TEST PC : Mutant Year Zero : Road To Eden


Mutant Year Zero : Road To Eden The Bearded Ladies Consulting

PC All Zones

Catégorie Stratégie
Genre(s) Infiltration - TPS - Tour par Tour - Aventure
Thème(s) Science-Fiction - Exploration - Mutant - Ambiance - Post-Apocalyptique - Humour - Crafting
Sortie 04/12/2018
Description Mutant Year Zero: Road to Eden est un jeu développé par le studio suédois "The Bearded Ladies" et édité par Funcom. C'est un rpg au tour par tour stratégique.Basé sur le jeu de role du même nom, le jeu vidéo est sorti sur Xbox One, PlayStation 4 et PC en décembre 2018.

Le Test

Premier jeu venu droit de l’imagination du studio The Bearded Ladies Consulting, Mutant Year Zero : Road to Eden nous offre un XCOM-like bien sympathique en compagnie de personnages au chara-design sortant de l’ordinaire et à un univers intéressant.

Et soudain ce fut la fin

Adapté d’un jeu de rôle portant le même nom, Mutant Year Zero : Road to Eden (MYZ pour les intimes) nous raconte l’histoire d’un groupe d’humains dans un monde post-apocalyptique et ayant réussi à trouver refuge dans ce qu’ils appellent l’Arche. L'Arche est un havre de paix qui permet de rester à l’écart des hostilités du reste du monde. A la suite de cela, des mutants on fait leurs apparitions. Souhaitant vivre en paix, pour certains, avec les humains, ces mutants ne se gênent pas pour remplir des missions pour l’Arche. C’est dans ce contexte que nous incarneront 2 de ces mutants qui ressemble, à s'y méprendre, à un canard et à un sanglier.

Nous voilà donc partis pour une quinzaine d'heures environ dans une aventure au scénario soigné, intéressant et bien écrit dans son ensemble. Nous avons donc à faire à un jeu cohérent avec lui-même avec des personnages attachants et une atmosphère crédible. De plus, afin d’étoffer le lore du jeu lors de vos achats et obtenir des dialogues supplémentaires pour certains personnages, vous aurez la possibilité de faire des allers-retours vers l’Arche.

XCOM-like oblige, le jeu se dévoile à travers une vue isométrique (vue de 3/4) dans des décors de bonne facture dans l’ensemble. On notera le beau travail effectué sur la direction artistique qui se révèle plutôt agréable et inspirée, enrichie par quelques beaux effets de lumière. Malheureusement, le jeu manque d’optimisation au niveau de son framerate qui chute inexorablement lors de certaines phases. Si l’atmosphère du jeu est réussie, le gameplay reste assez classique dans son genre : exploration et évolution.

Un aspect stratégie bien présent

Lors de votre aventure, vous devrez quitter l’Arche afin d’explorer les environs. Vous permettrez alors à ceux qui sont restés au chaud, de survivre. La plus importante de vos tâches consiste donc à explorer chaque recoin de la map. C'est par cette démarche que vous aurez la possibilité de récupérer de la ferraille et autres composants permettant d’acheter ou d’améliorer votre matériel : grenades, trousses de soins, armes en tout genre...

Une fois votre sac à dos bien rempli, vous pouvez partir à l’aventure. Bien évidement, vos explorations ne seront pas un sympathique parcours de santé, d'autres créatures en tout genre viendront vous égayer la journée avec un seul mot d'ordre : la mort ! Pour faire face à l'assaillant, vous aurez deux possibilités : soit la méthode lourde, soit la méthode douce. Vous l'aurez donc compris, où vous foncez dans le tas, en priant que les ennemis ratent leur cible, ou alors vous entrez en mode discrétion. D’une simple pression de touche, votre groupe s’accroupit, éteint ses lampes torches, et tente de passer le plus silencieusement possible pour avoir l’avantage sur certains ennemis. Plus vous en tuer de manière discrète et silencieuse, plus votre combat avec le reste de la bande s'en retrouvera facilité. Il est donc préférable d’utiliser au maximum les armes silencieuses avant de sortir l’artillerie lourde.

Si vous choisissez la guerre, alors le déroulement d’un combat est tout ce qu’il y a de plus similaire à n’importe quel XCOM-like. Pour ceux qui ne connaissent pas, vous aurez la possibilité de déplacer vos soldats suivant un nombre de cases limitées par tour. Ensuite vous aurez le choix de tirer sur un ennemi, de recharger vos armes, de vous mettre à couvert ou de vous soigner. Sachez que les chances de toucher tel ou tel ennemi sera défini par un pourcentage, à vous de voir si ça vaut le coup de tenter le diable.

Mais à trop vouloir s’inspirer des autres jeux du genre, on a plus ou moins les mêmes défauts. Comme dans XCOM, il semblerait que "l’aléatoire" pour toucher un ennemi ne soit pas aussi élever que le pourcentage émis, contrairement aux ennemis où la probabilité de vous louper est minime.

On aurait pu croire que tout était rose, malheureusement, des bugs qui viennent gâcher le plaisir de jeu. On aurait pu faire fi de ces derniers s'ils ne nous obligeaient pas à recharger une sauvegarde précédente parce qu'ils ont entrainé notre mort. De plus, l'illogique dans l'attribution des touches au début du jeu peut nous amener à des mouvements involontaires... On espère qu'un petit patch viendra corriger tout ça, histoire de ne plus mourir pour rien !

Le Verdict

7 / 10

Bien que les bugs, son manque d’équilibrage ou encore ses problèmes de lisibilité pourront rebuter certains joueurs, il serait injuste de limiter Mutant Year Zero : Road to Eden à cela. Grâce à son univers cohérent, sa narration soignée et ses personnages attachants, l'expérience de jeu est fort sympathique d’un bout à l’autre de l’aventure. Mutant Year Zero : Road to Eden est une bonne entrée en matière pour ceux qui voudrez se frotter au "tactical shooter".

Les tops
  • L’univers cohérent
  • La direction artistique
  • Le gameplay, pour ceux qui aiment la stratégie
  • Un scénario classique mais pas dénué d’intérêt
  • Des personnages attachants
Les flops
  • Quelques bugs
  • Un mappage des touches incompréhensible en début de jeu
  • L’IA beaucoup plus chanceuse que nous
  • Lisibilité pas toujours au top

Les screenshots

Par Quentin ELUAU

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests