TEST BLU-RAY IMPORT The Mutilator

The Mutilator

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4

Version Anglaise PCM 1.0 1.15 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 15/02/2016
Awards Aucun

Le test

Image 1 - The MutilatorLe montage intégral de The Mutilator a longtemps été invisible, certaines séquences du film ayant été coupées de façon à éviter des problèmes de classification, et ces séquences étaient restées longtemps introuvables. Arrow a pu mettre la main, grâce au scénariste et au réalisateur du film, sur ces éléments manquants et les réintégrer au film dans le cadre d’une nouvelle restauration 2K du film.

Une restauration louable mais qui reste limitée par les éléments utilisés

La bonne nouvelle, c’est donc l’obtention du montage intégral non censuré dans une copie restaurée d’une qualité jusqu’ici impensable. Le film y trouve une seconde jeunesse à travers une excellente propreté, une stabilité tout aussi exemplaire et un rendu dans l’ensemble tout à fait conforme à ce dont on a maintenant l’habitude lorsque Arrow fait ce type de travail de restauration. Le niveau de détails est très bon la majeure partie du temps (plus de détails juste après), et la colorimétrie permet d’avoir une image finement contrastée et saturée (la majeure partie du temps, à nouveau), notamment dans les séquences introductives du film (et leur filtre de diffusion).

Image 2 - The MutilatorCependant, l’état des éléments utilisés fait que de nombreux plans présentent des défauts variés mais souvent fortement notables. En vrac, on trouve une définition réduite (cf capture 8), un contraste plus faible, un débordement de lumière à gauche (parfois rouge, cf capture 12) et une forte teinte verdâtre (cf captures 14 et 16). Cela serait peu gênant si ces plans ne se comptaient que sur les doigts de la main, mais ce n’est pas le cas ici. Si on est loin des limites visibles sur un composite comme celui du Rabid Dogs de Bava (qui utilisait carrément des inserts SD), le nombre important de plans touchés et l’intensité des fluctuations impactent l’impression générale laissée par la restauration (même si en l’état, on suppose que peu de choses supplémentaires auraient pu être faites, hormis peut-être éliminer cette composante verdâtre).

 

La piste son 1.0 est assez plate mais globalement tout à fait convenable. Propre, avec des dialogues intelligibles et un mixage équilibré, elle manque avant tout de punch et de dynamique.

 

Arrow s'est vraiment surpassé pour cette édition, avec en particulier un excellent documentaire "making of" nommé Fall Breakers (1h 15 min 01, 1080p) où la plupart de l'équipe du film revient sur sa genèse, son tournage puis sa sortie. C'est passionnant et extrêmement sympathique. Ce n'est pas tout, puisque 2 modules spécifiques supplémentaires sont aussi inclus : Mutilator Memories (15 min 57, 1080p) dédié au maquilleur SFX Mark Shostrom et Tunes for the Dunes (8 min 13, 1080i) dédié au compositeur Michael Minard. On trouve ensuite 2 commentaires audio : un avec Buddy Cooper et Ruth Martinez Tutterow, et un autre avec Buddy Cooper, Edmund Ferrell, John Douglass et Matt Mitler.

Enfin, il reste encore une pléthore de multiples petits suppléments : 

  • Introduction par Buddy Cooper et Edmund Ferrell (1 min 08, 1080p)
  • Images du tournage (16 min 31, 1080i)
  • Screen Tests (13 min 03, 1080p)
  • Générique d'ouverture alternatif (4 min 32, 1080p)
  • Chanson Fall Break (version originale et version instrumentale (2 x 3 min 30, 1080p)
  • Storyboard de la séquence d'ouverture (4 min 27, 1080p)
  • Galerie photos (8 min 49, 1080p)
  • Galerie de bandes annonces (1 min 42 + 32 sec + 1 min 57 + 32 sec + 32 sec, 1080p) et spots radio (57 sec)
  • Script original du film (sous format pdf)
  • Un livret de 30 pages contenant un article de Ewan Cant (producteur de cette édition) sur le travail effectué pour cette édition et un article d'époque de Tim Ferrante revenant sur le tournage du film.
  • Enfin, quelques bonus cachés sont aussi inclus sur le Blu Ray :
  • Dans Special Features, en se plaçant sur Music et en appuyant sur la flèche droite : une introduction plus longue au film par Buddy Cooper (3 min 23, 1080p)
  • Dans Special Features, en se plaçant sur Gallery et en appuyant sur la flèche droite : Ruth Martinez Tutterow lit des extraits du script original (4 min 16, 1080p) 
  • A noter que tous les bonus sont en anglais sans sous-titre.

Les notes

Piste 1 (VO) Note Son Note Image Verdict Bonus Artistique
Version Anglaise 9.5 9.5 / 12 9.5 / 12 19 / 24 Le Nirvana Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Rémy Pignatiello

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.