Critique Le Petit Prince

Le Petit Prince
Cette version 2015 de l’œuvre d’Antoine Saint-Exupéry, Le Petit Prince, en salle le 29 juillet prochain, évite tout académisme plombant la nature de cette histoire universelle vieille de 70 ans.

Verdict Note : Exceptionnel ! Exceptionnel !

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film d'Animation

À voir encore et toujours une énième transposition de l’œuvre d’Antoine Saint-Exupéry sur grand écran peut se montrer rebutant. Ce sentiment s’est fait insistant avant la projection de ce nouveau long-métrage mis en image par Mark Osborn, responsable de Kung-Fu Panda pour les studios Dreamworks ou du premier film Bob l’éponge.

Réalisateur américain pour un long-métrage purement français, Mark Osborne met en image un surprenant long-métrage, ne mettant point en exergue un petit garçon à la chevelure dorée et son écharpe aérienne, mais une petite fille aux cheveux noirs barrés d’un sert-tête et au regard aérien. Cette version 2015 de l’œuvre d’Antoine Saint-Exupéry, Le Petit Prince, en salle le 29 juillet prochain, évite tout académisme plombant la nature de cette histoire universelle vieille de 70 ans. Le Petit Prince 2015 est l’histoire d’une histoire, celle d’une petite fille, intrépide et curieuse vivant dans un monde d’adultes. Mais c’est aussi l’histoire d’un aviateur, excentrique et facétieux, qui n’a jamais vraiment grandi. C’est l’histoire d’une histoire magnifique, le départ d’une amitié émouvante, le pouvoir d’un Petit Prince qui va les réunir dans une aventure extraordinaire.

Quel merveilleux long-métrage que cette variation de l’œuvre d’Antoine Saint-Exupéry  !

Le Petit Prince mis en scène par Mark Osborne n’est pas une simple adaptation du récit imaginé par Antoine Saint-Exupéry. Ce nouveau long-métrage met en perspective l’appréciation d’un récit ayant traversé le temps et les familles. L’œuvre s’est transmise de génération en génération ne comptant les exemplaires garnissant les bibliothèques de chacun. L’idée magique du scénario est d’identifier le spectateur par le personnage de la petite fille. Enfant unique d’une mère psychorigide établissant un tableau de tâches et de devoirs dans la quête d’intégration d’une prestigieuse école, la petite fille se voit privée de vacances dans ce but ultime de résultat et de réussite. Poussée à devenir une adulte avant l’âge, la rencontre avec son vieux voisin, excentrique et futé, va la sortir de ce carcan d’autorité.

Ce vieux voisin se présente de façon totalement anonyme. Il est ce grand-père, image filigranée de tout à chacun à en faire sa propre identification. Mais si Antoine Saint-Exupéry n’avait pas disparu en 1944, vivant dans une banlieue symétrique ? L’enjeu du film se pose dans la corrélation d’une œuvre jamais publiée — traînant sur de simples pages d’un cahier — écrite par un homme bien vivant l’envoyant sous forme d’avion vers cette petite fille perdue dans les travers d’écritures mathématiques abstraites. Au contact des mots, la jeune fille va prendre conscience du monde ambiant, de la vie et de son horizon. Le génie de Mark Osborne se pose dans ce parallèle fait entre la vie de cette petite fille et le ressenti d’un texte inconnue dans le film. L’effet du Petit Prince.

Le Petit Prince est un film moderne sublime, un grand moment de cinéma pour toute la famille.

Le symbole de la vie enrobe ce long-métrage poignant. Partageant son film entre réalité et imagination onirique, Le Petit Prince déroule sous nos yeux une animation devenue traditionnelle (trop) proche de Pixar combiner au stop-motion où le Petit Prince prend vie par la puissance du bois et du papier. Parfois brouillon dans ces allers-retours, la magie opère par un message d’une bonté rare, ce besoin d’un enfant d’être libre, de vivre et de rêver. La dernière partie s’emploiera alors à lâcher les rênes envoyant le spectateur dans les confins de la révolte d’une enfant prête à tout pour être elle-même. Les mots l’emporteront dans une aventure sombre et extraordinaire où abstraction et réalité se conjuguent pour faire de cette jeune fille une personne à part entière.

Quel merveilleux long-métrage que cette variation de l’œuvre d’Antoine Saint-Exupéry ! Plus qu’une adaptation simple, l’objet littéraire devient la source d’un divertissement propre, miroir de l’effet d’une œuvre sur tout à chacun dans l’appréciation de son existence. Un film moderne sublime, un grand moment de cinéma pour toute la famille.

Informations

Détails du Film d'Animation Le Petit Prince
Origine Etats Unis - France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film d'Animation Genre Animation
Version Cinéma Durée 80 '
Sortie 29/07/2015 Reprise -
Réalisateur Mark Osborne Compositeur
Casting Vincent Cassel - Marion Cotillard - Guillaume Gallienne - Florence Foresti - André Dussollier - Vincent Lindon
Synopsis C’est l’histoire d’une histoire. C’est l’histoire d’une petite fille, intrépide et curieuse, qui vit dans un monde d’adultes. C’est l’histoire d’un aviateur, excentrique et facétieux, qui n’a jamais vraiment grandi. C’est l’histoire du Petit Prince qui va les réunir dans une aventure extraordinaire.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques