TEST BLU-RAY IMPORT : Hired to Kill


Hired to Kill Arrow Films

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise PCM 2.0 1.5 Mb/s

Autres pistes Anglais
Sous-titres Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 16/05/2016
Awards Aucun

Le test

Comme pour The Zero Boys, ce Blu Ray de Hired To Kill exploite une nouvelle restauration effectuée à partir du scan 4K d'un interpositif 35mm, le résultat final ayant été approuvé par le réalisateur.

Visuellement, la restauration est très convaincante. Beaucoup plus lumineux que The Zero Boys, le film profite en effet d'une photographie lumineuse évitant les remontées de grain des plans les moins éclairés. Ceci est couplé à une très grande propreté et une excellente stabilité.

Le niveau de détails est très bon, avec un aspect défini, fin et naturel offrant un confort de visionnage indéniable (surtout pour une production de ce type). La colorimétrie est naturelle et équilibrée, sans dérive visible, et avec un contraste paraissant adéquat. Tout juste notera-t'on quelques plans à la mise au point légèrement défaillante. 

 

Difficile de savoir si l'erreur est sur la jaquette ou sur le disque, mais la piste 5.1 annoncée en DTS HD MA est en fait en Dolby Digital 448 kbps. Elle s'avère de toute façon assez dispensable à cause de sa spatialisation très limitée.

La piste 2.0 est plutôt décente si l'on excepte un sous-mixage assez net. Cependant, une fois le volume général augmenté, elle s'avère assez efficace. Plutôt claire et intelligible, elle manque simplement d'un peu de punch pour mieux soutenir les moments les plus mouvementés du film (le baroud final, notamment).

 

Côté suppléments, on retrouve un peu le même type de configuration que pour The Zero Boys : un commentaire audio (ici, c'est le monteur Barry Zetlin), une interview du réalisateur (27 min 26, 1080p), une interview d'un acteur (ici Brian Thompson) (17 min 33, 1080p), la bande annonce du film (2 min 50, 480i) et une galerie photos (1080p). On recommande les 2 interviews qui sont assez exhaustives et ouvertes dans leur approche des divers événements qui se sont déroulés pendant le tournage.

Tous ces bonus sont en anglais non sous-titré.

On trouve aussi l'habituel livret, ici de 24 pages, composé d'un (assez bon) texte de 6 pages de James Oliver.

A noter que les disques contiennent aussi le script original du film en format *.pdf (accessible sur ordinateur en tant que contenu DVD-ROM ou BD-ROM).

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Anglaise 9.5 9.5 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
20 / 24 Dans les règles Moyen.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello