TEST PS4 Horizon : Zero Dawn

Horizon : Zero Dawn

PS4 All Zones

Catégorie Action / Aventure
Genre(s) TPS
Thème(s) Survie - Exploration - Futuriste - Monde Ouvert - Ambiance - Crafting
Sortie 01/03/2017
Description Horizon Zero Dawn est un jeu vidéo de rôle et d'action développé par Guerrilla Games et publié par Sony Interactive Entertainment pour la PlayStation 4, sorti le 1er mars 2017 en Europe. Il s'agit de la première propriété intellectuelle développée par Guerrilla Games depuis Killzone en 2004 et la première tentative du studio néerlandais...

Le test

Connu pour ses jeux Killzone, Guerrilla Games revient sur le devant de la scène avec une nouvelle franchise prenant place cette fois-ci dans un futur post-apocalyptique en la compagnie d'Aloy. Après avoir conquis le cœur des joueurs avec sa série phare, le studio néerlandais se lance à bras ouvert dans l'Open-World. Que vaut donc ce changement de cap ?

Un focus pour les gouverner tous

L'histoire d’Horizon : Zero Dawn prend place dans notre monde, mais dans un futur plus ou moins éloigné. L’humanité a quasiment disparu de la surface de la Terre où la nature a repris ses droits. Les animaux cohabitent avec les quelques tribus humaines restantes ainsi qu’avec des robots ayant une forme animale. Vous incarnez Aloy, une jeune femme ayant été bannie dès sa naissance de la tribu Nora et élevée par Rost, un paria, qui sera pour vous comme un père. Au cours de sa jeunesse, Aloy mettra la main sur un ancien dispositif humain (le focus) lui permettant d'analyser son entourage et ses ennemis. Étant une paria, Aloy devra faire ses preuves lors d’une épreuve sacrée de la tribu afin de pouvoir aller librement où elle le souhaite. Vous aurez alors la lourde tâche de découvrir d'où viennent les robots, ce qu'il s’est passé il y a plusieurs centaines d’années pour la race humaine et lever le voile sur vos mystérieuses origines.

Une fois l’introduction du jeu passée, qui durera quelques heures selon votre façon de jouer, Aloy est alors libre d’aller et de faire ce qu’elle veut, et vous aurez beaucoup de choses à voir. De la chasse à la fourrure, de la récupération de plantes médicinales à la possibilité d’enquêter sur des scènes de crimes, en passant par la fouille de lieu ayant été construit lors de l’ancienne civilisation…le terrain de jeu s’offre alors à vous et tout est indiqué via votre focus.

Un open world vaste et travaillé

Construit à la manière des derniers open-world, Horizon : Zero Dawn vous offre un terrain de chasse relativement grand orné d'une multitude de feux de camp pour sauvegarder votre partie. La carte se dévoilera au fur et à mesure de votre avancé ou plus rapidement si vous grimpez sur la tête des grands-cou. Cette action vous dévoilera une grosse partie de la carte dont les lieux importants et les objets à récupérer. Il vous est par ailleurs possible d’acheter auprès de certains marchands des cartes au trésor indiquant les zones importantes porteuses d'objets rares.

Vous serez aidé dans votre aventure par des menus qui sont dans l'ensemble assez clairs et simple d’utilisation. Vous y trouverez les quêtes achevées et celle en cours, ainsi que les missions secondaires, l’inventaire et le menu de crafting. Un dernier onglet rassemble toutes les reliques du passé regroupées en 3 catégories vous permettant d'y voir plus clair si vous visez le 100 %. Mais que serait un jeu open world sans une avalanche de textes et livrets audio à trouver sur la carte ? Au cours de votre aventure, vous aurez alors la possibilité de trouver des documents anciens dévoilant petit à petit l'univers du jeu, et dans ce cas précis: l'histoire de l'humanité avant sa quasi-extinction.

Profitons de parler des textes récupérables (et donc optionnels) pour tendre l'oreille sur les dialogues du jeu. Malheureusement ceux-ci ne sont pas le point fort du titre. Entre le jeu de certains personnages secondaires et certaines lignes de texte, le résultat n'est pas fameux. Heureusement que le personnage d’Aloy sauve le tout. Vous aurez lors de certains dialogues le choix parmi trois réponses possibles. Cela n'affecte que très peu l’histoire du jeu, mais certains choix peuvent modifier, en bien ou en mal, certaines relations avec des personnages secondaires et certaines quêtes annexes. On est donc loin de certains jeux du même style qui poussent les conséquences de vos choix assez loin, mais Horizon fait quand même mieux que ceux qui vous proposent un choix de dialogues qui découlent vers le même résultat.

Du côté de l’action, le jeu s’en sort plutôt bien. Les combats contre les machines sont nerveux et fluides, mais faites attention, car la mort risque de vous frapper de plein fouet si vous vous lancez dans la mêlée sans préparation. A la différence des combats contre les humains qui, au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu, deviennent très vite redondant à cause d'une IA humaine qui ne fait pas honneur à celles des machines.
A chaque montée de niveau ou à la fin de certaines quêtes, vous obtiendrez des points qui seront utilisables dans l'arbre de compétences. Cet arbre, divisé en trois branches (survie, furtivité et bourrin) vous permettra de faire évoluer Aloy comme bon vous semble. Pas d’inquiétude de ce côté-là, vous pourrez tout débloquer petit à petit. Tout ceci vous permettra de tenir face aux ennemis et aux robots de plus en plus imposant ou nombreux qui se mettront au travers de votre route. Vous pourrez par ailleurs récupérer des éclats de métal (monnaie du jeu), qui vous permettront d'acheter de nouvelles armes,  tenues et autres objets auprès des marchands. Cet aspect ne sera pas à négliger car il est nécessaire pour Aloy.

Scannez les tous !

Revenons aux combats contre les machines quelques instants. Aloy dispose dans son arsenal d’un simple arc au début de l’aventure. Il vous faudra alors acheter les autres armes pour terrasser les machines qui deviendront de plus en plus grosses au fur et à mesure de l'aventure. De la fronde à la lance, en passant par le lance câble pour retenir les ennemis au sol… Vous disposerez alors de plusieurs types d’armes différentes, chaque arme possède d’ailleurs plusieurs variations, afin de pouvoir s'adapter à votre style de combat. Il est d'autant plus recommandé d'analyser les machines ennemies afin de repérer leurs points faibles qui apparaîtront en surbrillance, ainsi que de poser des pièges sur la route pour mieux achever vos ennemis à coups de lance. Malheureusement si cela marche dans la nature et contre les machines, faire cela en intérieur et contre les humains se révèle beaucoup plus ardu. D’autant plus que le dernier quart du jeu traîne un peu en longueur si vous avez passé déjà pas mal de temps à améliorer au maximum votre équipement. Un bon arc et votre « concentration » (jauge permettant de ralentir le temps) au maximum et quasiment rien ne vous résistera.

Qui dit carte relativement grande dit déplacements. Assez tôt dans le jeu Aloy récupèrera un artefact lui permettant de pirater les machines afin de les posséder en tant que monture ou allié. Au début du jeu vous ne pourrez pirater que les galopeurs, mais grâce aux creusets (sorte de mini donjon), vous pourrez, petit à petit, pirater toutes les machines. Malheureusement elles ne feront pas toutes office de monture à la fin du jeu.

Côté technique, Horizon : Zero Dawn n’a pas de soucis particuliers. Le design et animation des machines sont très réalistes, mais cela se retrouve moins du côté des personnages (sauf Aloy) qui bénéficient d’un design intéressant, mais d’une animation faciale assez rigide. Le monde dans lequel vous vous baladerez est bien rendu. Le cycle jour/nuit et les variations climatiques sont particulièrement réussis. On note toutefois l’arrivée à certains moments d’aliasing et de légers ralentissements qui n’empêche en rien le plaisir de jeu malgré tout.

Le Verdict

7.5 / 10

Premier jeu en open world du studio néerlandais, Horizon n’est pas sans défauts. Une histoire intéressante, mais vite ennuyante, due à un manque de prise de risques, des personnages secondaires sans relief ainsi qu’un doublage français peu convaincant ne font pas de ce jeu une réussite totale. Heureusement que le reste sauve la mise. Les combats contre les machines sont réussis, le monde dans lequel se déroule l’histoire donne envie de le visiter et le personnage d’Aloy est attachant. En fin de compte, on prend quand même plaisir à y jouer, même s’il ne marquera pas complètement l’esprit des joueurs.

Les tops
  • Un univers riche et coloré
  • Le personnages d’Aloy
  • Les affrontements contre les machines
  • Enormément de choses à faire
Les flops
  • Un scénario peu innovant
  • Les affrontements contre les humains
  • Enormément de choses à faire, mais sans grand intérêt
  • La VF pas terrible

Les screenshots

Quentin ELUAU

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.