Critique Game of Thrones - Saison 7 (Game of Thrones - Season 7)

Game of Thrones - Saison 7
En dépit d'un léger faux rythme, selon les épisodes, la saison 7 se place malgré tout parmi les meilleures saisons de la série, n'étant pas avare en points d'orgue.

Verdict Note : Exceptionnel ! Exceptionnel !

Par David Speranski

Critique de la Série

Après l'éclatante réussite de la saison 6, les showrunners de Game of Thrones, David Bénioff et D.B. Weiss se trouvaient confrontés à un redoutable écueil. Terminer en une seule septième saison de dix épisodes (mais trop d'événements se pressaient dans la chronologie de l'histoire) ou couper le reste de la série en deux saisons équitablement réparties au risque de faire de la saison 7 une simple saison de transition. Ils ont opté pour le second choix qui présentait à la fois des avantages et des inconvénients.  

En dépit d'un léger faux rythme, selon les épisodes, la saison 7 se place malgré tout parmi les meilleures saisons de la série, n'étant pas avare en points d'orgue.

Alors que les saisons précédentes étaient toutes composées de dix épisodes, ce qui a parfois entraîné des lenteurs, notamment lors des saisons 4 et 5, où la narration commençait à se détacher de manière incertaine des ouvrages de George R.R. Martin. la saison 7 est pour la première fois concentrée sur un nombre réduit d'épisodes, sept au total. Au départ, on pense même qu'il s'agit d'une excellente idée, les saisons étant parfois trop longues. Mais, bizarrement, peut-être en raison du temps réduit qu'il a fallu pour concocter cette saison 7, elle fonctionne sur une espèce de faux rythme, à la fois un peu lente dans certains épisodes et trop rapide et accélérée dans d'autres. 

Cette saison 7 possède ainsi ses moments forts mais tous ne relèvent pas de batailles ou de scènes à grand spectacle, bien au contraire. On peut même considérer que, par manque de temps (?), l'attaque de la flotte des Greyjoy par leur oncle Euron s'avère filmée de manière assez brouillonne, ainsi que, de manière plus surprenante, l'épisode 6, Au-delà du Mur, qui souffre également de compressions spatio-temporelles, alors qu'il fait déjà plus d'une heure. En revanche, les épisodes 2, Née du Typhon, en s'attardant un peu trop sur des personnages a priori secondaires (Missandei, Jorah, Samwell), et 7, Le Dragon et le Loup, manquant de rythme, en raison de sa longueur exceptionnelle (1h19, ce qui en fait l'épisode le plus long de la série sur les sept premières saisons), auraient pu gagner en intensité. Game of Thrones a tellement bâti sa renommée sur son nombre de morts par saison et son sens du spectaculaire, que le spectateur lambda s'avère déçu s'il n'obtient pas son quota de l'un ou de l'autre. Or cette réputation fait passer au second plan le fait que Game of Thrones est majoritairement composée de scènes dialoguées, magistralement interprétées par une troupe de comédiens irréprochables et correspondant à plus de cent pour cent aux personnages, ce qui est suffisamment remarquable pour être noté. En dépit d'un léger faux rythme, selon les épisodes, la saison 7 se place malgré tout parmi les meilleures saisons de la série, n'étant pas avare en points d'orgue.  

D'un point de vue stratégique, les grands ensembles sont constitués et clarifiés: le Roi de la Nuit au-delà du Mur, Jon Snow et Sansa au Nord, Daenerys et Tyrion à Peyredragon et enfin Cersei et Jaime Lannister au Sud, à Port-Réal. Cette saison 7 est surtout l'occasion de trois grandes réunions inédites qu'on attendait depuis la fin de la saison 1 : les retrouvailles des Stark survivants (Bran, Arya et Sansa, dans l'épisode 4), la rencontre de Jon Snow et de Daenerys (cf. épisode 3), qui pourrait avoir des conséquences tragiques en raison de leur attirance mutuelle et de leur lien de parenté et enfin le conciliabule à ciel ouvert, à Fossedragon, (cf. épisode 7) où tous les prétendants au Trône sont présents, hormis la fratrie Stark, restée à Winterfell, afin d'adopter une position commune face aux Marcheurs Blancs.   

Par conséquent, les grands moments de cette saison sont plutôt l'épisode 1, Peyredragon, parfaite ouverture pour exposer les enjeux, avec cette phrase ironique de Daenerys, "On peut commencer?", le 3, La Justice de la Reine, montrant enfin la rencontre Daenerys-Jon Snow et la fin émouvante et digne de Dame Olenna Tyrell (Diana Rigg), le 4, Les Butins de guerre, avec cette superbe charge de Daenerys et de Drogon, sur l'armée des Lannister, la mort douloureuse et la transformation traumatisante de Viserion en dragon-zombie, l'un des moments les plus déchirants de la série (épisode 6), montrant que les dragons sont loin d'être invulnérables, et enfin l'exécution de Lord Baelish dans le dernier épisode.   

Comme l'on peut l'observer, les moments forts ne manquent pas dans cette septième saison. Pourtant les séquences qui marquent le plus sont peut-être de simples échanges de dialogues à couteaux tirés où certains, véritables Stradivarius, s'illustrent de manière virtuose. Citons en particulier les échanges stratégiques entre Daenerys (Emilia Clarke) et Tyrion (Peter Dinklage), la confrontation entre Cersei (Lena Headey) et Tyrion dans l'épisode 7 et toutes les passes d'armes à coups de dialogues affûtés entre Sansa (Sophie Turner) et Arya (Maisie Williams). Ces dernières n'avaient que 13 ans quand elles ont commencé la série : elles sont devenues sous nos yeux de grandes actrices. Il reste à espérer que le temps pris pour produire la saison 8 (un peu moins de deux ans) aura porté ses fruits et permis de mieux finaliser ce qui aura légèrement manqué à cette saison 7 pour être parfaitement irréprochable. 

Informations

Détails de la Série Game of Thrones - Saison 7 (Game of Thrones - Season 7)
Origine Etats Unis Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Série Genre Drame
Version TV Durée 52 '
Sortie 16/07/2017 Reprise -
Réalisateur Multiples Compositeur Ramin Djawadi
Casting Sean Bean - Lena Headey - Peter Dinklage - Kit Harington - Nikolaj Coster-Waldau - Emilia Clarke - Michelle Fairley - Sophie Turner - Maisie Wiliams - Isaac Hempstead-Wright - Richard Madden - Jack Gleeson - Alfie Allen - Rory McCann
Synopsis Après un été qui a duré près de dix ans, l’hiver est arrivé. Daenerys Targaryen, accompagnée de son armée et de ses dragons, se dirige vers Westeros à la recherche de nouveaux alliés. De son côté, Jon Snow cherche à unifier les maisons du nord ainsi que les Sauvageons pour affronter l’armée des Marcheurs Blancs qui approche. A Port-Réal, Cersei Lannister, plus isolée que jamais, a repris le trône de fer et s’efforce de conserver le pouvoir. Pour s’opposer à la menace de l’armée des morts menée par le Roi de la Nuit, des alliances inattendues seront nécessaires.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques