TEST BLU-RAY 3D Star Trek Into Darkness

Star Trek Into Darkness 3D

A-B-C | All Zones Blu-ray 3D 1080p 2.40:1 - Cinémascope MVC

Version Anglaise Dolby True HD 7.1 6.4 Mb/s

Version Française Dolby Digital 5.1 0.64 Mb/s

Autres pistes Espagnol - Italien
Sous-titres Français - Anglais sourds et malentendants - Espagnol - Italien
Sortie Blu-ray 16/10/2013
Awards Démo Son VO

Critique image

Ce qui fait la qualité d'une présentation 3D, ce sont : la différence de qualité d'image entre la version 2D et 3D (qui devrait ne pas exister), l'apport réel de la 3D (gain de l'immersion dans le film et non un simple gimmick), enfin, la qualité de celle-ci (profondeur, jaillissements, débordements...). Ici, bonne nouvelle, la qualité d'image entre la version plate et en relief est la même. Vous n'aurez donc aucune différence quand vous mettrez vos lunettes, pour autant que votre matériel soit calibré également en 3D, si ce n'est la petite perte de luminosité inévitablement liée. La définition ne sera pas impactée, ni les couleurs ou le piqué, bien présent également. Les mêmes effets de Lens Flare, qui deviennent apparemment le lot commun de toutes les épopées galactiques, sont là. Les scènes intérieures n'apportent pas vraiment grand chose de plus par rapport à sa consœur, et la post-conversion en prend quand même un coup. Sur certaines scènes d'ailleurs, nous n'avons pas affaire à un travail exemplaire en terme de profondeur. L'apport 3D se montre en revanche convaincant lors de batailles dans l'espace ou autres scènes dont la profondeur de champ est bien présente. L'ensemble fonctionne sur la durée du film grâce à des effets de jaillissements (timides certes, mais là. Comme les particules de lave ou bien les débris stellaires) et des débordements quasi permanent. D'une qualité assez rare pour être appréciée, la post-conversion 3D de Star Trak Into Darkness est de toute beauté malgré le fait qu'elle soit bornée au 70% de la surface de votre écran (format 2.40:1).

 

Critique sonore

La version originale se montre agressive et percutante. Les combats au phaser, mitrailleuse laser lourde ou bien torpilles intersidérales rendent coup pour coups à vos enceintes et aucune d'entre elles ne sera épargnée. Pour notre plus grand bonheur ! Un sans faute pour la piste américaine en Dolby TrueHD 7.1 s'il vous plait! La française s'en tire honorablement, mais nous ne pouvons comparer un Hummer à une Twingo. Le choix du simple Dolby Digital limité à 0.6 Mbps (environ 10 fois moins que son ainé !) étouffe un peu l'ensemble, mais nous profitons tout de même de quelques effets surrounds, des basses assez bien équilibrées et de dialogues toujours clairs. C'est bien, mais en VO, c'est bien mieux!

 

Conclusion technique

La post-conversion 3D du film de J.J. Abrams est réussie et se montre convaincante. Nous voyons que ce film n'a pas été tourné ou réellement pensé 3D, mais ce choix artistique s'avère au final payant, et nous profitons de quelques belles séquences en 3 dimensions. La partie son, elle, est exemplaire en VO! Bravo.

 

Suppléments

Suppléments présents sur le disque 2D: 6 modules en coulisses tournés en HD avec caméra Red Epic: - "Créer la planète rouge" (8'58") - "Attaque à bord de Starfleet" (5'25") - "Le monde Klingon" (7'30") - "L'ennemi de mon ennemi" (7'03") - "De vaisseau à vaisseau" (6'03") - "Affrontement final" (5'44")

 

Critique artistique

Une bonne surprise en plus dotée d'humour, pour un reboot risqué de la série télévisée. Se laisse regarder avec plaisir.

 

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Note Son Note Image Verdict Bonus Artistique
Version Anglaise 6 Version Française 3 9 / 12 11 / 12 20 / 24 Correct Un très bon moment en perspective.

Rémi Cochi

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.