DOSSIER : Festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2019


Festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2019

Deuxième plus important événement autour du septième art en France, le Festival du court métrage de Clermont-Ferrand en est à sa 41ème année d'existence. Plus le temps passe, plus le public est nombreux à venir dans le centre de la France, au chef-lieu du département du Puy-de-Dôme, pour découvrir la très chargée sélection du Festival.

58 pays composent la sélection de la compétition internationale tandis que 54 courts métrages français sont projetés dans le cadre de la compétition nationale. Un chiffre conséquent pour une proposition plurielle et parfois atypique : c'est l'attendue compétition Labo qui, à ce titre, offre à voir les œuvres les plus inattendues du Festival. Autour de ces trois grandes compétitions, des figures du cinéma pour juger ces nombreux courts métrages : on retrouve notamment parmi les noms marquants le réalisateur britannique Steve Hawley dans le jury international, la réalisatrice française Claire Denis dans le jury Labo ou encore le comédien Vincent Macaigne dans le jury national. Du 1er au 9 février, le Festival propose également une rétrospective nommée "Ô Canada, Québec, Premières Nations, etc." retraçant près de vingt ans de courts métrages d'outre-Atlantique. Une belle occasion de (re)découvrir les premiers pas des cinéastes Jean-Marc Vallée (Dallas Buyers Club) et Denis Villeneuve (Blade Runner 2049, Premier Contact). Dans cette grande messe du court métrage, la diversité est telle que même la 3D est à l'honneur au travers d'une sélection de films utilisant ce procédé habituellement cantonné aux longs métrages dans les salles sombres. Plus que de nombreux spectateurs (plus de 165 000 en 2018), Clermont-Ferrand accueille en parallèle du Festival le Marché du Film Court, un espace vital pour le développement et la distribution du court métrage à travers le monde : le gymnase Fleury où se déroule l'événement voit ainsi, durant les cinq jours du marché, près de 3500 professionnels défiler. Lieu de rencontres, de naissances, mais aussi de découvertes, le Festival est assurément le moment privilégié de cet autre cinéma qu'est le court métrage.

Par Pierre LARVOL

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD