Critique The Humbling

The Humbling
Portrait d'un acteur totalement déphasé, The Humbling est un film bancal qui repose surtout sur la prestation d'Al Pacino, excellent dans un rôle qui lui va sur mesure.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Cela fait des années qu'Al Pacino n'a pas eu les honneurs du grand écran. Si on a pu le voir récemment dans des films sortis directement en vidéo (Un flic pour cible, Les derniers affranchis) ou dans des téléfilms de qualité (Phil Spector de David Mamet, You don't know Jack de Barry Levinson), cela fait longtemps que l'acteur ne s'est pas illustré dans un rôle à la hauteur de son talent. Avec The Humbling, le voilà qui se rattrape. Dans le rôle de Simon Axler, acteur dépressif qui semble avoir perdu son talent et qui s'implique dans une relation avec une femme qu'il a connu toute petite et qui est lesbienne, Pacino est grandiose. Sans être sa meilleure prestation, c'est sans aucun doute le meilleur rôle qu'il ait pu avoir depuis des années. Amenant son expérience dans le rôle, le voilà qui campe un homme complètement paumé, flirtant avec la folie avec humour et gravité.

Mais qu'est-ce qui ne va pas dans The Humbling alors ? Et bien pour commencer, il y a la mise en scène. Derrière la caméra, il y a tout de même Barry Levinson. L'homme n'a jamais été un cinéaste de génie mais il fut une époque où il savait filmer et raconter des histoires (Rain Man, Des hommes d'influence). Ici, tout semble être fait pour qu'aucun plan ne soit beau et on abandonne vite l'idée d''avoir un film esthétiquement léché. Non pas qu'on demande à ce que tout soit aussi soigné que les éclairages des films d'Orson Welles mais tout de même ! Un film peut être réaliste sans être laid pour autant.

Portrait d'un acteur totalement déphasé, The Humbling est un film bancal qui repose surtout sur la prestation d'Al Pacino, excellent dans un rôle qui lui va sur mesure.

Outre ce problème de la mise en scène, il y a le scénario. Les personnages sont brillants, que ce soit Axler ou sa petite amie incarnée par l'excellente Greta Gerwig et les seconds rôles sont particulièrement hauts en couleur (la femme qui se persuade qu'Axler peut tuer son mari parce qu'elle l'a vu tuer des gens dans un film est tout bonnement irrésistible) mais la construction de l'ensemble est bancale. Que ce soit dans le rythme ou dans le maniement de l'ellipse, rien ne se fait de manière fluide et au bout d'un moment, on a la fâcheuse impression que malgré leur cohérence apparente, les scènes s'enchaînent simplement pour s'enchaîner, ne prenant pas vraiment la peine de former un ensemble parfaitement structuré.

Deux défauts majeurs qui viennent sérieusement entacher l'immense potentiel de The Humbling dont le sujet ne manque pourtant pas de piquant. Néanmoins, le film pourra se laisser apprécier, que ce soit pour la cocasserie de ses situations (il faut voir Pacino sous tranquillisant dans une scène très drôle) ou pour le superbe portrait d'acteur qu'il brosse. Quoiqu'il en soit, Al Pacino tire son épingle du jeu et rien que pour ça, The Humbling vaut le détour.

Informations

Détails du Film The Humbling
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie Dramatique
Version Cinéma Durée 112 '
Sortie 08/04/2015 Reprise -
Réalisateur Barry Levinson Compositeur Marcelo Zarvos
Casting Al Pacino - Dan Hedaya - Kyra Sedgwick - Greta Gerwig
Synopsis Adapté de l'oeuvre de l'écrivain américain Philip Roth, le film retrace l'histoire d'une ancienne gloire déchue des planches ayant perdu toute estime de soi.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques