DOSSIER : L’Âge d’or du cinéma japonais – Volume 2


L’Âge d’or du cinéma japonais – Volume 2

Continuant son parcours démarré fin 2016 autour du cinéma japonais, Carlotta a édité ce 15 octobre 2015 le deuxième volume de L’Âge d’or du cinéma japonais 1935-1975, ici sous la forme d'un Dictionnaire des acteurs et actrices japonais.

Co-écrit par Tomuya Endo et Pascal-Alex Vincent, cette première édition du dictionnaire, vendue 59.99€, fait 276 pages (dont 250 photos) et vient avec 4 DVDs : Quand une femme monte l'escalier (Mikio NARUSE, 1960, inédit en France), Le goût du saké (Yasurjiô OZU, 1962), Aveux, théories et actrices (Kijû YOSHIDA, 1971) et le documentaire de 80 minutes Mifune : Le dernier des samourais (Steven Okazaki, 2015, inédit en France). Cette édition Livre + DVD est limitée à 1 500 exemplaires et exclusive à la FNAC, et on suppose que comme pour le premier volume, une édition plus simple mais moins chère (ou vice versa, selon les priorités de chacun) sera imprimée lorsque / si ces 1 500 exemplaires sont écoulés.

La liste des acteurs traités sont : Kazuo HASEGAWA, Raizô ICHIKAWA, Yûjirô ISHIHARA, Shintarô KATSU, Yûzô KAYAMA, Toshirô MIFUNE, Rentarô MIKUNI, Masayuki MORI, Tatsuya NAKADAI, Ganjirô NAKAMURA, Eiji OKADA, Chishû RYÛ, Takashi SHIMURA, Ken TAKAKURA et Tetsurô TAMBA.

Côté actrices, on trouve : Ruriko ASAOKA, Setsuko HARA, Shima IWASHITA, Kyôko KAGAWA, Keiko KISHI, Michiyo KOGURE, Machiko KYÔ, Hibari MISORA, Mariko OKADA, Nobuo OTOWA, Haruko SUGIMURA, Hideko TAKAMINE, Kinuyo TANAKA, Ayako WAKAO et Isuzu YAMADA.

Ce total de 30 acteurs et actrices est évidemment bien plus faible que les 101 cinéastes qui peuplaient le premier volume, et on pourrait s'étonner de quelques absences notables, comme celles d'Akira KOBAYASHI, Sonny CHIBA, Joe SHISHIDO, Meiko KAJI, Yoshiko YAMAGUCHI ou Sumiko (Junko) FUJI, interprètes dont les périodes d'activité semblent pourtant parfaitement s'intégrer à ce dictionnaire.

Cependant, ce nombre réduit de personnalités permet une illustration plus riche en photos tout en conservant des textes assez longs. Délaisser la multitude d'auteurs du premier volume au profit d'un unique couple de plumes permet aussi d'harmoniser les styles d'écriture des bio-filmographies. Ainsi, contrairement au premier volume qui semblait choisir un grand nombre d'entrées parfois peu approfondies, ce second volume semble faire le choix de ré-équilibrer quantité et moindre concision. Les modules font maintenant entre 3 et 7 pages (photos incluses), pour des bio-filmographies plus longues et plus complètes.

A première vue, on pourra cependant trouver que le plus petit nombre d'entrées se fait au profit de figures bien plus classiques parmi cet âge d'or japonais, mais au détriment les acteurs et actrices fétiches de l'exploitation japonaise (notamment chez les Nikkatsu), qui laissent la place aux interprètes fétiches d'Ozu (Chishû RYÛ et Setsuko HARA), Naruse (Hideko TAKAMINE), Kurosawa (Tatsuya NAKADAI et Toshirô MIFUNE) ou Mizoguchi (Kyôko KAGAWA et Kinuyo TANAKA).

Dans l'ensemble cependant, on appréciera à nouveau le travail éditorial effectué ici et qui permettra très certainement aux curieux de découvrir un peu plus ce cinéma et ses interprètes, là où les habitués apprendront probablement moins de choses (quoique).

On apprécie aussi l'inclusion du documentaire sur Toshiro MIFUNE, qui complète astucieusement ce type de livre.

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD