TEST BLU-RAY 3D IMPORT : Jurassic Park


Jurassic Park Universal

A-B-C | All Zones Blu-ray 3D 1080p 1.85:1 - Panoramique MVC DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 7.1 7.3 Mb/s

Autres pistes Français
Sous-titres Français - Anglais sourds et malentendants - Espagnol
Sortie Blu-ray 23/04/2013
Awards Aucun

Jurassic Park 3D a subit la conversion stéréoscopique par le studio responsable du même traitement pour le Titanic de James Cameron. Le Studio D.

Critique image

Autant dire qu'il ne s'agit pas ici non plus d'une vulgaire conversion commerciale sans le moindre "effet". Avec 10 millions injectés pour subir une chirurgie esthétique, nous vous garantissons un travail appliqué devant vos yeux pour le passage à la 3 dimension.

A l'instar du Titanic, Jurassic Park n'a clairement pas été pensé pour la 3D. Si vous cherchez du jaillissement, changez de page, vous êtes sur la mauvaise URL. Vous serez confrontés essentiellement à du débordement, assez nombreux par ailleurs, que sur l'effet "saut d'écran". Le film sera vous contenter sur ce point plus d'une fois. Véhicule, végétation etc, sont mis à contribution plus qu'il n'y parait. Pour les effets d'extraction d'écran, la destruction des wc par le T-Rex est un exemple convaincant.

Concernant la profondeur, Les cadrages serrés s'en sortent mieux que les plans éloignés faisant la part belle à la profondeur de champ. Cela peut paraitre paradoxal, mais c'est ainsi. Les attaques de dinosaures (T-Rex, raptors…) en champ réduit prennent le dessus sur l'ensemble des décors shootés en plans larges.

Dans l'absolue, que penser de cette image 3D alors ? C'est une excellente conversion pour un film vieux de 20 ans. Il y a matière à s'éclater, surtout si la prise de recul vous vient à l'esprit.

Concernant ce nouveau master spécialement conçu pour cette occasion, avec un nouvel étalonnage des couleurs en particulier, nous pourrons lui reprocher un manque de luminosité, qui gène à la visibilité parfaite. La polarisation accentue l'obscurité par moments, comme la séquence du T-rex ou les très nombreuses séquences se déroulant de nuit, qui gène au confort visuel. Otez donc vos lunettes et jetez un coup d'œil, vous remarquerez que tout rentre dans l'ordre. En pleine lumière, ça passe plus facilement. L'emploi du DNR, fâchera pas mal de fans de la première heure. Si l'on est loin d'un Star Wars ou d'un Predator, l'aspect vintage se trouve du coup fossilisé sur la galette de 2011, et disparait assez fortement du nouveau master. Ambiance, ambiance… Sachez également, que cette édition 3D relief, ne permet pas le visionnage 2D. Il vous faudra passer par l'édition 2D fournit à l'intérieur, identique à la version sorti en 2011. Fausse joie…

Critique sonore

Un nouveau mixage du mastodonte Gary Rydstrom proposé en 7.1 DTS Master Audio. Si les grandes lignes sont reprises, c'est principalement la scène surround qui gagne en précision.

La séquence d'ouverture parle d'elle-même. Le bruit des arbres en surround déploie une incroyable précision et gagne en profondeur. Cela permet à l'immersion de prendre du galon, et de faire passer le mixage désormais "préhistorique" de 1993 pour du travail sans grand aiguillage. Écoutez donc la respiration du raptor dans sa cage (ouverture du film). Tout comme le bruit des branches lors de la livraison (ouverture toujours ndlr). C'est fou! Plus profond, plus immersif, plus fouillis, plus précis et bénéficiant d'un nappage LFE plus travaillé (basses plus profondes), nous ne sommes pas loin de la claque sonore… …

Mais non! Un très perceptible manque de peps au niveau de la centrale pollue l'ambiance. Et dire que tout semblait idyllique. C'est à pleurer toutes les larmes de son corps… "Une activité surround productive peut mettre la pagaille en centrale… c'est ça la théorie du Chaos!" La scène adéquate est celle du repas au chapitre 7: lunch time. Faite le changement à la volée. C'est très facilement audible. La chute de la patte de la chèvre sur le toi vitré lors de la légendaire scène du T-Rex, est aussi parlante. Pas catastrophique en soit, mais suffisant pour être indiqué.

Pour les autres pistes, sachez que vous retrouverez, le mixage 5.1 de 1993 en DTS ½ débit (768 Kb/s) et une version française en Dolby Digital ½ débit également (384 K/bs). Bonjour la compression concernant cette dernière!

Conclusion technique

Que penser au final pour cette édition 3D. Car il faut bien le rappeler, c'est la technologie relief qui est ici l'attraction. Sur ce point, le spectacle est au rendez-vous, et ce, de belle manière. Maintenant le manque de luminosité est présent et empêche la note de s'envoler. Concernant le nouveau mixage 7.1 de cette édition (pas celui de 2011), si l'architecture est encore plus formidable, ce problème de centrale fait également défaut sur cette rubrique.

Nous avons donc, deux parties jouissives, mais pas parfaites. Après le DVD assez moyen, le Blu-Ray de 2011 jouant aux montagnes russes sur l'image (sans vf HD également), et ce blu-ray 3D pas parfait, nous sommes en droit de nous demander si Jurassic Park va atteindre un jour la perfection !

Suppléments

  • Le Making of de Jurassic Park · Le Making of du Monde Perdu : Jurassic Park
  • Le Making of de Jurassic Park III · Steven Spielberg dirige Jurassic Park
  • Les réunions de pré-production · Le Monde de Jurassic Park
  • La Magie de ILM (Industrial Light & Magic)
  • Les repérages
  • Phil Tippett animatiques : Les dinosaures dans la cuisine
  • Le Phénomène Jurassic Park : Discussion avec Michael Crichton
  • Industrial Light & Magic et Jurassic Park : Avant et après les effets spéciaux
  • Industrial Light & Magic et Le Monde Perdu : Jurassic Park avant et après
  • Visite de ILM (Industrial Light & Magic)
  • Ouragan à Kauai
  • Les dinosaures de Jurassic Park III
  • Montana : A la recherche de nouveaux dinosaures
  • Animatiques : L'attaque de T-Rex
  • Les effets spéciaux de Jurassic Park III
  • Le son de Jurassic Park III
  • L'Art de Jurassic Park III
  • Visite des studios de Stan Winston
  • Commentaire audio de l'équipe des effets spéciaux
  • Archives de la production : Storyboards, Models, Photographies, croquis
  • Scènes coupées
  • Bande-annonce “Retour à Jurassic Park”
  • Documentaire en six parties : - L'aube d'une ère nouvelle - Pré-histoire - La Prochaine étape de l'évolution - A la recherche du monde perdu - Quelque chose a survécu - La 3ème aventure Exclusivité Blu-ray 3D : - Le monde de Jurassic Park 3D - 9 mins

Critique artistique

La mission de Jurassic Park était clair dès le départ : Divertir visuellement et acoustiquement, et si en plus il y a une petite dose d'humour... Mission accomplie.

Matériel de Test
Image PANASONIC TX-P50VT30E
Source Playstation 3 MZ (via Multiman)
Son DENON AVC-A11 XVA
Enceintes Ensemble Klipsch Quintet 2 (5.0) / Caisson : SUNFIRE The True Subwoofer Super Junior

 

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Anglaise 10 10 / 12 9 / 12
Verdict Bonus Artistique
19 / 24 Le Nirvana Un très bon moment en perspective.

Par Sylvain Camps