Critique Divergente 2 : l'insurrection (Insurgent)

Divergente 2 : l'insurrection
La saga Divergente se poursuit avec un deuxième opus à l'image du premier : fade et pas aussi divertissant qu'il le voudrait.

Verdict Note : A louper sans aucun regret. A louper sans aucun regret.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

L'année dernière, Divergente débarquait dans nos salles, souhaitant surfer sur le succès rencontré par Hunger Games. Le principe est simple : il faut une société imaginaire inscrite dans le registre de la science-fiction et imposant sa dictature, une rebelle qui n'entre pas dans le moule et à partir de là, vous pouvez avoir au minimum une trilogie de films qui attireront à coup sûr les adolescents. Même les plus résistants d'entre nous peuvent d'ailleurs se laisser tenter par ces franchises puisque généralement la jeune actrice principale est talentueuse (ici, c'est Shailene Woodley qui était superbe dans White Bird) et que certains seconds rôles sont interprétés par des acteurs qui n'ont plus rien à prouver (ici, il s'agit de Kate Winslet et Naomi Watts).

La saga Divergente se poursuit avec un deuxième opus à l'image du premier : fade et pas aussi divertissant qu'il le voudrait.

C'est donc toujours avec un minimum d'espoir que l'on se retrouve devant ces films formatés, en espérant toujours créer la surprise. Le premier Divergente était très lent, brassant énormément d'air pour pas grand chose. Le second volet, intitulé L'insurrection en fait de même. Alors que Tris a vu ses parents mourir, elle est désormais considérée comme une fugitive et traquée par Jeanine (Kate Winslet, qui n'a rien fait de franchement bon depuis Carnage) qui cherche à tout prix une personne divergente (n'entrant dans aucune classe) pour ouvrir une mystérieuse boîte contenant un message laissé par les fondateurs de la société. En deux heures, Tris et Four, son indispensable petit copain, courent, se réfugient chez des factions, s'enfuient, se battent... Un scénario tellement répétitif qu'il en devient fatiguant.

Il faudra donc attendre la toute dernière partie du film pour que celui-ci se révèle plus intéressant, avec des revirements de personnages secondaires (décidément tous sacrifiés au profit de Tris) et une révélation finale surprenante à condition de ne pas l'avoir vue venir dans le scénario, franchement peu subtil. Robert Schwenkte, simple faiseur qui avait fait du bon boulot sur Red, assure le minimum syndical en terme de mise en scène, se laissant déborder par les effets numériques et une histoire qui ne laisse guère de place à l'imagination. Tout ce que l'on voit dans ce film a déjà été vu et revu des centaines de fois d'où la fâcheuse impression de se retrouver devant un produit formaté qui ne prend même pas la peine de cacher sa vraie nature, restant désespérément fade de bout en bout avec des personnages et des situations convenues. Seule bonne surprise du film, Naomi Watts. Avec son talent et son charme habituel, elle parvient à composer en quelques scènes un personnage que l'on sent intéressant et dont on perçoit quelques nuances. Ce qui sera malheureusement bien trop peu, l'ennui est déjà arrivé et même Shailene Woodley (qui semble ne pas trop savoir ce qu'elle fait là) ne pourra nous en sauver.

Informations

Détails du Film Divergente 2 : l'insurrection (Insurgent)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Science - Fiction
Version Cinéma Durée 120 '
Sortie 18/03/2015 Reprise -
Réalisateur Robert Schwentke Compositeur
Casting Naomi Watts - Zoë Kravitz - Kate Winslet - Theo James - Shailene Woodley - Jai Courtney - Ansel Elgort - Miles Teller
Synopsis Deuxième volet de la saga adaptée de l'oeuvre de Veronica Roth.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques