HIGH TECH Avatar 2 : Le numérique d’une nouvelle ère

Avatar 2 : Le numérique d’une nouvelle ère

Avant-gardiste technologique, James Cameron a fait d’Avatar une pierre angulaire de l’évolution cinématographique en inscrivant dans le marbre la révolution de l’imagerie 3D. Mais cette future saga ne se limitera pas à sa gloire passée, elle s’apprête à mouvoir le monde du home-cinéma dans une nouvelle ère numérique. 4K, 8K, Dolby Atmos, autostéréoscopie, HFR… la fin du Blu-ray tel que nous le connaissons est proche et son successeur est en marche, impériale !

Sony, Panasonic dans une logique de marché.

Une telle frénésie ne sera possible que si les constructeurs suivent quelques lignes directrices. Mettant à mal le marché du home-cinéma, la guerre Blu-ray / HD-DVD a tué la technologie dans l’oeuf et contribuée à malmener le successeur du DVD. Les mastodontes que sont Sony et Panasonic ont bien compris l’enjeu naissant, car il faut bien se rendre à l’évidence, après plus de 6 ans d’existence, le support bleu à toujours du mal à percer.

Mais de là à affirmer que les constructeurs jouent main dans la main est une utopie, par contre, définir des standards, des normes est déjà plus crédible, et si la route est encore longue, la technologie à définir, elle ne cesse de faire des émules.

BDXL, HVD, Archival Disc… Une nouvelle guerre de support serait bien mal venue, et trouver un bon compromis entre capacité, performance et prix ne sera pas une mince affaire, une vraie gageure.

À l’heure du 4K, du Dolby Atmos, du HFR et du futur 8K (prévu pour la diffusion olympique de 2020 au Japon), un support optique ou holographique doit pouvoir stocker un nombre de méga-octets toujours grandissant, et s’adapter à une évolution technologique de plus en plus rapide.

On pourrait penser que l’Archival Disc et le disque holographique polyvalent (HVD) sont les plus à même de relever le défi, mais leur prix exorbitant serait pour le moment incompatible pour un produit de masse et resterait donc tourner vers les professionnels.

À ce sujet nous avons recueilli une interview intéressante de Mike Fasulo (président de Sony Electronics), extrait :

"L’évolution extrême de la technologie nous pousse à trouver des solutions viables et abordables sur le long terme. Le successeur du Blu-ray va dans ce sens."

Avant de rajouter quelques prases plus loin :

"Mais le côté hardware ne vaut rien sans un software adapté. Des accords et des titres forts seront optimisés pour son lancement."

2017, une année à marquer d’une pierre blanche.

Des titres forts? Oui, et pas des moindres.

Avatar 2 en tête d’affiche.

James Cameron est catégorique : "Les prochains Avatar emploieront la technologie 4K et le HFR. La magie et le rêve ne doivent plus se confiner au cinéma." (sic!)

De là à dire que James aurait son nez chez les constructeurs, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas. Mais la tension en devient de plus en plus palpable. Mais imposer un nouveau support ne peut reposer sur un seul titre et l’artillerie lourde sera de sortie.

En effet, certains tournages en 4K (The Amazing Spiderman…), toutes les remasterisations 4K (Robocop, Rocky, Samsara…) voir 8K (Baraka) ne sont pas anodines, les éditeurs envisagent ce tournant de la plus belle des manières, tirer parti d’un master flambant neuf 4K sur Blu-ray (donc la définition ne peut profiter, car limité par la HD 1920x1080, business is business) et le réutiliser pour les prochains matériels compatibles.

En rêvant un peu, la trilogie du Hobbit verrait alors son expérience cinéma s’exporter en dehors de la terre du milieu, avec un HFR au top, accouplé à un téléviseur autostéréoscopique ou alioscopique! Enjoy!

Dernier bruit de couloir, le fameux Dracula de Francis Ford Coppola serait une des pierres de lance de la nouvelle génération aux cotés des titres forts de Sony, rappelez-vous Casino Royale fut un titre phare pour le lancement du Blu-ray, et il se murmure qu’une remastérisation en 8K serait en préparation afin de faire oublier la piètre copie Blu-ray de son quinzième anniversaire. Sachant que

C’est bien beau tout çà ? Mais on la voit quand cette merveille ?

La sortie serait prévue pour fin 2017, et plus précisément pour le mois de novembre. Cela permettrait de gérer convenablement la sortie d’AVATAR 2, mais aussi un certain 20ème anniversaire vampirique, mais on penchera sur une rencontre de calendrier avantageuse sur ce point.

Le Dual-Ray, nom provisoire.

Pour faire pâlir de plaisir tout cinéphile qui se respecte, le nouveau support se doit être flexible, abordable et techniquement au top. Cela va bien évidemment à l’encontre du rapport qualité-prix que tout constructeur se doit de respecter. Mais les fourchettes de prix varieront du plus bas possible au plus extrême comme toujours, ainsi, Sony, Panasonic, Oppo et le reste du monde devrait proposer des modèles de lancement avant d'entamer des déclinaisons.

Dual-Ray ? Quèsaco ?

Comme son nom l’indique, le Dual-Ray sera une technologie basée sur deux lasers distincts, et comble de la sagesse, ces lasers permettront une "rétrocompatibilité HD" du Blu-ray actuel. Vous pouvez ainsi dormir tranquille, votre collection Blu-ray ne sera pas perdue, contrairement à celle en DVD.

Dual-Ray, comment çà marche ?

Peu d'infos ont filtré pour le moment, mais jugez plutôt:

La platine se dotera de deux mange-disque synchronisés en fonction des disques insérés. La fonction première sera de lire deux disques suivant un code de lecture afin de détecter un Blu-ray, un Dual-Ray simple ou double. Le lecteur sera capable de détecter si la lecture doit synchroniser l’image et le son situés sur chaque disque indépendant. Ce dispositif innovant permet une vitesse d'exécution tout simplement bluffante d'après Panasonic. Si au lancement chaque disque peut disposer de 2 couches de 50 Go (distance des sillons réduite), les 200 Go de stockage pourront se voir augmenter avec des disques proposant jusqu'à 6 couches théoriques. Cette capacité d'évolution offre une réactivité non négligeable à la hausse des demandes du stockage faisant un pied de nez au tout dématérialisé!

Mais le Dual-Ray ne se limite pas uniquement des avancées au nouveau format, le Blu-ray sera détecté automatiquement, sera traité plus rapidement, et cerise sur le gâteau, il gérera vos éditions Blu-ray 2 disques. Se lever pour mettre le second disque de Titanic 3D ou le Seigneur des Anneaux version longue sera un lointain souvenir. Tout simplement génial.

Dual-Ray en chiffre.

Peut de chiffre nous sont parvenus pour le moment, mais une chose est sure, la définition de l’image 4K sera facilement supportée, et les formats sonores devraient évoluer en conséquence sans compressions, avec le Dolby Atmos en chef de file.

Nous conclurons ce dossier en disant que cette attente en devient insoutenable, et que nous vous invitons a revenir régulièrement, car il se pourrait que des photos et des données techniques plus précises voient le jour plus rapidement que prévues, a bon entendeur!

Frédéric Tribolo

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.