TEST XBOX ONE : South Park : L'annale du Destin (South Park : The Fractured But Whole)


South Park : L'annale du Destin Ubisoft

XBOX One All Zones

Catégorie Jeu de rôle
Genre(s) Tactical-RPG
Thème(s) Science-Fiction - Monde Ouvert - Super-Héros - Comédie - Humour
Sortie 17/10/2017
Description Suite du Bâton de la vérité, l'Annale du Destin nous raconte une nouvelle histoire de la fameuse bande de South Park. Incarnez Stan, Kyle, Cartman, Kenny et autre dans cette aventure super-héroïque.

Le Test

Suite du bâton de la vérité, ce nouveau volet des aventures de Cartman, Kyle, Stan et Kenny nous emmène cette fois dans un univers où les supers héros font leur possible pour faire régner la justice dans South Park: L'Annale du Destin. Fini le RPG fantastique, place au tactical RPG super-héroïque.

Un nouvel Univers!

Le jeu se déroule quelques jours à peine après le premier volet. On y retrouve nos héros en train de jouer à un D&D grandeur nature jusqu’au moment où le Coon débarque du futur pour les mettre en garde d'un grand danger... Un chat a disparu et une récompense de 100$ leur permettraient de lancer leur franchise de films sur les superhéros. Ni une ni deux, les garçons changent de costumes et entament les recherches. Vous, vous êtes "le nouveau ", un enfant fraichement débarqué une semaine auparavant et qui devra choisir ses pouvoirs pour partir à l’aventure.

Comme pour Le Bâton de la Vérité, il vous sera demandé de personnaliser votre personnage au début du jeu. Si peu de choses changent (cheveux, vêtements...), notons que L'Annale du Destin semblait présenter le choix de la couleur de peau comme un baromètre de difficulté du jeu, malheureusement ce ne sera pas le cas. Concernant la personnalisation de votre personnage, certaines caractéristiques seront débloquées durant l’aventure. Ainsi vous pourrez choisir votre sexe, votre orientation sexuelle, votre religion, vos phobies, etc, à travers des mini-quêtes satiriques plutôt bien amenées... Du South Park quoi!

Le scénario se veut trash et stupide comme la série mais en même temps intelligent! Finalement on retrouve tout ce que tout fan de l’univers est en droit d'attendre dans un jeu basé sur la série. Assez dirigiste, le jeu laisse peu de liberté au joueur et les rares choix ne change pas grand-chose au résultat final.

Un système de combat toujours mollasson

Principale faiblesse du premier volet, les développeurs de cet épisode ont changé la donne. Fini le tour par tour digne des premiers Final Fantasy, L’Annale du Destin utilise un système de grille tactique pour faire déplacer votre équipe durant leur tour. Pendant votre aventure vous aurez à choisir parmi une dizaine de pouvoirs celui qui vous correspond le mieux. Il vous sera aussi possible d’en obtenir d’autres après certaines visites chez Cartman. Chaque pouvoir (télékinésie, maitrise des éléments, brute au corps-à-corps...) possède 3 attaques ou aides (soin, protection...) avec une zone d’effet. Par exemple: une attaque au corps-à-corps ne sera activable que si l'ennemi se trouve sur une case adjacente à votre personnage; un soin sur une ligne complète... De plus, vous posséderez un "Ultime" qui sera disponible une fois la jauge appropriée remplie à 100%.

Finalement, même si l’idée d’intégrer un aspect tactique au jeu est la bienvenue, le résultat reste en demi-teinte. Le jeu reste facile même en difficulté maximale et seuls quelques boss vous donneront un peu de challenge. Par contre, si vous équilibrez bien votre équipe vous survolerez les combats avec une facilité déconcertante. À cela s’ajoutent les pouvoirs à base de pets du héro. Au nombre de 4, ils sont disponibles à n’importe quel moment dans un combat avec un temps de recharge variable. Il vous sera alors par exemple possible d’annuler le tour d’un ennemi. Ce qui facilite encore plus le jeu.

Pour en terminer avec l’aspect RPG, il sera possible de trouver des artefacts afin d’augmenter le niveau d’attaque de votre personnage. Malheureusement, si l'idée est sympathique, dans le jeu c’est autre chose, peu de différences seront ressenties pendant les combats, qu'ils se déroulent au début ou à la fin du jeu. Chaque artefact dispose d'un boost de stats mais cela reste anecdotique. Comme dans le premier volet, vous pourrez trouver de nouveaux vêtements mais ils resteront purement décoratifs et n’apporteront rien à votre personnage.

Des combats scénarisés et des références à foison

Les affrontements étant plus ou moins scénarisés, une cinématique s’enclenche avec un objectif de combat précis à atteindre sans pour autant aboutir... Là où on pensait! Par exemple: lors de la mission où l'on doit demander une prescription dans un magasin d’herbes médicinales afin d'obtenir des informations, le gérant du magasin nous accueille à bras ouverts... Mais après avoir fait une crise de nerf tout seul, un combat s'enclenche et on doit mettre le feu à des stocks d’herbes pour lui calmer les nerfs. Certains boss iront même jusqu’à modifier les règles du combat pour les tourner à leur avantage. Car n’oublions pas que ce sont des enfants qui jouent au superhéros.

Concernant le fan service, le jeu en est bourré. Tous les objets que vous trouverez feront références de près ou de loin à un épisode de la série (objets de quêtes, de crafts, à revendre). À vous de fouillez la ville de fond en comble plusieurs fois pour tout obtenir, sachant que certaines zones ne seront disponibles qu’après avoir débloqué une compétence particulière... Comptez donc environ 15 h de jeu pour le terminer et 25-30 h pour le terminer à 100 %.

Comment casser les cou... l'ambiance!

Voici le gros point négatif de ce deuxième volet: la version française. Absente du premier volet, il fut annoncé il y a quelque temps que South Park L’Annale du Destin serait disponible en français avec les doubleurs de la série. Vendu comme tel, ce n’est qu’environ un mois avant la sortie du jeu que le couperet tombe: la VF sera bien présente, mais sans les voix que tout le monde connaît! Et le résultat final n’est que déception. Si le doubleur de Cartman a essayé tant bien que mal de reproduire le timbre de voix du personnage, ce n’est pas le cas des autres personnages. De plus, la traduction des textes est aussi bancale à certains moments. Par exemple, "couillo-mentonite" laisse sa place à "triple menton" et s’adresser à de nombreuses reprises au héro avec un "lis novelis " au lieu d'un " le nouveau" refroidit quelque peu... Beaucoup!

Le Verdict

6.5 / 10

South Park: L’Annale du Destin reste indispensable pour les fans de la série. Malheureusement le jeu se voit entacher d’un système de combat toujours aussi simple, d’une VF aux fraises et d’une traduction en demi-teinte. L'histoire est plaisante mais n'arrive pas à surpasser celle du premier volet. Le fan service est encore présent mais on rigolera moins devant L’Annale du Destin que devant Le Bâton de la Vérité. Il est cependant dommage de voir que pas mal d'idées n'apportent pas les espoirs placées en elles.

Les tops
  • L’univers visuel
  • La ville, ses personnages et le fan service
  • Les classes de pouvoirs
  • Les combats scénarisés
  • L’envie de tout fouiller
Les flops
  • Le doublage français et la traduction de certains éléments
  • Moins provocateur que le premier volet
  • Une difficulté quasi inexistante
  • Une dimension RPG à peine présente

Les screenshots

Par Quentin ELUAU