DOSSIER : Festival International du Film d'Animation 2018


Festival International du Film d'Animation 2018

Du 11 au 16 juin prochain, la ville d'Annecy en Haute-Savoie accueille le Festival international du film d'animation. Au programme de cette quarante deuxième édition, une très large sélection d’œuvres : près de 500 films seront en effet projetés durant la semaine du Festival. Des longs et courts métrages, en compétition pour certains. Plus que des projections, c'est également une belle occasion d'explorer l'envers du décor avec des rencontres, expositions et ateliers, pour mieux comprendre cette industrie. Un hommage est rendu cette année à l'animation brésilienne, en collaboration avec un autre événement qui se déroule au Brésil, l'Anima Mundi. Retro-HD sera présent au Festival d'Annecy afin de partager avec vous ce moment unique autour du film d'animation.

Composé du réalisateur brésilien Alê Abreu (Le Garçon et le Monde, prix du public à Annecy en 2014), de la compositrice Emily Loizeau et de l'éditeur Dan Sarto, le jury longs-métrages aura à décerner son prix parmi les dix œuvres présentées en compétition officielle. On y retrouve notamment Parvana de Nora Twomey, Miraï - ma petite soeur de Mamory Hosoda, Virus Tropical de Santiago Caicedo et Funan de Denis Do. Une sélection variée, s'adressant par ses multiples tons et histoires à différents public. Le chemin de la géopolitique, emprunté il y a maintenant de nombreuses années, affirme aujourd'hui plus encore l'engagement d'un cinéma qui souhaite dessiner et dresser le portrait d'un monde. Au détour des oeuvres, on parle aussi bien de l'Afghanistan que du mur israélien. Un voyage engagé, sérieux et assurément politique. Sur une note plus légère, le Festival est l'occasion de découvrir en avant première les moments forts de l'animation en salle cette année : Hôtel Transylvanie 3 ou encore Les Indestructibles 2 seront ainsi diffusé pour la première fois en France. Enfin, plus qu'un cinéma actuel, c'est aussi le patrimoine qui est salué à Annecy avec des oeuvres cultes comme Mon voisin Totoro de Hayao Miyazaki, qui souffle en 2018 sa trentième bougie.

Face au lac, cerné par les montagnes, la ville est aussi un idéal terrain de rencontres et d'opportunités. Il sera notamment possible d'échanger avec le réalisateur Michel Ocelot, présent pour son dernier film Dilili à Paris, diffusé en ouverture de l'événement lundi soir. On compte également parmi les invités Zabou Breitman (Hirondelles de Kaboul, en work in progress) et Golshifteh Farahani (Parvana, une enfance en Afghanistan). Difficile de manquer la présence de l'animateur et réalisateur Richard Williams, que l'on connaît surtout pour son travail sur Qui veut la peau de Roger Rabbit, parrain cette année de la MIFA Campus. De même, au coeur de la MIFA, se construit l'animation de demain avec un marché des films. Producteurs, vendeurs, distributeurs, l'industrie se retrouve dans ce cadre privilégié. Finalement, le Festival d'Annecy a comme une allure de grande messe de l'animation.


 Nos articles :

Par Pierre LARVOL

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD