DOSSIER : Festival de Cinéma Européen des Arcs 2017


Festival de Cinéma Européen des Arcs 2017

Niché dans les Alpes près de la frontière italienne, à divers lieux et altitudes, le Festival de Cinéma Européen des Arcs célèbre en fin de cette année le Septième Art issu de notre continent. Une neuvième édition qui met notamment en compétition une sélection de films pour remporter le prix du festival, la bien nommée « Flèche de Cristal ». Mettre en avant la variété du catalogue cinématographique européen au travers de ses oeuvres singulières, tel est le pari de ce festival qui a attiré l’année passée pas moins de 20 000 spectateurs. Un cadre idéal pour découvrir, mais pas seulement : il est aussi question de création. En effet, c’est également un moment privilégié pour les professionnels du milieu (distributeurs, exploitants, etc.) de se rencontrer et de faire peut-être naître des oeuvres du cinéma européen de demain. Retro-HD a durant quelques jours assisté à l’édition 2017 du festival savoyard, qui se tient du 16 au 23 décembre, une occasion justement de vous faire découvrir dans les grandes lignes ce sommet cinématographique européen.

Cette année, c’est l’Allemagne qui est à l’honneur avec 13 oeuvres provenant de l’outre-Rhin. L’occasion de rencontrer pour la première fois en France certains films (Axolotl Overkill de Helene Hegemann) et d’en redécouvrir certains autres (Victoria de Sebastian Schipper), le focus permettant de découvrir aussi bien les talents confirmés et émergents du cinéma allemand. Le coeur du festival reste cependant à trouver du côté de la compétition officielle, avec au programme dix films. La réalisatrice Céline Sciamma est cette année à la tête du jury long métrage, on peut également compter parmi les membres évidemment éclectiques du jury la comédienne Clotilde Courau, l’acteur/réalisateur Sami Bouajila ou encore le compositeur russe Evgueni Galperine. Parmi les films en compétition, on retrouve des oeuvres de différents pays européens : Lean on Pete d’Andrew Haigh (Royaume-Uni - le titre du film reste provisoire en France), Le Capitaine de Robert Schwentke (Allemagne), La mauvaise réputation d’Iram Haq (Norvège), Mademoiselle Paradis de Barbara Albert (Autriche/Allemagne) ou encore Scary Mother d’Ana Urushadze (Georgie). Nous ne manquerons pas de partager avec vous nos impressions concernant plusieurs films diffusés dans le cadre de la compétition.

Outre les longs métrages, les formats plus courts ont également le droit à une compétition. Un jury chapeauté par le réalisateur Rémi Bezançon et composé au total de sept professionnels, avec notamment l’actrice Frédérique Bel et le comédien Swann Arlaud. Durant une semaine, pas moins d’une centaine de films furent projetés aux Arcs, partagés entre les 8 salles de projections du site. Curiosité d’un festival bien logé : il était même possible d’assister à la diffusion de courts métrages dans un igloo, à plus de 2000 m d’altitude. Concocté pour débuter en même temps que la saison d’hiver, le Festival de Cinéma Européen des Arcs continue de montrer l’étendue du paysage cinématographique continental, en permettant grâce à ses différents volets de créer et promouvoir le Septième Art européen d’aujourd’hui, mais aussi de demain.

Par Pierre LARVOL