DOSSIER Kate Beckinsale : son compte Instagram est-il plus passionnant que sa carrière ?

Kate Beckinsale : son compte Instagram est-il plus passionnant que sa carrière ?

Pour la quatrième fois de sa carrière, Kate Beckinsale endosse avec Underworld : Blood Wars le rôle de la guerrière vampire Selene, le personnage le plus emblématique de sa filmographie. La sortie de cet opus intitulé Blood Wars en salles depuis le 15 février (et clairement le plus mauvais film d’une saga qui s’essouffle) est l’occasion de s’attarder un peu sur Kate Beckinsale, sa carrière et son compte Instagram.

Non, pas de mauvaise blague ici. La problématique énoncée dans le titre de cet article est bien sérieuse mais, attention, dénuée de méchanceté. Car pour tout adolescent ayant grandi en regardant la saga Underworld (et en appréciant même les deux premiers films pendant un moment, pauvres de nous), Kate Beckinsale a tout notre amour. En effet, même en grandissant, l’actrice est tout simplement impossible à détester. Elle n’est jamais mauvaise croyant à fond dans ses rôles (c’est bien la seule qui se prend encore au sérieux dans Underworld) et a montré une jolie palette de jeu à qui était bien disposé à la faire tourner. Car le drame de Kate Beckinsale, c’est bien évidemment sa carrière. Adulée par une solide communauté de fans pour Underworld, il faut tout de même chercher ailleurs dans sa filmographie pour l’apercevoir moins monolithique.

Avec quasiment une quarantaine de films à son actif, l’actrice n’a pas beaucoup marqué les esprits. Outre Underworld, on l’a vue dans Pearl Harbor, dans le peu glorieux Van Helsing (qui bizarrement reste très bien en tête), dans l’oubliable remake de Total Recall et dans le beaucoup plus classe Aviator de Scorsese où elle campait une Ava Gardner malheureusement peu présente à l’écran. Ses plus beaux rôles, elle les doit à Whit Stillman qui a eu l’intelligence de l’éloigner de ses rôles habituels avec Les derniers jours du disco et Love and Friendship dans lequel elle trouve certainement son meilleur rôle en Lady suave, manipulatrice et d’une mauvaise foi absolue. Mais évidemment, Whit Stillman n’est pas le réalisateur le plus en vue d’un public qui commence même à bouder les aventures de Selene dans Underworld, en témoigne le démarrage timide de Blood Wars aux États-Unis.

À part ses films, Kate Beckinsale se montre très active sur Instagram. Un moyen de rester en contact avec le public et de montrer qu’elle n’est pas seulement l’actrice d’Underworld et de plein d’autres films dont certains ont oublié le titre. Qu’elle agisse sous le coup d’une impulsion marketing ou non sur Instagram, c’est en tout cas le réseau social sur lequel on la découvre sous un autre jour. On la savait très belle (elle l’est d’ailleurs encore plus aujourd’hui qu’il y a 20 ans), on la savait irrésistible avec son accent anglais, mais on ne la savait pas aussi drôle.

Là où les stars versent dans la promo, font passer des messages politiques ou montrent leurs fesses, il semble que Kate Beckinsale ait décidé de faire rire. La stratégie (car il s’agit malgré tout de mise en scène même si elle reflète sa personnalité) fonctionne très bien. Loin de se parer de glamour, l’actrice s’y montre visiblement très simple et très drôle. S’enlevant volontairement une part de sensualité, elle n’en demeure pas moins très belle et joue des clichés. Quand elle publie une photo sexy, le commentaire l'accompagnant l’est beaucoup moins. Posant en tenue légère avec les mains dans les cheveux, elle mentionne l’odeur de ses aisselles. Une photo un peu glamour d’elle devant des plantes ? Elle plaisante sur le fait qu’elle aime mettre ses fesses devant des plantes. La meilleure photo de son compte ne la met même pas en scène : il s’agit d’une corbeille de fruits qu’elle a réarrangé pour qu’une banane ait l’allure d’un pénis, mentionnant au passage qu’elle ne peut pas s’empêcher de le faire dès qu’elle passe devant des fruits. Ce qui est brillant avec son compte Instagram, c’est qu’elle démystifie l’actrice que l’on fantasmait. En brisant son image glamour, elle en donne une autre qui est finalement beaucoup plus forte car beaucoup plus rare : celle d’une femme simple et accessible avec qui l’on pourrait très bien être pote. On se verrait bien boire une bière avec elle tout en osant faire une blague vaseuse à laquelle elle rigolerait franchement.

Ce qui rassure dans ce constat, c’est qu’à travers son compte Instagram, Kate Beckinsale martèle de façon humoristique que tout ça n’est que du show-business, mais qu’au-delà de tous ces tapis rouges et de ces pirouettes hollywoodiennes, elle est finalement comme tout le monde. Contrairement à plusieurs stars, l’actrice ne semble alors pas se raconter dans ses films mais plutôt sur Instagram. Sa carrière, apparaissant quasiment sans ligne de conduite, semble alors être le fruit d’une volonté de s’amuser, de prendre les rôles qui viennent de manière aléatoire. On rêve cependant de la voir un jour dans un grand rôle, un de ceux qu’elle mérite et dans lequel elle serait certainement magnifique. Avec son humour et sa classe, on l’imagine très bien dans l’univers de la série Fargo voire même dans le cinéma des frères Coen. On l’imagine très bien partout en fait, on la soupçonne capable de tout, même de nous décevoir une nouvelle fois en signant pour un nouveau Underworld… Mais tant pis, on l’aime quand même et il nous restera toujours son compte Instagram…

Alexandre Coudray

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.