CRITIQUE Sherlock - L'Abominable Mariée (Sherlock - The Abominable Bride)

Sherlock Saison 3

Critique de la Série

En attendant la quatrième saison de la série, les créateurs de Sherlock nous avaient dévoilé un épisode spécial intitulé « L’Abominable Mariée » diffusé le 1er janvier 2015. Cet épisode prend place plusieurs siècles auparavant dans une époque alternative. Dans une Angleterre du XIXe siècle, John Watson rentre blessé physiquement de la seconde guerre afghane. Il est à la recherche d’un logement tout comme Sherlock Holmes est à la recherche d’un colocataire. Scotland Yard a besoin de l’aide du détective pour résoudre une enquête criminelle. Cette enquête est particulière puisqu’elle porterait sur le fantôme d’une mariée qui vient se venger des hommes qui l’ont blessée.

Ce fantôme semble être l’ombre d’Irene Adler, le grand amour du détective, cheveux foncés, peau très pâle maquillée d’un rouge à lèvres couleur sang.

Cet épisode spécial rend hommage de façon admirable à l’époque de la création de l’univers du détective. C’est également un hommage à l’ensemble des trois premières saisons de Sherlock. Le début de l’épisode fait référence au premier épisode de la saison 1 introduisant Sherlock Holmes à son futur colocataire et ami, John Watson. Le docteur Watson écrit les articles relatant leurs enquêtes dans la presse. Il fait ainsi mention du récit sur Les Chiens de Baskerville, référence directe au deuxième épisode de la saison 2 et au roman de Sir Arthur Conan Doyle. John Watson devient également une belle référence à l’écrivain lui-même en incarnant un écrivain à l’écran.

Cette aventure est construite comme l’expression de l’inconscient du détective reconstituant entièrement ce monde en intégrant des détails appartenant à la réalité. Moriarty apparaît à travers le message « Miss Me » retrouvé sur un des corps poignardés. Chaque personnage de la série trouve sa place dans cet univers parallèle. Steven Moffat et Mark Gatiss jouent avec la réalité en altérant l’époque du XIXe par celle du XXIe siècle.

Cet épisode spécial rend hommage de façon admirable à l’époque de la création de l’univers du détective.

Cet épisode est admirable dans la composition de cet univers victorien. Dans des décors d’époque, les personnages de la série s’épanouissent sans technologie avec pour seul moyen de communication le télégramme. Le sujet de l’enquête et l’atmosphère dans laquelle elle prend place font penser à un conte macabre. La tension se trouve ainsi à son comble avec cette abominable mariée venant assassiner ses victimes. Cette mariée paraît à la fois envoûtante et fantomatique. Ce fantôme semble être l’ombre d’Irene Adler, le grand amour du détective, cheveux foncés, peau très pâle maquillée d’un rouge à lèvres couleur sang. Le détective affronte donc un mystère surnaturel filmé comme un thriller horrifique qui suscite la parfaite adhésion du téléspectateur.

Note : Un très bon moment en perspective. Verdict : Un très bon moment en perspective.

Man-ting SRON

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.