CRITIQUE : Top of the Lake saison 2 (Top of the Lake China Girl: season 2)


Top of the Lake saison 2

Critique de la Série

C'était l'un des grands événements du 70ème Festival de Cannes, la présentation de l'intégrale de Top of the Lake saison 2 créée et réalisée par Jane Campion, la réalisatrice néo-zélandaise de La Leçon de piano et à ce jour la seule femme détentrice d'une Palme d'or. Ce fut un tel événement que les deux salles du Palais des Festivals qui le programmaient furent très vite prises d'assaut, ce qui réserva l'accès à quelques privilégiés dont nous fûmes. Dans l'une des deux salles, Jane Campion, ses acteurs (Elisabeth Moss, Gwendoline Christie, Alice Englert) et son équipe de production sont même restés avec nous pour partager ce marathon télévisuel sur grand écran et s'enquérir de nos impressions sur cette deuxième saison très attendue.

Le grand thème de cette saison est en fait la maternité, comment on l'envisage, comment on la vit, comment on la remplace, tandis que la saison 1 se concentrait davantage sur la protection de l'enfance à travers le démantèlement d'un réseau pédophile.

Or cela laisse peu de prise aux doutes: Top of the Lake : China Girl tient largement toutes ses promesses et a même été pour beaucoup l'une des meilleures choses vues à Cannes cette année, cinéma et séries confondus. Pour ceux qui n'étaient pas sensibles au rythme assez lent mais fascinant de la première saison et à ses paysages néo-zélandais de fin du monde, la seconde démarre sur les chapeaux de roue à Sydney. On y retrouve l'inspecteur Robin Griffin (Elisabeth Moss, parfaite) quatre ans plus tard, ne s'étant pas forcément remise du dénouement de la saison 1.

Elle va faire équipe avec Miranda (Gwendoline Christine, échappée de Game of Thrones) pour tenter d'élucider le meurtre d'une escorte chinoise. Pour ce faire, elle va être obligée de se plonger dans les méandres de la FIV, de la PMA et de la GPA, pendant qu'elle sera également confrontée au retour de son enfant prodigue et cachée. Car le grand thème de cette saison est en fait la maternité, comment on l'envisage, comment on la vit, comment on la remplace, tandis que la saison 1 se concentrait davantage sur la protection de l'enfance à travers le démantèlement d'un réseau pédophile. Robin Griffin doit gérer ses relations avec son enfant pendant son enquête délicate, tandis que Miranda, sa coéquipière, est enceinte. La famille d'accueil de la fille de Robin s'est recomposée avec une mère qui a accompli son coming out lesbien (Nicole Kidman, décidément en très grande forme en ce moment). Tout renvoie donc à la maternité et à la manière d'élever son enfant dans le monde actuel.

Grâce à une musique obsédante, signée Mark Bradshaw, un travail d'écriture et de montage exceptionnel et une direction d'acteurs largement au-dessus du tout-venant, Top of the Lake saison 2 s'impose comme une très grande réussite. On ne sait plus d'ailleurs si c'est de la télévision ou du cinéma, tant la qualité de cette série éclate au grand jour. Jane Campion tranche la question, en affirmant qu'il s'agit pour elle d'un roman avec des chapitres. La série sera diffusée à la rentrée, en septembre 2017. Ne la manquez pas.

Verdict Note : Exceptionnel ! Exceptionnel !

Informations

Détails de la Série Top of the Lake saison 2 (Top of the Lake China Girl: season 2)
Origine Australie Signalétique Tous Publics
Catégorie Série Genre Drame
Version TV Durée 360 '
Sortie 07/09/2017 Reprise -
Réalisateur Ariel Kleiman - Jane Campion Compositeur Mark Bradshaw
Casting Nicole Kidman - Alice Englert - Elisabeth Moss - Gwendoline Christie
Synopsis Quatre ans plus tard, la détective Robin Griffin enquête sur la mort d’une mystérieuse femme asiatique, retrouvée sur une plage de Sydney.

Par David Speranski