CRITIQUE : American Crime - Saison 1 (American Crime - Season 1)


American Crime - Saison 1

Critique de la Série

A la manière des séries anthologiques American Horror Story et American Crime Story, la série American Crime créée par John Ridley, se base sur des enquêtes criminelles. La première saison se concentre sur l'affaire de meurtre Matt Skokie, un ancien militaire, et de l’agression sexuelle de sa femme. L'affaire est suivie seulement par l’entourage du défunt militaire et de son épouse.

Entre violence physique et morale, c'est une Amérique carcérale défectueuse qui se dessine.

Toutes les communautés se divisent. Cette division est ethnique (afro-américaine, un “Américain de souche” (américain blanc de peau), mexicaine) et aussi religieuse (musulmane et catholique). Cette première saison défie les clichés. Elle expose un racisme inversé, c'est-à-dire un racisme qui n'est plus dirigé envers les minorités ethniques tel qu'il a été représenté au cinéma et à la télévision, mais un racisme fait envers les blancs. Du moins, c'est ce que clame la mère de famille, Barb Skokie incarnée par Felicity Huffman (Desperate Housewives). Son personnage déclare haut et fort que son fils a été victime de racisme puisque les suspects sont un Afro-américain et deux hommes d'origine mexicaine. L'actrice interprète une femme prête à tout pour faire condamner ces hommes pour ce crime racial. Au fur et à mesure que l'enquête se précise, des révélations sont faites sur son fils décédé. Elle est persuadée que ce ne sont que des mensonges tandis que son ex-époux Chuck Skokie, découvre la terrible vérité sur son propre fils. Barb nous pousse à la haïr et nous pouvons féliciter la comédienne d'interpréter un tel rôle. Ce personnage est détestable au point que son autre fils Mark, lui assure qu'elle est raciste. À plusieurs reprises, elle est confrontée à une attitude ambiguë de l'opinion publique. Certains pensent qu'elle défend simplement son fils et d'autres, la considèrent fondamentalement raciste. Son personnage ne prend pas conscience de cette confusion, ce qui montre un traitement assez subtil de ce sujet dans cette première saison.

Pour cette première saison, les comédiennes incarnent des femmes résistantes prêtes à tout pour leur famille qu'il s'agisse de Barb ou encore d'Aliyah (Regina King), la soeur de Carter Nix, suspect principal du meurtre. Convertie à l’Islam, Aliyah a adopté pour prénom la traduction musulmane de Dolores. Personnage charismatique, elle réclame que la justice soit rendue à son frère, un homme noir de peau, et souligne les failles de la justice américaine. Entre violence physique et morale, c'est une Amérique carcérale défectueuse qui se dessine. Le suspect, afro-américain, vit une historie d’amour avec Aubry Taylor, une blanche. Leur relation passionnelle mélangée à la drogue les détruit mutuellement. Leur amour est la seule possibilité d’une union entre les communautés, mais leurs entourages respectifs leurs rappellent constamment leur appartenance à deux mondes différents. Les femmes de cette série représentent une vraie source d'inspiration qui nous rappelle qu'à côté de chaque homme se tient une femme pour les aimer, les défendre et les soutenir.

Barb nous pousse à la haïr et nous pouvons féliciter la comédienne d'interpréter un tel rôle.

American Crime envisage des conflits très présents dans les sociétés actuelles. Le racisme s’installe de manière insistante, divisant toute la ville. Barb Skokie est convaincue qu’il s’agit d’un crime raciste. Ce personnage incarne une certaine ambiguïté autour du racisme. Elle tient un discours racial, mais on ne sait pas si elle est ou non raciste. Les communautés demeurent ainsi en conflit perpétuel, complètement déchirées, la série exposant de manière magistrale un dilemme peut-être insoluble.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Informations

Détails de la Série American Crime - Saison 1 (American Crime - Season 1)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Série Genre Drame
Version TV Durée 42 '
Sortie 05/03/2015 Reprise 06/01/2016
Réalisateur John Ridley Compositeur
Casting Benito Martinez - Timothy Hutton - Felicity Huffman - W. Earl Brown - Elvis Nolasco - Regina King
Synopsis La petite ville de Modesto en Californie est bouleversée par un crime odieux, soupçonné d'être raciste, qui divise les différentes communautés qui la compose.

Par Man-ting SRON