CRITIQUE : Peaky Blinders - Saison 3 (Peaky Blinders - Season 3)


Peaky Blinders - Saison 3

Critique de la Série

Dans cette troisième saison, le nom des Shelby résonne désormais comme le nom de famille la plus crainte de la région. Elle contrôle maintenant les paris, les exportations de pièces de chars et d'alcool depuis Birmingham. Les Peaky Blinders rêvent aujourd'hui de l'Amérique. C'est un nouvel objectif que se fixe Tommy, toujours lancé dans une recherche infinie de pouvoir et de richesse. Sa soif de pouvoir s'accroît de saison en saison, mettant davantage les siens en danger. Ce personnage ne se contente jamais de ce qu'il possède : le pouvoir lui est monté à la tête. Aucun clan n'ose s'opposer à lui et sa famille. Malgré tout, John Shelby appréhende la révolte et l'union des clans ennemis et agit a contrario des ordres de son frère, poussant les Italiens à se venger. La guerre se déclenche donc une nouvelle fois contre les Peaky Blinders. Vont-ils réussir à vaincre leurs ennemis ?

Sa soif de pouvoir s'accroît de saison en saison, mettant davantage les siens en danger.

Les stratégies et les manipulations reprennent le dessus dans le récit de cette troisième saison. Les femmes de la famille Shelby s'en mêlent cette fois-ci. Elles veulent tout connaître des affaires de leurs époux. Les personnages féminins ne sont ainsi plus simplement des femmes soumises. Elles deviennent alors des manipulatrices hors pair. Pas d'histoire d'amour pour la duchesse Tatiana Petrovna ou encore Polly Shelby qui ne peuvent se fier qu'à leur instinct de femmes d'affaires dans un monde d'hommes où elles n'ont pas leur place. Tous les moyens sont bons pour piéger la gent masculine. Dans cette famille dirigée par des hommes, les femmes de caractère ne cachent pas leurs pensées, aussi contradictoires soient elles, face à l'opinion des mâles a priori dominants. Véritables roses piquantes de cet univers de gangsters, ces femmes deviennent ici de vraies dures à cuire. L'épouse chrétienne d'Arthur, Linda, connaît le business dans lequel sa belle-famille trempe mais désire faire sortir son mari des malversations de sa famille. Elle déclenche donc des tensions entre les frères Shelby et son époux. D'autre part, Polly ne supporte pas la prétention religieuse qu'affiche Linda pour leur faire la morale alors qu'elle accepte d'utiliser de l'argent sale venu des magouilles des frères Shelby pour prendre un nouveau départ. Elle pousse alors les femmes de la famille à manifester pour leurs droits salariaux. Très vite, on décèle en ce personnage une force de manipulation qui souligne son appartenance à cette famille de gangsters à la morale très ambiguë. N'oublions pas Tommy qui se retrouve une nouvelle fois mêlé de force aux médiations politiques entre les Bolchéviques et la royauté géorgienne sous les ordres de Winston Churchill. La Ligue Économique, dirigée par le Père John Hugues, tente de ruiner ces négociations, en utilisant tous les moyens possibles pour menacer Tommy. Notre protagoniste fait dès lors face à un choix impossible entre mettre en danger sa famille et nuire au gouvernement britannique. Sachant très bien qu'il ne peut pas vraiment choisir, le personnage se retrouve dos au mur. Cillian Murphy approfondit ici la psychologie de son rôle, déchiré entre sa dette envers le Premier ministre et sa fonction de chef de famille protecteur. Dans cette saison 3, une vraie critique du système politique apparaît à travers la Ligue Économique. Elle devient une véritable figure de suspense, nous laissant dans le doute quant à la stratégie du protagoniste principal. Ses motivations restent assez floues au premier abord mais très vite, elle révèle le pouvoir qu'elle exerce sur Tommy et sa famille mais aussi sur des hommes politiques.

Véritables roses piquantes de cet univers de gangsters, ces femmes deviennent ici de vraies dures à cuire.

Michael Shelby évolue promptement, se dévoilant davantage sur son enfance. Sa volonté d'aider son cousin à tuer John Hugues ne relève en fait que d'une soif de vengeance. Dès le départ, sa psychologie est tiraillée entre l'éducation qu'il a reçue de sa famille adoptive et le sang des Shelby qui circule dans ses veines. Très vite, ce personnage devient pourtant un membre à part entière de la famille malgré les suspicions de son cousin John. Cette saison 3 élargit par conséquent l'univers patriarcal, politique et économique, dans lequel ses personnages évoluent. Elle apporte une véritable continuité aux deux précédentes saisons, en approfondissant la psychologie des différents personnages, et nous fait attendre avec encore plus d'impatience la prochaine saison.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Informations

Détails de la Série Peaky Blinders - Saison 3 (Peaky Blinders - Season 3)
Origine Angleterre Signalétique Tous Publics
Catégorie Série Genre Drame
Version TV Durée 52 '
Sortie 31/05/2016 Reprise -
Réalisateur Tim Mielants Compositeur
Casting Cillian Murphy - Tom Hardy - Paul Anderson (III) - Annabelle Wallis - Helen McCrory
Synopsis En 1919, à Birmingham, soldats, révolutionnaires politiques et criminels combattent pour se faire une place dans le paysage industriel de l'après-Guerre. Le Parlement s'attend à une violente révolte, et Winston Churchill mobilise des forces spéciales pour contenir les menaces. La famille Shelby compte parmi les membres les plus redoutables. Surnommés les "Peaky Blinders" par rapport à leur utilisation de lames de rasoir cachées dans leurs casquettes, ils tirent principalement leur argent de paris et de vol. Tommy Shelby, le plus dangereux de tous, va devoir faire face à l'arrivée de Campbell, un impitoyable chef de la police qui a pour mission de nettoyer la ville. Ne doit-il pas se méfier tout autant la ravissante Grace Burgess ? Fraîchement installée dans le voisinage, celle-ci semble cacher un mystérieux passé et un dangereux secret.

Par Man-ting SRON