CRITIQUE : The Mindy Project - saison 5 (The Mindy Project - Season 5)


The Mindy Project - saison 5

Critique de la Série

À la fin de sa quatrième saison, The Mindy Project nous avait laissés face à un dilemme : qui choisirait Mindy ? Jody, le docteur charmant et arrogant avec qui elle n’a pas « l’étincelle », ou bien Danny, son ex-fiancé en route pour l’autel avec une autre femme, mais qui a clairement encore des sentiments pour elle ? Cette question nous laissait présager une cinquième saison exploitant ce triangle amoureux jusqu’à l’usure et un rapprochement entre Mindy et Danny qui finirait par sceller leur réconciliation. Cependant, détournant toutes les attentes de ses fans, la créatrice Mindy Kaling choisit une autre voie : la série évacue notre interrogation dès son premier épisode, en évinçant totalement le personnage de Danny de la saison entière (l’acteur Chris Messina étant occupé sur d’autres tournages). Une autre question nous taraude alors : la série peut-elle survivre sans son personnage masculin principal ?

Moins passionnante dans sa trame sentimentale que dans ses élans militants, The Mindy Project se montre pourtant, dans sa cinquième saison, toujours aussi savoureuse grâce à la fantaisie de son héroïne drôle et romantique.

A priori oui, puisque le premier épisode nous promet une émancipation inattendue : à la manière d’une Bridget Jones courant sous la pluie pour rejoindre l’amour de sa vie, Mindy va annoncer à ses deux prétendants qu’elle préfère rester célibataire et prendre du temps pour elle. Une décision qui remettait joyeusement en cause les enjeux de la série, presque exclusivement centrée sur la « chasse » amoureuse sans répit de son héroïne et ses rêves de romance parfaite. Malheureusement, ce projet-là ne dure pas longtemps, puisque dès le deuxième épisode, Mindy tombe sous le charme de Ben, un jeune infirmier divorcé et père d’une adolescente de treize ans. La promesse d’une indépendance féminine s’étiole alors et Danny, notre italien macho préféré, se voit donc remplacé par un jeune premier un peu lisse, qui n’a pas grand-chose à apporter à la série à part une tête d’ange et quelques disputes un brin répétitives.

La saison 5 de The Mindy Project s’intéresse alors bien moins au personnage de Ben qu’à l’évolution de Mindy à son contact. La jeune femme, qui a toujours rêvé d’épouser un homme blanc, beau, riche et conforme aux acteurs des comédies romantiques qu’elle adore, se confronte à ses propres chimères lorsqu’elle découvre que son nouveau petit ami n’est pas de ce bois-là. Habitant le New Jersey plutôt que le chic Manhattan, petit infirmier plutôt que grand docteur, passionné de geekeries en tous genres plutôt qu’intello-bobo, « Basic-Ben » est un garçon lambda sans prétention ni rêves de gloire. Depuis toujours autocentrée et fascinée par la vie des stars, Mindy devra se remettre en question pour sauver sa relation naissante, en faisant preuve d’altruisme et d’ouverture à l’autre. Ces actes salvateurs se cristallisent avec humour et tendresse dans l’épisode 8, où Mindy revit cent fois la même journée comme dans le film Un Jour sans fin, pour enfin apprendre de ses erreurs.

Le temps d’un épisode, la série s’éloigne même des tribulations sentimentales de son héroïne pour s’intéresser à sa carrière professionnelle. Dans l’épisode 12, Mindy postule pour devenir dirigeante du service obstétrique de l’hôpital. Face à un jury « digne d’un film de Clint Eastwood », composé uniquement d’hommes blancs dans leur soixantaine, Mindy n’est pas prise au sérieux. Sont mises sur le tapis son aptitude à gérer ses émotions féminines sur son lieu professionnel et sa capacité à combiner un travail stressant et l'éducation de son enfant, sachant qu'elle est une mère fraîchement célibataire. Après avoir subi ces questions sexistes, Mindy s’interroge : sa vie serait-elle plus facile si elle était née dans la peau d’un homme blanc ? Le lendemain, la jeune femme se réveille sous les traits d’un caucasien blond et athlétique et découvre les privilèges qui sont les siens, dans une société où les femmes et les personnes de couleur ne sont pas encore considérées à leur juste valeur professionnellement parlant, mais également dans leur quotidien et leurs relations avec les autres. Dans cet épisode éminemment engagé, Mindy Kaling prône une entraide entre les privilégiés de ce monde et les laissés-pour-compte, mais encourage également les minorités à se soutenir mutuellement, pour plus d'humanité et moins d'inégalités.

Dans un épisode éminemment engagé, Mindy Kaling prône une entraide entre les privilégiés de ce monde et les laissés-pour-compte, mais encourage également les minorités à se soutenir mutuellement, pour plus d'humanité et moins d'inégalités.

Moins passionnante dans sa trame sentimentale que dans ses élans militants - la série aborde également les différences salariales en milieu hospitalier et les relations homosexuelles -, The Mindy Project se montre pourtant, dans sa cinquième saison, toujours aussi savoureuse. Grâce à la fantaisie de son héroïne drôle et romantique, et des personnages secondaires qui reprennent forme après un passage à vide dans la saison dernière - Jeremy trouve peu à peu la voie d'une relation sérieuse et Morgan, éternel bon copain, se montre touchant face à son incapacité à trouver le grand amour -,  la série ne perd rien de sa volonté de dépeindre les tribulations amoureuses et professionnelles d'une femme d'aujourd'hui et de sa capacité à réinventer la comédie romantique en y insufflant une bonne dose de réalisme. Ce procédé est d'ailleurs repris à la fin du dernier épisode, dans une situation de romance ultime : alors que Mindy va enfin concrétiser son rêve de mariage, son regard inquiet, qui constitue le cliffhanger en demi-teinte de cette cinquième saison, nous abandonne emplis de questions, bien plus soucieux que rêveurs.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Informations

Détails de la Série The Mindy Project - saison 5 (The Mindy Project - Season 5)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Série Genre Comédie - Romance
Version TV Durée 22 '
Sortie 04/10/2016 Reprise -
Réalisateur Mindy Kaling Compositeur
Casting Jack Davenport - Garrett Dillahunt - Chris Messina - Beth Grant - Ryan Hansen - Ike Barinholtz - Bryan Greenberg - Mindy Kaling - Ed Weeks - Xosha Roquemore - Fortune Feimster - Rebecca Rittenhouse - Tipper Newton - Kimrie Lewis-Davis - Casey Wilson
Synopsis Mindy Lahiri, une femme médecin trentenaire, gaffeuse, impatiente et désespérément romantique, estime que le moment est venu pour elle de prendre de bonnes résolutions afin que la chance puisse enfin lui sourire en amour et dans tous les autres domaines. Elle a l'intention d'être plus ponctuelle et moins dépensière, de lire plus de livres et de perdre du poids ! En devenant parfaite, elle espère tout naturellement rencontrer enfin son homme parfait..

Par Emilie BOCHARD