TEST BLU-RAY 3D : Independence Day : Resurgence


Independence Day : Resurgence 20th Century Fox

A-B-C | All Zones Blu-ray 3D 1080p 2.39:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - 4K

Version Anglaise DTS HD Master Audio 7.1 5 Mb/s

Version Française DTS 5.1 768 Mb/s

Autres pistes Français
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 23/11/2016
Awards Aucun

Le test

Vingt ans après Independance Day, le réalisateur allemand Roland Emmerich remet le couvert. Ce second volet a principalement été tourné avec une caméra Red Epic Dragon et a bénéficié d’un master intermédiaire 4K, rien que ça. La copie qui nous intéresse aujourd’hui est le fruit d’une conversion, le film n’ayant pas été capté en 3D. Côté son, on retrouve un mixage DTS-HD Master Audio 7.1 pour la langue de Shakespeare et une simple piste DTS 5.1 pour la version française.

Ne tournons pas autour du pot : la 3D de Resurgence est globalement à la hauteur du spectacle visuel qui se déroule sous nos yeux. Un matériau pas toujours évident pourtant, une grande partie du film se déroulant dans des environnements où la lumière fait souvent défaut. Le talon d’Achille de la 3D de l’œuvre, c’est clairement cette faible luminosité qui entache l’effet : on perd en efficacité, mais on conserve cependant un détachement bien visible. D’ailleurs de ce côté pas grand-chose à redire, le découpage de l’image se montre convaincant la plus grande partie du temps. L'intensité varie selon les scènes : si les plans larges assurent une immersion vraiment totale en affichant une belle profondeur, les plus serrés souffrent d'arrière-plans trop souvent flous à notre goût. C'est lorsqu'il s'emballe que le film délivre finalement son lot de moments marquants en affichant de nombreux jaillissements d’excellentes factures. En ce qui concerne l’image en soi on a le droit à une définition solide, un contraste appuyé et une colorimétrie nuancée (qui tend vers le bleu et l’orange).

Pour ce qui est de la partie sonore, la piste DTS-HD Master Audio 7.1 assure le show sans accroc. Les voix sortent clairement dans un ensemble propre et puissant. Le mixage, de qualité, agence avec pertinence les différents sons vers les canaux (on pense notamment à la scène dans le vaisseau extraterrestre au début du film, avec l’écho). Mention au canal LFE qui s’avère, tout comme dans le précédent volet, franchement bien exploité. La version française, uniquement en DTS 5.1, délivre un son évidemment moins bon, mais pas particulièrement vilain pour autant.

Pas de bonus à découvrir sur la galette 3D.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 6 Version Française 2 8 / 12 11 / 12
Verdict Bonus Artistique
19 / 24 Délaissé Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Pierre LARVOL