Critique Le Cousin Jules

Le Cousin Jules
Le Cousin Jules est un film d’une beauté sincère édifiante. Un crève-cœur solide qui fera appel au vécu de tous les spectateurs et qui ne laissera personne indifférent.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Anthony Verschueren

Critique du Documentaire

Tourné en format large entre 1968 et 1973, Le Cousin Jules est l’unique film de Dominique Benicheti. Documentaire relatant le quotidien de Jules, forgeron, et de sa femme, Félicie. Le film nous immisce dans la vie de ce couple d’octogénaires bourguignon. Restauré sous l’initiative de Benicheti en personne et le soutien de la Gould Family Foundation et du Laboratoire Arane, Le Cousin Jules ressort dans nos salles sous la houlette de Carlotta Films.

Le Cousin Jules frappe par son approche intimiste.

Le Cousin Jules frappe par son approche intimiste. On se croirait revenu à l’orée des années 90 où l’émission Strip-Tease faisait parler d’elle à la télévision. Comme dans son petit frère télévisuel, Le Cousin Jules aborde ce couple d’une manière frontale. Une approche à la fois intéressante par le sujet qu’il propose, mais également relativement malsaine dans sa forme. Intéressante, car il est témoin des vestiges de notre pays et d’une époque proche où la vie semblait paisible. La vivacité de ce couple force le respect. On aimerait réellement atteindre leur âge avec autant de grâce. Malsaine, car le film bouscule le confort du spectateur. On est pris d’assaut afin de partager le quotidien de ces gens que nous ne connaissons pas. Rentrer dans l’intimité des gens bouleverse les codes du bien-pensant inhérents à tout un chacun. Mais attention, Le Cousin Jules n’est en aucun cas vicieux. Par l’intermédiaire de ce couple, Benicheti fait la mise au point de toute une vie. À l’image de Jules et Félicie, il démontre que l’amour n’a plus besoin de mots pour être compris. Ainsi, les seuls échanges verbaux auront un impact d’autant plus fort qu’ils sont pittoresques : « Il fait chaud ! » « Il est bon le café ! ». Ce couple émeut par la prise de conscience qu’il suscite chez le spectateur. Finalement, le sens de la vie n’est rien comparé à un bon café partagé le plus simplement du monde avec notre chère et tendre.

Le Cousin Jules est un film d’une beauté sincère édifiante.

Le Cousin Jules repointe le bout de son nez au moment opportun. Dans un monde où tout va toujours plus vite et où nous sommes régit (pour ne pas dire esclave) par les nouvelles technologies, il fait du bien de prendre le temps de s’arrêter et de constater qu’on pouvait être heureux avec trois poules, un potager et une chaise au milieu du jardin. Le Cousin Jules devient alors cette image patriarcale, ce genre de discussion qu’on a pu avoir avec son père ou son grand-père : on réalise enfin cette époque qui leur manque. Chacun y retrouvera forcément une anecdote personnelle comme celle du café perpétuellement sur le feu qui nous a plus que parlé. Lien fort entre Jules et Félicie, la seconde moitié du film, par cet intermédiaire, prendra aux tripes. Les mots n’ont vraiment aucune importance. Si on arrive à comprendre la valeur d’un homme et que l’histoire de sa vie peut se lire à la manière dont il boit son café, c’est qu’on est apte à s’ouvrir à une vie hors du commun. Parce qu’en finalité, le film de Dominique Benicheti offre un point de départ là où ce couple termine sa vie. Il amène une réflexion intense en chacun de nous. Celle qui nous pousse à prendre la vie à bras le corps et qui démontre, définitivement, que l’homme n’est absolument pas fait pour vivre seul. Cette seconde partie est vraiment déchirante ! Ainsi la notion de malsain ressenti en début de parcours s’estompera pour ne laisser place qu’à une jolie sensation de plénitude paradoxalement aux péripéties qui surviennent dans la vie de Jules. Il nous donnera cet élan communicatif pour aller à la rencontre de nos aînés et faire le point avec eux sur la seule chose au monde qu’on ne peut pas retenir : le temps qui passe !

Le Cousin Jules est un film d’une beauté sincère édifiante. Un crève-cœur solide qui fera appel au vécu de tous les spectateurs et qui ne laissera personne indifférent.

Informations

Détails du Documentaire Le Cousin Jules
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Documentaire Genre Indisponible
Version Cinéma Durée 91 '
Sortie 01/01/1972 Reprise 15/04/2015
Réalisateur Dominique Benicheti Compositeur Aucun
Casting Jules Guitteaux - Félicie Guitteaux
Synopsis Dans la campagne bourguignonne, vit un couple d’octogénaires. Jules est forgeron et passe ses journées à créer des objets en fer. Sa femme, Félicie, s’occupe du potager, prépare leurs repas et partage avec lui le café du matin dans la forge. La simplicité de leur routine quotidienne nous immisce dans l’intimité d’une relation de toute une vie…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques