TEST XBOX ONE : Injustice 2


Injustice 2 NetherRealm Studios

XBOX One All Zones

Catégorie Action
Genre(s) Combats
Thème(s) Futuriste - Gore - Ambiance - Super-Héros
Sortie 18/05/2017
Description Injustice 2 est un jeu vidéo de combat en deux dimensions, développé par NetherRealm Studios et édité par Warner Bros. Interactive Entertainment et dont la sortie est prévue pour le 18 mai 2017 sur Xbox One, PlayStation. Il s'agira de la suite du jeu Injustice : Les dieux sont parmi nous.

Le Test

Les supers-héros résistent encore et toujours. Ancrés dans nos vies depuis plus de 70 ans grâce aux comics, ils ont tenté, avec succès, leur venue dans le monde cinématographique avec quelques films dans les années 90 et surtout depuis Iron Man et le début du MCU (Marvel Cinematic Universe). Les jeux vidéo de leur côté ne sont pas snobés puisque de nombreux jeux ont vu le jour grâce à ces figures iconiques. Parmi les derniers et les meilleurs, on peut noter la quadrilogie Batman Arkham ainsi qu'Injustice : les dieux sont parmi nous, et c’est d’ailleurs du second volet que nous allons parler aujourd’hui: Injustice 2.

Un mode solo au top

En 2013, "NetherRealm Studios" se lançait entre deux Mortal Kombat dans ce grand univers remplit de super-héros en tout genre avec Injustice : les dieux sont parmi nous. Ils eurent alors l’idée de proposer une histoire inédite dans laquelle Superman incarnait le rôle de l’antagoniste. Histoire captivante et bien ficelée, gameplay soigné, le jeu avait tout pour réussir. Cette année, le studio nous propose d’y retourner une seconde fois afin d’empêcher une menace encore plus grande pour la Terre.

Suite aux évènements du premier volet, Superman est aux arrêts et Batman tente de remettre de l’ordre sur Terre  du mieux qu’il peut. Les anciens ennemis sont aujourd’hui des alliées et les alliés d’autrefois font partie désormais de la menace nommée " La Société", mais l’arrivée de Supergirl sur Terre va provoquer des bouleversements dont Batman se serait bien passé.

 Nous ne détaillerons pas plus l’histoire du mode solo, car celle-ci mérite vraiment le coup d’œil. Moins percutante que celle du premier volet, qui proposait vraiment quelque chose d’inédit (rivalité, conflit idéologique…) cette suite propose sensiblement la même chose avec en prime la fameuse séquence du "les ennemis de mes ennemis sont mes amis". Un véritable travail a été fait sur le scénario du mode solo, qui, on ne va pas se mentir, sert finalement de tutoriel pour les protagonistes du jeu. Ne vous attendez donc pas à jouer le Joker pendant un chapitre complet...

Pour une durée de 5H environ avec ses 12 chapitres, 2 fins alternatives et la possibilité de choisir entre 2 personnages lors de certaines séquences, le mode solo vous retiendra pendant un petit moment, surtout si vous voulez obtenir la fin alternative.

Du côté de la réalisation de ce mode solo, les développeurs de chez NetherRealm savent très bien ce qu’ils font. L’évolution graphique depuis le premier volet est visible dès le premier coup d’œil. Si le premier volet proposait une expérience plutôt terne au niveau des couleurs, Injustice 2 est un torrent explosif de couleurs, proposant un côté épique à cette aventure. Les animations des personnages sont plus fluides et la sensation de violence des coups se fait mieux ressentir.

Un univers visuel original

Qui dit jeu de combat, dit nombre de personnages élevés et variés... Pour un total de 28 personnages de bases, le jeu s’en sort plutôt bien. Bien évidemment, ce nombre augmentera avec les DLC à venir (Red Hood, Starfire...). Du côté des persos de bases, on a de tout : des cultes (Batman, Superman, Green Arrow...) comme des seconds couteaux (Blue Beetle, Firestorm, Cheetah...). Point négatif, Darkseid n’était disponible que via la case précommande ou le season pass, ce qui est dommage pour le "grand méchant" de DC.

Concernant leurs tenues, pas d’inquiétude pour ceux qui ne sont pas fans du style Snyder, Injustice 2 a décidé de créer son propre univers avec ses propres costumes / armures. Bien évidemment certains crieront au scandale, mais NetherRealm a joué la carte de l’originalité quasi totale. Malheureusement, ils ont eu la mauvaise idée de s’inspirer légèrement de l’apparence physique du Joker de Jared Leto pour celui du jeu. Pour le reste des costumes des autres personnages, le studio à piocher dans leurs lores respectifs pour en sortir le meilleur.

Facile à prendre en main, difficile à maitriser

Qui dit jeu de combat, dit : gameplay aux petits oignons... Et heureusement, de ce côté-là, NetherRealm s’en sort parfaitement. Accessible pour les premiers venus et complet pour ceux qui ne jurent que par ce style de jeu, Injustice 2 reprend la méthode du premier volet et l’améliore grandement. 

Les frappes lourdes et les attaques épiques des personnages, alliées à une vitesse de jeu satisfaisante et des parades efficaces, ainsi que l’apparition d’une roulade, à cela ajouté les transitions d’arènes reprises du précèdent volet, les super jauges les chocs, super coups… tout ce mélange fait de ce jeu une vitrine parfaite pour ceux qui ont envie de voir s’affronter Batman et Green Arrow. 

Du Loot, toujours plus de loot

Avant, quand on parlait de costumes ou de personnalisation dans les jeux de combat, cela restait purement cosmétique, changer de veste ou de coupe de cheveux n’influençait en rien votre façon de jouer. Cette démarche est terminée dans Injustice 2. De base, chacun des personnages est défini par 4 critères : Force, Capacité, Défense et Point de Vie.

Ici, il faudra récupérer des boites mères renfermant un certain nombre d'items plus ou moins rares pour vos personnages. De plus, ces items ont un niveau. Chaque objet vous forcera donc à jouer avec le personnage adéquat afin de lui faire gagner le niveau nécessaire à son utilisation. Tout ceci entraîne alors de nombreuses heures pour farmer l’ensemble des items de tous les personnages... Un plaisir pour certains, une horreur pour d’autres.

Salut Freeze, je suis Batman de Earth-368.

Autre nouveauté d’Injustice 2 : le mode Multivers. Grâce à une pirouette scénaristique digne des comics, vous aurez la possibilité de voyager entre les univers afin de les libérer de leurs problèmes (ce qui se résume à bastonner tous ceux qui s’approchent de vous).

Véritable avalanche de missions en tout genre, ce mode est parfait pour ceux qui veulent du loot (et oui, ils sont partout) : pièce d’équipement ultra rare, palette de couleur, carte de héros... Tout est bon pour vous faire jouer sans fin. Le mode multivers est mis à jour régulièrement et la difficulté est au rendez-vous.

Les premiers combats seront faciles, mais la courbe de progression de la difficulté augmentera très rapidement.

Le Verdict

8 / 10

Que dire d’Injustice 2 si ce n’est qu’il épouse et améliore grandement les bases du premier volet. Plus nerveux et plus beau, il propose en plus un zeste de fan-service efficace. Injustice 2 est un mélange quasi-parfait entre DC Comics et jeu de combat.

Le mode Multivers s’y intègre tranquillement et la course à la personnalisation est un vrai plus pour les acharnés. Obtenir tous les costumes ou le costume qui vous convient vous fera passer pas mal de temps sur le jeu.

Un must have pour les fans de DC et de baston.

Les tops
  • Le mode solo
  • L’animation faciale des personnages
  • Le casting
  • Le mode multivers
  • La personnalisation des héros
Les flops
  • La campagne solo un peu courte (environ 5 h)
  • Le loot aléatoire
  • Les futurs perso en DLC
  • Quelques facilités scénaristiques dans le mode solo

Les screenshots

Par Quentin ELUAU