TO BE CONCLUDED Retour vers le Futur - Trilogie

Retour vers le Futur - Trilogie

"Allez viens! J'te fais voir comment çà marche!"

Éditions Retour vers le FuturLaserdisc Pal :
- Edition Pioneer : MPEG-1
- Stereo-Dolby Surround  
- Sortie : 1996

DVD - Édition 3 DVD:
- MPEG-2
- Dolby Digital 5.1 (V.O/V.F)-DTS mi-debit (V.F)
- Sortie : 09/10/2002
- Suppléments :

Retour vers le futur :
Les coulisses du tournage, Histoire d'une trilogie : Chapitre 1, Commentaire audio inédit, Scènes coupées, Bêtisier, Tests maquillages, Le saviez-vous ? : Anecdotes exclusives en regardant le film, Archives de production, Bande-annonce cinéma

Retour vers le futur 2 :
Les coulisses du tournage, Histoire d'une trilogie : Chapitre 2, Scènes coupées, Bêtisier, Test de l'Hover Board, Archives de production, Bande-annonce cinéma

Retour vers le futur 3 :
Histoire d'une trilogie : Chapitre 3, Scènes coupées, Bêtisier, Clip-vidéo de ZZ TOP : Doubleback, Archives de production, Bande-annonce cinéma,
P.S : Une édition est sortie en 2004 dans une version V.2 corrigeant les problèmes de cadrages.

DVD - Édition "20ème Anniversaire" 4 DVD (et Zone 1) :
- MEG-2
- Dolby Digital 5.1 (V.O/V.F)- DTS mi-debit (V.F)
- Sortie : 19/10/2005
- Suppléments du 4ème DVD:
Scènes supprimées commentées par Bob Gale, Interview de Michael J Fox, Notes de production et filmographies, Bande annonce teaser, Reportages sur : les décors, le story boarding, la customisation de la DeLorean, l'évolution des effets spéciaux, Clip de Huey Lewis "The power of love", Featurette : les secrets de Retour vers le Futur (21 min)
- P.S : cette édition reprend sur le 4ème DVD,  les suppléments de l’édition Zone 1 sortie en 2002, qui elle, ne possède pas de piste DTS par contre, la V.F n’est pas enregistrée avec le demi-ton au dessus du à la conversion 25 images/secondes.

Blu-ray :
- AVC-MPEG-4
- DTS Master Audio 5.1 (V.O)- DTS mi-débit (V.F)
- Sortie : 03/11/2010
- Suppléments :
Inédit pour le Blu-Ray :
La légende du futur : six documentaires inédits dont les interviews de Michael J. Fox, Christopher Lloyd, Lea Thompson, du réalisateur Robert Zemeckis, des producteurs, Bob Gale, Neil Canton et Steven Spielberg.

Retour vers le futur :
"Au début..." : genèse du projet, casting, re-casting, la DeLorean, pré-production, "L'heure de partir" : anecdotes sur la sortie du premier épisode, "Garder le rythme, les chansons de la trilogie"

Retour vers le futur 2 :
"Le temps s'est envolé": le look futuriste, les effets spéciaux

Retour vers le futur 3 :
"La troisième est la bonne" : découvrez comment construire une ville, l'histoire d'amour du Docteur Brown, les essais de Mary Steenburgen, la séquence du train, "À l'épreuve du temps" : Retour vers le futur est devenu un phénomène. Le Président Reagan annonce la création d'une attraction Retour Vers le Futur dans les parcs des studios Universal, Entretien avec le physicien Dr Michio Kaku, auteur de romans à succès, à propos de la reconnaissance générale de la science dans la trilogie de Retour vers le futur, Séquence de story-board sur la fin des essais nucléaires : story-board proposé pour une fin originale, La physique de Retour vers le futur, 16 scènes coupées, Entretien avec Michael J.Fox, Entretien avec le réalisateur Robert Zemeckis et le producteur Bob Gale, Commentaires audio des producteurs Bob Gale et Neil Canton, FAQ à propos de la trilogie, Retour vers le futur : l'attraction, Bonus U-Control (pistes PiP) : Préparation et visualisation des scènes clés, Comparaison de storyboards, Accès BD Live, Fonction Pocket BLU

"J'ai vu... une imaaaaage!!!"

J'ai vu une image!Le 14 septembre dernier, à l’occasion des 100 ans d’Universal (Studio producteur et distributeur de la dite Saga), Le Grand Rex a projeté la trilogie à l’occasion d’une soirée spéciale. L’image projeté n’était autre que celle utilisée pour le pressage de l’édition Blu-ray, et croyez-nous,  sur "très" grand écran c'est absolument superbe !

Mais avant d’en arriver là, remontons le temps (hé hé !).

En 1996 précisément. Cette année là, PIONEER véritable maitre d’art dans le pressage Laserdisc et distributeur officiel du catalogue Universal (et Paramount ndlr) sur nos terres tricolores, nous sort de son chapeau la trilogie des aventures de Doc & Marty.
Cette édition au format respecté (1.85 - Panoramique) mais 4/3, propose une image léchée à l’étalonnage sérieux et au master satisfaisant malgré quelques légères imperfections (taches, points blancs…). Mais là où ce pressage prend de la valeur, c’est qu’il s’agit surtout de la dernière version à proposer le film avec son master d’origine française. Il n'est pas encore question de voir écrit "Back To The Future" mais bel et bien "Retour Vers le Futur" accompagné de quelques "Steven Spielberg présente" et 'un film de Robert Zemeckis".
Pour un fan et/ou un collectionneur, ça n’a pas de prix. On reprochera tout de même à cette édition, le non-chapitrage, qui pour le coup greffe ce pressage d’un sacré point noir ! Pour un support aux fonctionnalités identiques aux CD, on se croirait revenu à la VHS ! Pour sur, il s’agit de "Gens sans scrupule"  qui sont responsable de cette bourde!

Six ans plus tard, alors que le marché du DVD commence furieusement à s’envoler, la trilogie débarque enfin sur le support tout numérique. Les fans piaffent d’impatience et espère un écrin de grande qualité.
L’image est annoncée comme remastérisée et tirée d’un master…US ! Bénéficiant d’une sortie en avant première sur les USA et cerise sur le gâteau, d’une piste DTS (755Kb/s) pour la v.f exclusive à notre marché (aux U.S il n’y aura que du D.D), c’est un don du ciel qui doit arriver.
En comparant au Laserdisc, l’image est propre sur elle, l’étalonnage vraiment saillant, les couleurs reprennent des forces et le piqué se montre généreux.
Mais quelle désagréable surprise que ce mauvais cadrage ! Un problème qui sera réglé avec une version V.2 en Octobre 2004, remettant les choses en ordre.

Parallèlement à notre sortie nationale, les U.S.A découvriront avec joie une édition certes identique sur le plan visuel (les premiers pressages auront également ce problème de cadrage), mais avec de nouveaux suppléments (voir plus haut).
Ces fameux bonus supplémentaires ne viendront sur nos vertes contrées qu’à l’occasion du 20eme anniversaire du premier film. Ce "nouveau" coffret réunissant encore une fois la trilogie, ressemblera  sur le plan esthétique à la fameuse édition zone 1. Pour  l’image, il s’agit d’un parfait "copier/coller" du précédant pressage. Marketing, marketing…
Finalement, bien que remarquable, il ne s’agit pas d’une véritable prouesse visuellement parlant. On redécouvre certains détails et surtout le film reprend des couleurs, mais il manque encore quelque chose pour totalement nous convaincre.
Cela viendra cinq ans plus tard.

Le 03 Novembre 2010 sortira un coffret Blu-ray en deux éditions (en France). Une simple réunissant les 3 œuvres et un autre coffret accompagné d’une DeLorean sur socle. Une édition - collector - hideuse où de nombreuses maquettes seront déjà cassées avant leur achat (Les roues du véhicule seront souvent cassées).
Mais qu’en est-il de la définition en définitive. Annoncé en grande pompe, <a class="lien_document" target="_blank" href="http://www.youtube.com/watch?v=BH0BNbwqNK8" title="Trailer US Retour vers le Futur">le trailer U.S</a> montrait des images à faire pleurer d’impatience.

A l’arrivée, quelle beauté que cet encodage AVC. Toujours tirée d’un master américain, on croit rêver devant tant de prouesses. Les personnes appréciant le côté "vintage" ne seront pas déçut du voyage. C’est vraiment le sentiment qui nous vient à l’esprit des les premiers instants.
Le premier film est celui où le gain est le plus important. Le piqué devient sensationnel, la colorimétrie divine, et l’étalonnage atteint un niveau de qualité jusque là inexistant sur les précédentes éditions vidéos.
Restaurée et une nouvelle fois remastérisée, le résultat est incroyable. Ayant eu la chance d’assister à la projection le 14 septembre dernier (2012) au Grand Rex, c’est un vrai bonheur de redécouvrir sur grand écran un tel travail.

Pour synthétiser toute cette partie, nous retiendrons que c’est sur Blu-Ray que le travail atteint son paroxysme (à l’heure de la publication ndlr), mais pour les pointilleux voulant visionner les films comme la première fois avec un master français, c’est sur Laserdisc qu’il faut se tourner.  Le DVD quant à lui, restera plus comme une transition tout numérique qu'une véritable révolution.

Un bon vieux son bien rétro!

Ca va faire malIl faut se souvenir qu’à la sortie de la trilogie durant les années 80 (85/88/89), les films étaient mixés en Dolby Surround (2.0). Ce n’est qu’en 1992 que viendra réellement le 5.1 que l’on connait aujourd’hui.
Et qui dit Dolby Surround dit Laserdisc comme maitre étalon. Véritablement argument commercial du support outre le son Digital. En effet, les fameuses éditions Pioneer s’offraient un Dolby Surround de qualité. Le tout accompagné d’une Stéréo frontale travailleuse et d’une dynamique bien généreuse. On peut déceler également quelques envolées du canal dédié aux basses (LFE) lors des passages dans le temps. Dans l’absolue cela reste propre, parfaitement intelligible, et identique au mixage salle.

C’est avec l’arrivée du DVD en 2002, que le mixage 5.1 pour la saga aux voyages dans le temps verra le jour. En Dolby Digital et DTS pour ce qui concerne le français. Si sur le papier il y a de quoi avoir l’eau à la bouche, à l’oreille ça sonne tout de même faux pour du 5.1. En clair, il s’agit bien d’une esbroufe commerciale. Brouillon et manquant vraiment de précision, ce mixage n’apporte rien de bien concret. Il est difficile d’en sortir une séquence majeure.


Et comme cela ne suffit pas, deux autres problèmes font leur apparition :


Le demi-ton au dessus. L’adaptation aux 25 images secondes n’a pas été réglée. Le Zone 1 ne souffrait pas de ce symptôme et autant dire qu’à l’écoute, sur les premiers instants, on aurait cru entendre les deux héros s’exprimer au ralenti. Tout à fait le genre de trilogie que l’on connait par cœur et que le moindre changement se fait remarquer.
Ce qui nous amène au second problème : un changement de réplique sur le 3ème film.
Pour ceux connaissant la saga par cœur, il vous sera chose aisée de vous rappeler du début du troisième volet.
Chapitre 3 (sur DVD) : La TV se met en marche et l’on s’apprête à entendre  « Hé les enfants, vous savez quelle heure il est ? » , accompagné d’une réplique de Doc « c’est l’heure de bonsoir les enfants ? »  au lieu de « c’est l’heure bonjour les enfants ? ».
Un changement de réplique qui sera reprit sur l’édition Blu-Ray. Aucune information réelle n’a été révélé quand changement soudain de ce passage. Du au nouveau master U.S ? Une erreur sur le vrai titre de l’émission ?

La V.O Master Audio :


Avec l’arrivée de la trilogie en HD, la version originale a eu la chance de bénéficier d’un nouveau mixage sur les trois films. Et croyez bien qu’avec l’appui du DTS-HD ça déménage !
Et pour les français ? Un copié/collé du DVD. C'est-à-dire du DTS à 768 Kb/s (755 kb/s sur DVD).
Pauvre de nous, déjà que le mixage 5.1 est d’une qualité moyenne mais si en plus lors du changement - à la volée - on a l’impression de prendre une décharge de 2,21 gigowatts, on se retrouve un plein paradoxe !
Un mixage brouillon, du DTS mi-débit identique au DVD et une réplique changée, il risque d’y avoir sur l’ampli un "léger court-circuit".

"Traduction Doc!"

Le continuum espace tempsPour résumer c’est très simple :

Sur Laserdisc nous avons :
- Le Master Français d’origine, mais en format 4/3
- Le mixage « salle » d’origine sur les trois volets (Dolby Surround)
- Le doublage originel
- Pas de chapitrage

En DVD nous avons :
- Master U.S au format 16/9
- Nouveau mixage en 5.1 brouillon en V.O (Dolby Digital) et en V.F (Dolby Digital / DTS)
- Une pléiade de suppléments
- Réplique changée sur Retour vers le Futur part III (chapitre 3)
- Demi-ton au-dessus du 25 images/seconde.

En Blu-Ray :
- Un master U.S flambant neuf en 1080p
- Une V.O en DTS Master Audio au mixage convaincant et dynamique
- Des suppléments en pagailles
- Une version française brouillonne identique au DVD dans son mixage et son encodage
- Réplique changée sur Retour vers le Futur part III

"Oh dur... c'est pas l'pied!"

Une trilogie culteLa trilogie "Retour Vers le Futur" n'a dans son histoire jamais été parfaite sur support vidéo. Si l’on prend l’édition Laserdisc, il n’y avait pas de chapitrage. La version DVD, ne corrigeait pas le demi-ton au dessus (accélération des voix) contrairement à son homologue Zone 1 (30 images/seconde – NTSC). Quand au Blu-ray, l’image est certes stupéfiante, mais côté son, la version française n’a subit aucune retouche dans son mixage et se trouve être identique au DVD (DTS mi-débit).

Sylvain Camps

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.