CRITIQUE : The Walking Dead : Saison 6 (The Walking Dead : Season 6)


The Walking Dead : Saison 6

Critique de la Série

Les années défilent, la mode du zombie semble avoir (enfin) atteint son climax. Pourtant, The Walking Dead ne démérite pas de son statut de favori. Extrêmement regardée et plébiscitée, cette série adaptée des romans graphiques de Robert Kirkman et Charlie Adlard est sur le point d’entamer sa septième saison aux États-Unis. Du côté de nos bacs vidéos, c’est la sixième saison qui s’offre un retour en force, de quoi revenir sur les événements riches en couleurs (hémoglobines ?) qui la parsèment avant de rentamer une nouvelle année. Cette sixième saison nous emmène au sein d’Alexandria, la ville renforcée dans laquelle Rick et sa famille ont posé leurs valises. La population est coupée en deux entre les partisans de Rick, qui a su se montrer impitoyable face au danger, et les partisans de Morgan, plus modérés. Les rodeurs s’amassent en nombre aux portes de la ville. Rick met en place un plan afin d’éloigner la gigantesque meute qui menace de faire s’effondrer les murs de la ville. Les habitants d’Alexandria devront également se préparer à affronter les Sauveurs, un gang de pillards mené par le terrible Negan. L’utopie sur laquelle s’est fondée Alexandria est menacée, les clans devront se souder afin de venir à bout d’une menace dont ils n’estiment pas encore la force de frappe.

The Walking Dead a encore de la ressource, plus que jamais !

Plus que jamais, The Walking Dead aura joué avec les nerfs des spectateurs. Faisant partie de ces séries impactées par la pause hivernale, les scénaristes conçoivent de mieux en mieux leur show scindé en deux parties bien définies. Avec cette saison 6, The Walking Dead consolide son rythme de croisière en deux fois 8 épisodes. Aucun temps mort, aucun passage superflu, cette sixième année replace l’action au cœur de ses priorités. Le temps de la réflexion est définitivement révolu, nos héros doivent agir vite et bien. Si l’on avait prédit lors de notre critique de la cinquième saison qu’il fallait préparer la boîte de Kleenex, cette année nous aura (presque) fait mentir. En effet, les scénaristes viennent titiller la corde sensible, jouent de ruses en faisant disparaître des noms du générique, montrent juste ce qu’il faut pour faire baliser le spectateur afin de lui offrir une réponse complète bien plus tard... Cette sixième saison met les nerfs à rude épreuve. Personne n’est intouchable et les coqueluches des spectateurs en prennent sacrément pour leur grade. Le temps des larmes recouvre doucement le ciel empli d’espoir qui recouvrait nos héros. Malgré tout ce suspense, les larmes couleront véritablement en début de septième saison, c'est une certitude cette fois-ci. Cette position charnière était essentielle pour The Walking Dead. La série ayant battu tous les records l’année précédente, il lui fallait amorcer la contre-attaque intelligemment. En décidant de faire patienter à n’en plus finir les fans des comics avec l’arrivée du fameux Negan en toute fin de saison, les showrunners démontrent que The Walking Dead a encore de la ressource, plus que jamais !

Définitivement, cette sixième saison de The Walking Dead marquera à jamais tous les fans de la série.

Cette saison replace également les morts-vivants sur le devant de la scène. Mis de côté lors des saisons précédentes (et ce n’était pas plus mal), ils redeviennent cette menace qu’ils n’ont jamais cessé d’être. Ils témoignent également d’une évolution certaine. Affamés, ils se déplacent en meutes gigantesques et accroissent leur force redoutablement. La saison 6 de The Walking Dead est réellement la saison de tous les dangers. D’autant que l’arrivée des Sauveurs relance la partie de plein fouet. Des méandres de l’Ancien Monde nait enfin cet univers spécifique qui faisait de Walking Dead un roman graphique bien particulier. On peut enfin le voir transparaître à l’écran. Les réactions qui pouvaient être considérées comme démesurées autrefois deviennent légitimes. La survie prend une nouvelle tournure et l’individualisme n’est vraiment plus au goût du jour. Pour avancer, construire et lutter, rien n’est plus important que la solidité de groupe. Rick n’est définitivement plus l’unique leader qui portait l’entière série sur ses épaules. Bon nombre de personnages s’affirment, il y a une réelle évolution et les acteurs s’en donnent à cœur joie. Ceci étant, cette nouvelle formule demeure tout de même relativement traître dans le sens où nous sommes sans cesse tyrannisés à l’idée de perdre tel ou tel personnage. The Walking Dead rentre ainsi dans un moule particulier initié ces dernières années par Game of Thrones : chacun peut mourir à tout instant. Voilà également un nouvel attrait qui pourrait convaincre les réfractaires reprochant à la série de tourner en rond. Chaque épisode amène son lot de suspense. Mais ce n’est rien comparé à son final grandiloquent. Celui qui reste sur toutes les lèvres depuis presque un an. Cette sixième saison offre à la fois la meilleure et la pire conclusion que la série n’ait jamais offerte. L’entrée en scène de Jeffrey Dean Morgan a marqué tous les esprits. En l’espace d’une vingtaine de minutes, il annihile toutes les règles. Il redistribue les cartes grâce à une aura des plus spectaculaires. Dean Morgan ne joue pas, il est Negan. Probablement le tortionnaire le plus redoutable que Rick rencontre au sein du roman graphique, Negan conclue cette sixième saison sur les chapeaux de roue. C’est froid, violent, malsain, abrupt…mais surtout grandiose ! Quelle apothéose ! Quelle fin ! En dépit de nous avoir servi 15 épisodes d’une haute et belle intensité, ce seizième épisode ne fait plus douter : The Walking Dead est une grande série parmi les grands. Réussir à maintenir une telle addiction au fil des années, peu de séries l’ont réussi. Chapeau bas !

The Walking Dead se bonifie à merveille. Cette saison offre un lot impressionnant de surprises (dont l’un des épisodes les plus sanglants jamais sortis). Définitivement, cette sixième saison de The Walking Dead marquera à jamais tous les fans de la série.

Verdict Note : Exceptionnel ! Exceptionnel !

Informations

Détails de la Série The Walking Dead : Saison 6 (The Walking Dead : Season 6)
Origine Etats Unis Signalétique Interdit aux moins de 16 ans
Catégorie Série Genre Horreur - Drame - Zombie
Version TV Durée 42 '
Sortie 11/10/2015 Reprise -
Réalisateur Multiples Compositeur Bear McCreary
Casting Lennie James - Norman Reedus - Andrew Lincoln - Danai Gurira - Chandler Riggs - Melissa McBride - Michael Cudlitz - Sonequa Martin-Green
Synopsis Après une apocalypse ayant transformé la quasi-totalité de la population en zombies, un groupe d'hommes et de femmes mené par l'officier Rick Grimes tente de survivre.

Par Anthony Verschueren