époque de Barbara Bouchet (59 sec, 1080i, italien sous-titré anglais), et enfin un générique introductif alternatif (39 sec, 1080p).

Enfin, on trouve un livret de 58 pages composé d'un texte de James Blackford sur The Night Evelyn Came Out of the Grave et ses éléments gothiques en particulier, un texte de Kat Ellinger sur la production du film, ses influences et son casting, un texte (probablement le plus passionnat du livret) de Rachael Nisbet sur le style des gialli de Miraglia ainsi que le soin apporté aux costumes, et enfin un texte de Leonard Jacobs sur l'influence des Krimi allemands sur les gialli italiens. Les textes cumulent 25 pages de lecture.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Italienne 4.75 Version Anglaise 4.5 9.25 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
19.75 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello