TEST XBOX ONE : Devil May Cry : HD Collection


Devil May Cry : HD Collection Capcom

XBOX One All Zones

Catégorie Action
Genre(s) Plates-formes - Beat'em All
Thème(s) Guerre - Horreur - Exploration - Mutant - Gore - Post-Apocalyptique
Sortie 13/03/2018
Description Devil May Cry HD Collection est une compilation regroupant les trois premiers volets de la série Devil May Cry sur Xbox One,PlayStation 4 et PC. Le contenu est remasterisés en HD et contient des bonus supplémentaires.

Le Test

Alors que le dernier jeu de la série est sorti en 2015 avec la version définitive de Devil May Cry, Capcom tente une fois de plus de vider nos poches en nous proposant un remaster d’une compilation déjà sorti sur PlayStation 3 et Xbox 360 en avril 2012. Est-ce que cette version propose quelque chose de nouveau ? Voyons cela de plus près...

Deux jeux inoubliables

Commençons par le début. Cette compilation vous propose les trois premiers volets de la saga Devil May Cry. Deux excellents jeux (le premier et le troisième) ainsi que le vilain petit canard de la saga, le deuxième. Profitons-en pour remettre le contexte en place.

L’histoire du premier débute après une guerre démon-humain durant laquelle nous avons pu assister à un retournement de veste de la part de Sparda, un démon pas très commode, et une paix non négligeable s’ensuivit. Après tout cela, nous faisons la connaissance de Dante, une sorte de détective du paranormal qui est plus ou moins engagé afin de retrouver la trace du démon qui a tué sa mère et sa sœur. Sachez que l’histoire de ce premier volet vaut le coup si on a pas peur du too-much japonais. Dante peut, par exemple, stopper une moto qu’on lui a jetée dessus en tirant avec ses flingues... Dans le second épisode, Dante devra empêcher un méchant industriel d’invoquer des démons et nous serons inviter à connaitre l’histoire de Dante et de son frère jumeau Vergil dans le troisième volet (qui se passe avant le premier).

N'y allons pas par quatre chemins. Concernant les trois jeux présents sur la compilation, seul le premier et le troisième valent le coup. Le deuxième ne mérite pas de perdre 8H de son temps pour le terminer: une histoire bateau (même pour l’univers WTF de DMC), un gameplay pas terrible et une caméra aux fraises...

Qu’à cela ne tienne, le premier et le troisième volet fonctionnent parfaitement bien dans le style beat’em all. Avec une difficulté assez corsée, une esquive loupée et c’est un bon morceau de votre barre de vie qui s'envole. Si on ajoute des combos à outrance et une atmosphère marquante, ces deux jeux vous conviendront si vous êtes adeptes du style. De plus le troisième épisode est la Spécial Edition de celui-ci, ce qui inclut de nouveaux modes de jeu, l’introduction de Vergil en personnage jouable ainsi qu’un niveau de difficulté réajusté.

Un portage feignant

Cette compilation sort quasiment douze ans après le troisième épisode et environ six ans après la première version de la HD Collection. Si cette collection était la bienvenue il y a six ans en proposant les trois premiers volets à un prix assez correct et dans une version HD, que vaut-elle aujourd’hui sur PlayStation 4 et Xbox One ?

Tout d’abord, il est important de préciser que les jeux ont vieilli. C’est un fait. Nous le constatons, par exemple, avec la caméra qui se retrouve à des points fixes du décor et qui change d’endroit si vous sortez de son champ de vision. Cette méthode archaïque de la gestion de la caméra était en vogue à l’époque (rappelons que le premier épisode de DMC devait être le quatrième Resident Evil d’où la même utilisation de la caméra). Rajoutons un ciblage de l’ennemi un peu délicat à prendre en main, surtout dans le premier épisode, et une mise à niveau des décors en HD. Alors que les versions PS3 et Xbox 360 se contentaient d’un affichage en 720p, la version PS4 et Xbox One de cette compilation pousse le remaster jusqu’à un affichage en 1080p et en 4K sur PC.

Cette compilation vous offre la possibilité de jouer en 16/9, sauf dans les menus du jeu et quand vous récupérez un objet. Les cinématiques, quant à elles, sont passées en mode 16/9. Toutefois, l'image est étirée afin de remplir la totalité de l'écran. Le jeu tourne par ailleurs en 60fps, ce qui est une bonne chose afin de donner toute la vivacité possible à Dante durant son aventure.

Cependant, il n’est toujours pas possible de switcher de jeux en pleine partie. Il faut encore quitter le jeu et le relancer pour jouer à un autre de la compilation. Vous pourrez vous consoler en profitant des artworks créés par les fans de la série et disponibles dans le menu principal de la collection.

Le Verdict

7 / 10

Si vous avez déjà joué aux trois premiers volets de la saga Devil May Cry, alors cette compilation est inutile car les améliorations apportées ici ne sont pas assez significatives. Par contre, si vous souhaitez l’acquérir pour vous familiariser avec l’univers DMC avant la probable sortie de Devil May Cry 5 cette année, alors n'hésitez pas. Faites tout de même attention car il ne faudra pas avoir peur des contrôles vieux de 15 ans et de la caméra fixe non contrôlable. Il est dommage de voir aussi que, même après six ans entre la sortie de la collection et sa re-sortie, l’éditeur n’en a pas profité pour régler les derniers problèmes, comme les cinématiques en 4/3, pour ne citer qu’elles...

Les tops
  • Devil May Cry 1 et 3 en HD
  • Un portage honnête
  • Le 60fps qui fait plaisir
Les flops
  • Le second volet inutile
  • L'interface et les quelques cinématiques en 4/3
  • Cette caméra du diable ! Surtout dans le premier volet

Les screenshots

Par Quentin ELUAU

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests