Critique La Bataille de la Montagne du Tigre (The Taking Of Tiger Mountain)

La Bataille de la Montagne du Tigre
Avec La Bataille de la Montagne du Tigre, Tsui Hark réalise un film d'action totalement épique, tourné dans de superbes décors et regorgeant de bonnes idées.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Chine, 1946. Alors que le Japon vient de capituler, la guerre civile fait rage. Des bandits sans foi ni loi viennent semer la terreur dans le Nord-Est du pays, près des montagnes enneigées. Le plus terrible d'entre eux, le seigneur Hawk, règne sur une forteresse imprenable sur la Montagne du Tigre. Une unité militaire dirigée par le capitaine 203 décide alors d'utiliser la ruse pour détruire l'empire de Hawk, laissant le fidèle Yang s'infiltrer dans la forteresse malgré les dangers.

Avec La Bataille de la Montagne du Tigre, Tsui Hark confirme sa volonté d'aller toujours plus loin et de faire toujours plus fort en terme d'action. Après deux volets totalement divertissants de Détective Dee, son nouveau film est plus ambitieux et beaucoup plus épique. Derrière cette histoire prétexte à de nombreuses scènes d'actions, il y a une part de l'Histoire de Chine. Si elle ne fait que servir de fond au récit, il est certain qu'elle passionne Tsui Hark, faisant alors le portrait d'un pays en proie aux bandits et où l'espoir s'amenuise pour les villageois. Le réalisateur va même en rajouter une couche, insérant une petite histoire se déroulant de nos jours afin de mieux appuyer son propos historique de manière tout à fait inutile.

Avec La Bataille de la Montagne du Tigre, Tsui Hark réalise un film d'action totalement épique, tourné dans de superbes décors et regorgeant de bonnes idées.

Cette incursion dans le présent fait partie des nombreux défauts du film. Car oui, La Bataille de la Montagne du Tigre a plusieurs défauts. Que ce soit dans les excès de la mise en scène (les bullet-time, ça va bien une fois mais ça finit par devenir lassant même avec des roquettes) ou dans les lacunes du scénario, le film est imparfait. Mais on aime les films de Tsui Hark tels qu'ils sont, avec ses défauts qui font partie de leurs charmes. Il ne faudra d'ailleurs pas bien longtemps pour être totalement plongé dans le film, visuellement réussi.

De tous les films sortis en 3D ces dernières années, La Bataille de la Montagne du Tigre est peut-être l'un des plus réussis. La profondeur de champ est superbe et les décors incroyables, justement grâce à la 3D qui laisse (pour une fois) toute sa saveur au film. Malgré quelques effets numériques un peu trop voyants, le fait est que l'ensemble est une réussite assez dingue, capable de nous amener loin. Plutôt que de s'intéresser vraiment à l'armée, Tsui Hark préfère s'amuser lorsqu'il filme l'intérieur de la forteresse de Hawk (incarné par un Tony Leung Ka Fai méconnaissable) avec ses gredins et leurs gueules de vauriens. Mais que l'on ne s'y méprenne pas, c'est surtout dans sa dernière partie que La Bataille de la Montagne du Tigre prendra son envol, nous délivrant des scènes d'actions aussi folles que spectaculaires, le tout dans des décors enneigés magnifiques. Il serait dommage de ne pas profiter du feu d'artifice, il est relativement jouissif.

Informations

Détails du Film La Bataille de la Montagne du Tigre (The Taking Of Tiger Mountain)
Origine Chine Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Action - Aventure
Version Cinéma Durée 140 '
Sortie 17/06/2015 Reprise -
Réalisateur Tsui Hark Compositeur
Casting Tony Leung Ka Fai - Lin Gengxin - Zhang Hangyu - Liya Tong
Synopsis En 1946, après la capitulation japonaise, la guerre civile fait rage en Chine. Des bandits sans foi ni loi en profitent pour occuper le nord-est du pays. Hawk est le plus puissant et le plus redouté de ces barbares. Avec ses hommes, il vit dans une forteresse imprenable, lourdement armée, au sommet de la Montagne du Tigre. L’Unité 203 de l’Armée de Libération traverse cette région lorsqu’elle tombe sur des hommes de Hawk en train de piller un village. Le Capitaine 203 décide alors de rester et de combattre le chef de ses criminels. Mais, cela n’est possible que si l’officier de reconnaissance Yang réussi à s’infiltrer d’abord dans le camp retranché de Hawk. Une bataille impitoyable, faite de force et de ruse, commence…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques