CRITIQUE : Dragon Ball Super


Dragon Ball Super

Critique de la Série

Dragon Ball Super – Vous êtes vraiment sûrs pour le « Super » ?

Si vous avez plus de 25/30 ans, vous connaissez ou vous avez grandi avec le club Dorothée. Et donc, a priori, Dragon Ball a contribué à faire de vous un fan de mangas qui s'amusait à crier sous l'eau Kamehameha en prenant la pause et à souffler aussi fort que possible pour se donner l'illusion de voir une vague d'énergie sortir de ses mains. Nous avons tous plus ou moins été une victime consentante du marketing de masse autour de cette licence pendant plus de 15 ans, presque contents de se faire avoir années après années. En effet, même si on pouvait tomber sur de sacrées arnaques - DB Final Bout et DB GT pour ne citer qu'eux - il y avait des perles qui trainaient par ci par là - DBZ Legends en mode je mets une allumette dans la PS1 car le jeu n'existait pas en Europe (les anciens savent de quoi on parle). Et puis, ça restait Dragon Ball, ce manga ayant égayé l’enfance de millions de gens avec l'un des personnages les plus charismatiques du monde : Vegeta (objectivité totale). Alors quand Toei Animation a annoncé qu'une nouvelle série allait sortir avec comme promesse de redonner à Vegeta ses lettres de noblesse ainsi qu'une toute nouvelle histoire originale, 2 mots étaient à l’ordre du jour : excitation et méfiance. Le traumatisme DB GT étant toujours frais, on se devait de ne pas céder à la nostalgie et notre enthousiasme d'enfant qui se transformait en SSJ dans la piscine sur lesquels Toei Animation comptait grandement... 

Et aujourd’hui, après 66 épisodes, le verdict est plus que clair : DB Super est une honte à tous les niveaux ! Tout est totalement à la ramasse dans cet anime et non, ce n'est pas parce qu'il y a 3 épisodes cool sur 66 épisodes que cette série est bonne ou qu’elle a du potentiel. N’importe quel autre anime se serait fait démonter au bout de 5 épisodes mais comme on parle de Dragon Ball, les gens deviennent aveugles & sourds. Malheureusement, cette série a beaucoup trop de défauts pour qu'on puisse la considérer comme intéressante et de bonne qualité. Quels sont-ils ? Voici selon nous les principaux :

  • Végéta passe son temps à se faire massacrer :

Rien à rajouter vs. la promesse d’origine de ce nouvel arc. Vegeta se fait encore et toujours massacrer et Goku est le meilleur. Le pire c’est qu’ils nous ont donné de l’espoir avec Frieza mais ils ont encore tout gâcher en oubliant leurs gonades aux vestiaires et faire gagner le gentil Goku… Il a quelques petits moments de bravoure (contre Black Goku par exemple) mais ça reste beaucoup trop sporadique et décevant.

  •   Animation en mode Aldi :
Même l'anime DBZ des années 80/90 en avait plus sous le capot !

Regardez la plupart des séries qui sortent depuis 10 ans comme Stein’s gate, Gundam 00, Tokyo Ghoul, Ghost in the Shell, Lelouch of the Rebellion, Mushishi ou Attack on Titans. Vous verrez que DBS est très nettement en dessous avec des animations d’élève de CM2 (Mon Dieu l’épisode 62…) et des combats mous et brouillons, à part celui Hit vs. Goku peut être. Même l'anime DBZ des années 80/90 en avait plus sous le capot ! Et encore une fois, non, ce n'est pas parce 2 épisodes ont une animation décente que l'on peut tout pardonner, surtout qu’on ne parle pas d’une licence totalement inconnue et sans potentiel

  •  Des nouveaux personnages en carton :

Le simple fait d'avoir ressuscité Frieza et d'utiliser un méchant qui s'appelle Black Goku devrait suffire à montrer l'imagination débordante dont fait preuve DBS... La plupart des autres personnages sont soit des copier-coller ou des swap-color de perso pré existant dans DBZ - ce qui aide pour créer et vendre facilement de nouvelles figurines - soit ont un charisme de loutre. Pour illustrer ce propos, voici 2 exemples :

  1. le Frieza du pauvre de l’autre univers pendant le tournoi, ce qui fait 2 Frieza en 40 épisodes quand même
  2. le 1er perso qu'affronte Goku dans le tournoi entre les 2 univers, le marshmallow géant (Sérieux ?!).

Beerus et Whis sont passables au mieux. Et n'allez pas dire que Zamasu est un badass, charismatique ou encore intéressant psychologiquement. Mettez-le à côté d’un Frieza ou même d’un Cell, il ne tient pas la comparaison. Il a par ailleurs exactement la même motivation qu’eux, alors que nous avons pu lire l’inverse à de nombreuses reprises sur la toile, donc rien d’original non plus. Même Hit a fait plus d'effet alors qu'il est 4 épisodes à l’écran ! 

  •  Un scenario ? De la cohérence ? Pardon, vous pouvez répéter la question ?

En parlant de scenario (si on peut appeler ça un scenario) avez-vous vu Resurrection F et Battle of gods ? Oui ? Déjà, nous compatissons... Ensuite, ça veut dire que vous avez vu 30% de DBS avec les 20 premiers épisodes... Appelez ça comme vous voulez, ça n’est rien d’autre que de la paresse intellectuelle honteuse ! Et puis on ne parle même pas des voyages dans le temps dans l'arc Trunks qui sont gérés en mode fête du slip "je change les règles comme je veux, rien à faire". En plus de cela rajoutez des WTF moments par ci par là du style Vegeta qui se fait battre avec une épée rose en 30 sec (par un SSJ rose...) c’est juste scandaleux... C'est aussi débile que Goku qui se fait avoir par un pistolet laser contre Frieza. Ou enfin la copine de Trunks qui veut lui faire gagner du temps contre black Goku au fusil à pompe. 

 Conclusion:

Pour l'amour de Dragon Ball, rebellez-vous, mettez-vous en colère et réveillez le Saiyan qui sommeille en vous !

On pourrait continuer encore longtemps, comme le fait que cet anime recycle absolument tout ce qu'il trouve dans d'autres anime ou meme dans Dragon Ball avec une mention spéciale pour le Mafuba, mais comme le dit l’expression « on ne va pas tirer sur l’ambulance » donc c’est mieux de s’arrêter là. DBS est mauvais et le monde va devoir s'y faire, comme par le passé avec DBGT. La nostalgie Dragon Ball n'a pas été assez forte pour nous faire aimer un anime qui est clairement défaillant dans tous les domaines. Cette même nostalgie qui a poussé beaucoup de gens ayant 25 ans ou plus à défendre DBS avec des arguments du type : « Arrête, ce n’est pas si mal ! » ou encore mieux « Moi tu sais je suis juste content de revoir DB ! ». Il ne faut pas s'étonner qu'après on nous ressorte les mêmes concepts / produits sans saveurs ni originalité si nous réagissons comme cela. Pour ce qui est du public plus jeune - 15/25 ans - c’est encore plus obscur de comprendre pourquoi il aime DBS avec la quantité astronomique de bons animes qu’il peut regarder aujourd’hui... On va mettre ça sur le compte du gap générationnel et le fait qu’à 30 ans ou plus, on est un vieux con.

Verdict Note : Monumentale Erreur ! Monumentale Erreur !

Informations

Détails de la Série Dragon Ball Super
Origine Japon Signalétique Tous Publics
Catégorie Série Genre Action - Aventure - Comédie - Animation - Arts Martiaux - Manga
Version TV Durée 23 '
Sortie 05/07/2015 Reprise -
Réalisateur Kimitoshi Chioka Compositeur Norihito Sumitomo
Casting Masako Nozawa - Ryo Horikawa - Hiromi Tsuru
Synopsis Six mois après la victoire des terriens contre Majin Boo, la vie a repris son cours. Mais la quiétude est troublée par le réveil de Beerus, le Dieu de la destruction qui a rêvé du Super Saiyan God, un guerrier de légende auquel il souhaite se mesurer. Ce songe l'amène à Gokû et Vegeta, le deux Saiyan de sang pur vivant sur Terre. Le Super Saiyan God va-t-il s'éveiller ? Et qui est Champa, cet individu semblable à Beerus mais aux allures bien plus maléfiques ?

Par Julien GORETTI