TEST BLU-RAY IMPORT : Réveil dans la terreur (Wake In Fright)


Réveil dans la terreur Eureka

B Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise PCM 2.0 2.3 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 31/03/2014
Awards Flop Technique

Critique image

Voilà une présentation bien problématique, probablement due à une restauration toute aussi problématique (c'est à dire : un problème à la source). Bien que validée par Ted Kotcheff (réalisateur) et Anthony Buckely (chef opérateur), la restauration utilisée pour ce Blu Ray anglais, et aussi pour les Blu Rays américains et australiens, semble avoir poussé bien trop loin l'utilisation d'outils numériques. Même en supposant que la photographie d'origine soit douce (voire très douce), comment sinon expliquer un rendu visuel final si lisse ? Plus encore, c'est la patine épaisse et vide de détails HD qui fait peine à voir. Image lisse, rendu cireux, tout cela semble être l'oeuvre d'un coupable idéal : ce bon vieux DNR, alias le dégrainage.

Au-delà de ce rendu sans vie, même si certains plans surnagent, il y a aussi cette photographie nouvellement verte (mais admettons qu'il s'agisse là de la teinte originelle du film, et enfin retrouvée car validée par des membres du film), et surtout un contraste régulièrement défaillant, laissant voir des noirs pas toujours très noirs mais plutôt bleus, gris ou verts... Au rayon des petites déceptions étonnantes mais gênantes, on notera enfin quelques plans aux bords latéraux pas toujours bien définis, laissant apercevoir des dommages latéraux qui auraient du, en toute logique, ne jamais atterrir sur le produit fini (ex : 6e capture). Enfin, la compression n'est pas toujours des plus invisibles, malgré un espace disque maximisé.

Au moins pourra-t'on reconnaître une image vierge de défauts type rayures ou poussière, pour un cadre bien stabilisé.

Difficile au final d'être vraiment enthousiaste sur cette édition. S'il s'agit là d'une chance formidable de pouvoir revoir Wake In Fright dans de telles conditions, il parait évident que la présentation du film est particulèrement problématique. Il va sans dire qu'on ne peut que constater avec amertume que la restauration n'est clairement pas encore maitrisée par tous. Il semble difficile d'incriminer Masters Of Cinema pour ce résultat, mais on peut par contre les accuser gentiment d'accepter ce matériel vraisemblablement sans broncher, de la même manière que Criterion a accepté celui des Enfants du Paradis ou Madame de sans plus de communication.

Le perdant reste, de toute manière, le spectateur final, coincé avec une restauration bien en-dessous de la moyenne, et avec laquelle il faudra que le film vive pendant bien trop longtemps.

Critique sonore

Le son ne s'en sort pas beaucoup mieux, avec un rendu régulièrement chaotique tendant vers la cacophonie. Plus encore, certains passages peinent à soutenir l'action à l'écran, en particulier la séquence de chasse au kangourou, la faute à une piste son trop plate et trop peu dynamique, et aussi trop peu puissante. Heureusement, le souffle est gardé à un niveau minimal, permettant de monter le volume sans effet négatif.

Conclusion technique

Image sur-lissée et piste son très limitée : attention à la déception technique, probablement due à une restauration mal effectuée.

Suppléments

Si tous les suppléments existants ne sont pas repris ici, la majeure partie est incluse :

Commentaire audio de Kotcheff et Buckley

Interview avec Kotcheff (23 min 16, 1080p)

ABC's 7:30 Report : module sur la redécouverte et la restauration du film (6 min 35, 1080p)

Who Needs Art ? : module d'époque (1971) sur le film (5 min 36, 1080i)

Chips Rafferty Obituary by Ken G. Hall (3 min 28, 1080p)

Bande annonce anglaise (1 min 43, 1080p) et US d'époque (34 sec, 1080p)

Livret de 48 pages

 

Manquent donc à l'appel le module de 1 min 57 sur la restauration du film (édition australienne), les scènes coupées tirées du documentaire Not Quite Hollywood (6 min 09) (édition australienne) et surtout les 45 min 51 de questions - réponses avec Kotcheff au TIFFF 2009 (édition US).

 

Matériel de Test
IMAGE Panasonic TX-PF50G20S
SOURCE Zone B : PS3 Slim 250 Go / Zone A : Panasonic BDT-110
SON Yamaha RX-V467
ENCEINTES Kit 5.0 : Jamo HC S606 / Caisson : Jamo Sub210

Scan disc

Taille du disque 41,342,230,184 bytes
Taille du film 33,389,573,568 bytes
Encodage vidéo MPEG-4 AVC Video / 34999 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage son - VO English / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 2304 kbps / 24-bit

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Anglaise 6.5 6.5 / 12 6.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
13 / 24 Correct Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello