Critique La Tête Haute

La Tête Haute
La réalisatrice Emmanuelle Bercot commence fort sa promotion avec sa sélection cannoise en nous amenant un sujet vigoureux et pourtant particulièrement délicat à décrire.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Adélaïde Beau

Critique du Film

La Tête Haute est le film qui peut se targuer d'avoir défié le grand Mad Max : Fury Road. Alors que tout le monde attendait l'oeuvre menée par Tom Hardy en ouverture au 68e Festival de Cannes, c'est finalement La Tête Haute qui est est choisi pour ouvrir l'événement. Ce drame raconte le parcours éducatif de Malony entre ses six à dix-huit ans, aidé par une juge des enfants et un éducateur tentant inlassablement de le soutenir et le sauver.

La réalisatrice Emmanuelle Bercot commence fort sa promotion avec sa sélection cannoise en nous amenant un sujet vigoureux et pourtant particulièrement délicat à décrire. La délinquance ayant fait fortement échos lors des attentats à Paris en janvier dernier, il n'est que peu étonnant de voir un film comme celui-ci prendre une si grande ampleur. La cinéaste aborde un point important dans la société d'aujourd'hui en le décrivant de manière réelle et moderne. L'oeuvre commence en rentrant directement dans le vif du sujet. Engagé et poignant, il est difficile de ne pas se laisser séduire par ce propos engageant.

Ce qui peut diviser est la manière de l'aborder. Accompagnée d'une réalisation classique, Emmanuelle Bercot ne nous surprend pas. Elle se conforte à élaborer La Tête Haute par des actions ussuelles. Il n'y a que peu de surprise et aucun élément perturbateur ne venant contredire la réalisation. Ètrangement, cela ne gâche en rien la qualité du film. Comme dit précédemment, l'objet dont l'oeuvre fait part est suffisamment fort pour donner aux spectateurs matière à réfléchir.

Les acteurs sont le second point intéressant du long-métrage. Le héros interprété par Rod Paradot, dont c'est première expérience cinématographique, est incroyable de maturité. Impressionnant de vérité, il incarne avec justesse ce personnage confronté à des douloureuses pulsions. Entouré par la reine du cinéma français, Catherine Deneuve, il ne semble pas impressionné et se positionne directement comme un élément prometteur. Catherine Deneuve, qui avait déjà joué sous la coupe d'Emmanuelle Bercot dans Elle s'en Va en 2013, réitère l'expérience et, comme à son habitude, est d'une élégance propre à elle-même. Benoît Magimel et Sara Forestier continuent à nous en mettre pleins les yeux. Aperçu à l’automne dernier dans La French, le comédien mérite une fois de plus que l'on s'arrête sur son interprétation. Renversante depuis ses début, Sara Forestier prouve encore et toujours que sa palette de jeu n'a pas de limite.

Sujet fort, acteurs surdoués, outre quelques petites maladresses de réalisation, oui Emmanuelle Bercot mérite sa place en ouverture du 68e Festival de Cannes. La Tête Haute fait partie de ces films justifiant le fait que le cinéma français est bel et bien l'un des plus pertinents.

Informations

Détails du Film La Tête Haute
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie Dramatique
Version Cinéma Durée 120 '
Sortie 13/05/2015 Reprise -
Réalisateur Emmanuelle Bercot Compositeur
Casting Benoît Magimel - Catherine Deneuve - Sara Forestier - Rod Paradot
Synopsis Le parcours éducatif de Malony, de six à dix-huit ans, qu’une juge des enfants et un éducateur tentent inlassablement de sauver.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques