DOSSIER : Cher James Cameron


Cher James Cameron

Cher James Cameron,

Vous nous manquez. C'est en tout cas le constat indéniable que l'on se fait une fois que l'on a vu Terminator Genisys. Un film moyen bourré d'idées souvent mal exploitées. La meilleure partie du film vient d'ailleurs de vous et de vos story-boards que vous aviez laissés en 1992. Terminator, même si on ne cache pas apprécier l'opus Renaissance, c'est vous. Et si vous affirmez de manière aussi ferme que Genisys doit être considéré comme le ''vrai'' Terminator 3 alors pourquoi n'êtes-vous pas revenu derrière la caméra ? Pourquoi ne pas avoir récupéré vos bonnes idées pour les exploiter à fond et nous offrir un grand film de science-fiction à l'image des deux premiers films ?

La réponse est hélas, évidente : vous êtes perdus sur Pandora, travaillant sur les suites d'Avatar. Et si personne ne pourra vous reprocher de vouloir travailler sur cet univers que vous promettez visuellement incroyable, on est tout de même en droit de vous poser la question : qui veut voir ces suites, si ce n'est vous ? Avatar est l'un de vos moins bons films, œuvre hybride ayant du mal à trouver sa place et manquant cruellement d'originalité. Seule la mise en scène brille. Et encore vous avez fait mieux. Si l'on vous aime lorsque vous vous amusez avec des aliens, des robots et des paquebots, on vous apprécie beaucoup moins lorsque vous réalisez Pocahontas avec des Schtroumpfs géants. L'image est grossière mais on nous comprendra. Et vous nous pardonnerez.

Car cette lettre n'est pas vraiment écrite pour râler, elle est surtout écrite pour vous faire plaisir. C'est vrai quoi, vous nous manquez. Et puis franchement quitte à faire un nouveau film Terminator et reprendre vos idées, autant que vous le réalisiez vous-même. George Miller, attaché à Mad Max depuis ses débuts a fait un retour fracassant sur le devant de la scène avec Fury Road. On a beau ne pas trop cracher sur Alan Taylor (mais plus sur Patrick Lussier et Laeta Kalogridis, les scénaristes), ça aurait été tout de même fameux un nouveau Terminator avec vous derrière la caméra. Là ça aurait eu de la gueule. Et ça en aurait eu d'autant plus que Genisys n'est pas si mauvais que ça. Il lui manque juste de la cohérence et du cœur. Ce que vous auriez pu lui donner. En attendant niveau cœur, on se contente de regarder celui d'Emilia Clarke, parfaite héritière de Linda Hamilton en Sarah Connor.

Mais sincèrement, vous vous plaisez tant que ça sur Pandora ?

Par Alexandre Coudray

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD