Critique Love & Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys (Love & Mercy)

Love & Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys
Les fanatiques des beach boys se retrouveront peut être, mais Love & Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys, ne semble pas réellement être à la hauteur. Bill Polhad rentre par la grande porte grâce à ses acteurs, mais semble...

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Adélaïde Beau

Critique du Film

Qui ne s'est pas un jour déchainé sur le titre I get around ou n'a pas chanté à tue-tête Wouldn't It Be Nice ? Moins mis en avant que les Beatles en France, les membres du groupe Beach Boys n'en ont pas moins connu de grandes joies, de grands doutes et de grands désespoirs.

Celui sur lequel Bill Polhad, dont c'est le premier film, a décidé de s'arrêter est celui sans qui les Beach Boys n'existeraient pas, Brian Wilson à qui l'on doit les mélodies des fameuses chansons. Schizophrène, son enfance compliquée ne l'a pas aidé à aller mieux. Nous découvrons ses années noires et l’histoire d’amour qui le sauvera à travers Love & Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys. 

Avec les deux films réalisés sur le créateur Yves Saint-Laurent l'année dernière comme meilleur argument, il est clair qu'un biopic peut être extrêmement bien interprété, mais souvent ennuyeux. Dans ce cas-là, ce n'est pas l'ennui qui décrirait le mieux le film, mais la maladresse.

Les fanatiques des beach boys se retrouveront peut être, mais Love & Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys, ne semble pas réellement être à la hauteur.

S’il n'y a rien à redire sur le jeu d'acteur, l'image et bien entendu la musique, la manière d'aborder le sujet vient gâcher le tableau pourtant bien généreux de base. En effet, la schizophrénie de cette vedette avait l’opportunité d'être approchée par mille et une façons. Le jonglage entre sa jeunesse et le présent est une idée de départ intéressante (ne serait-ce que pour se dire à quel point John Cusack et Paul Dano correspondent bien à ce personnage), mais la mise en scène finit par ne se contenter que de ça pour finalement ne pas raconter grand-chose... Dommage lorsque l'on sait que des tubes ont été créés grâce à cet homme particulièrement doué. La relation avec son ami/manager, joué par Paul Giamatti, n'est pas très claire non plus. On comprend tout de suite qu'il est sous l'emprise de cet individu...mais pourquoi, comment , depuis quand ? Les périodes essentielles ne sont pas présentes dans le film. Cela aurait pu être des éléments offert aux spectateurs, suffisant pour nous attacher au personnage. À la place, on voit un drogué limite alcoolique à l'écran. On en oublie presque  le génie de Brian Wilson qui se voit réduit à pas grand-chose. En voulant respecter sa personne, le film ne prend pas trop de risque sur sa période noire et l'aborde de manière assez classique. On n’apprendra donc rien de pertinent qui nous permettra de réellement comprendre certaines choses.

Brian Wilson peut néanmoins se vanter d'avoir, non pas un, mais deux acteurs fabuleux pour l'incarner. Paul Dano et John Cusak font un travail remarquable et se fondent à merveille dans la peau de ce protagoniste complexe. Paul Giamatti et Elizabeth Banks viennent compléter ce casting 5 étoiles, mais ne suffisent pour relever l'intéret du film.

Les fanatiques des beach boys se retrouveront peut être, mais Love & Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys, ne semble pas réellement être à la hauteur. Bill Polhad rentre par la grande porte grâce à ses acteurs, mais semble dépassé par son sujet si fort. 

Informations

Détails du Film Love & Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys (Love & Mercy)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame - Biopic - Musical
Version Cinéma Durée 121 '
Sortie 01/07/2015 Reprise -
Réalisateur Bill Pohlad Compositeur Atticus Ross
Casting Paul Dano - Elizabeth Banks - John Cusack - Paul Giamatti
Synopsis Derrière les mélodies irrésistibles des Beach Boys, il y a Brian Wilson, qu’une enfance compliquée a rendu schizophrène. Paul Dano ressuscite son génie musical, John Cusack ses années noires, et l’histoire d’amour qui le sauvera.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques